Christian Bale, un acteur jusqu’au bout des os

christian-baleChristian Bale est né le 30 janvier 1974 à Haverforwest, au Pays de Galles, il est le fils de David Bale et Jenny James. La carrière de Christian va commencer très tôt puisqu’il va tourner des publicités pour la télévision puis il monte sur les planches en 1984 aux côtés de  Rowan Atkinson (Mr Bean). Trois ans plus tard c’est sous la houlette de Steven Spielberg qu’il va obtenir son premier grand rôle au cinéma dans L’empire du soleil, ce qui va alors le propulsé à l’âge de treize ans sous le feu des projecteurs. Le jeune acteur affiche déjà ses ambitions et veut varié le registre de ses rôles comme il le prouve dans Swing Kids où il incarne un jeune allemand qui entre dans les jeunesses hitlériennes ou encore Les Quatre filles du docteur March où ici il incarne Laurie, un petit garçon sensible et humain. En 1998, il campe le rôle d’un jeune journaliste gay chargé d’enquêter sur la mort d’un chanteur de rock dans Velvet Goldmine. C’est en 2000 que la carrière de Christian Bale va prendre un tournant, il va tout d’abord se retrouver face à Samuel L. Jackson dans Shaft, il joue le fils raciste d’un riche promoteur et la même année il incarne Patrick Bateman, le golden boy psychopathe dans l’adaptation au cinéma du roman culte de Bret Easton Ellis, American Psycho et déjà là on peut dire que l’acteur s’investit corps et âme dans le rôle ce qui va lui valoir des critiques élogieuses.

American Psycho

L’année suivante on le retrouve aux côtés de Nicolas Cage et Penelope Cruz dans Capitaine Corelli. En 2002 il devient sauveur de l’espèce humaine dans Le Règne du feu (ce film aurait pu devenir un très grand film dommage) et toujours en 2002, il joue le rôle de John Preston, un exterminateur au service de l’État dans Equilibrium. Faisons dés maintenant un petit arrêt sur image et nous pouvons déjà voir qu’en effet Bale varie ses choix cinématographiques (comme il l’avait dit dés son plus jeune âge) et cela va se confirmer encore plus par la suite.

Christian Bale est déjà reconnu comme un grand perfectionniste, il n’hésite pas à se métamorphoser pour les besoins d’un film et il est capable de prendre toutes les apparences, quitte à jouer avec sa santé. En 2004, à l’occasion du film The Machinist, l’acteur perd 28 kilos en 3 mois pour jouer le rôle de Trevor Reznik qui est insomniaque très perturbé. Tout le monde salue cette performance mais l’acteur n’aura même pas l’ombre d’une nomination aux Oscars. Juste après la fin du tournage il doit reprendre de la masse car six mois plus tard il doit incarner Bruce Wayne alias Batman dans Batman Begins de Christopher Nolan. Ici Bale va travailler particulièrement la construction psychologique du héros ce qui est très loin des interprétations de Michael Keaton (même si Tim Burton le montrait parfois), Val Kilmer et de George Clooney. Ses tourments, sa confusion, ses désirs sont abordés de manière plus dramatique. De nombreux fans du super héro le considèrent avec Michael Keaton comme le meilleur interprète de Batman.

Toujours en 2005 il tourne sous la direction de David Ayer (Fury) dans Bad Times et délivre encore une fois une bonne performance. L’année suivante il retrouve Christopher Nolan pour Le Prestige (l’un des mes films préférés) et il retrouve aussi Todd Haynes (qu’il l’avait dirigé dans Velvet Goldmine) pour un film dédié à la vie de Bob Dylan, ce dernier est incarné par six acteurs différents (dont une femme), pour chaque période de sa vie ainsi que pour chaque facette de sa personnalité. En 2007, il est sous la direction du réalisateur allemand Werner Herzog pour le film Rescue Dawn, il interprète le rôle de Dieter Dengler, très affaibli à l’issue de plusieurs mois de détention et de son périple dans la jungle, Christian Bale a dû perdre près de 20 kg avant le tournage. La perte de poids du personnage de Dengler apparaissant de manière progressive à l’écran, le film a été tourné « à l’envers », au fur et à mesure que Christian Bale retrouvait son poids normal ce qui va faciliter les choses pour son prochain film qui est Batman : The Dark Knight qui va connaître un succès sans précédent.

L’acteur est connu aussi pour ses colères noires sur les tournages et en 2009 sur le film Terminator : Renaissance, il il pique une terrible crise de rage contre un technicien, le directeur de la photographie Shane Hurlbut, qui a traversé le champ de la caméra en plein tournage d’une scène. Il a fait plus tard des excuses publiques. De plus, il affirme que ce différend avec le technicien a été réglé le jour même de l’incident. Un an plus tard il tourne dans Fighter de David O.Russell, il incarne le frère de Mark Wahlberg, il va une nouvelle perdre du poids pour ce rôle et il sera récompensé par l’Oscar du meilleur acteur dan un second rôle pour cette performance. En 2012, il reprend pour une dernière fois le rôle de Batman dans The Dark Knight Rises, le film va connaître un événement qui va marqué sa promotion puisque lors de l’avant première au Colorado un individu affublé d’un costume s’apparentant à celui du Joker a ouvert le feu sur les spectateurs. Christian Bale rend visite aux survivants et présente ses respects aux victimes.

Christian Bale Fidèle a ses métamorphoses physiques, l’acteur prend 18 kilos pour son rôle dans American Bluff sorti en 2013. Cette transformation n’a pas été anodine puisqu’elle lui provoque une sévère hernie et lui abîme deux disques de la colonne vertébrale. D’ailleurs, Robert de Niro ne l’aurait pas reconnu sur le plateau.

Aujourd’hui l’acteur est au cinéma avec le nouveau film de Ridley Scott Exodus et sera en 2015 à l’affiche du prochain film de Terence Mallick, Knight of Cups.

Christian Bale

En résumé, Christian Bale est un acteur qui repousse les limites du métier, un perfectionniste hors paire. C’est aujourd’hui le meilleur caméléon d’Hollywood.

Le rôle que je préfère de sa part est certainement celui de Patrick Bateman.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Benjamin dit :

    J’aime beaucoup ce site même si je ne laisse jamais de commentaire. Mais dans cette article il y a quelque chose qui me chiffone. Vous dites que pour certains film (The Machinist) il perd plus de 20k et que malgré cela il n’est même pas nominé au oscars. Je pense que c’est pour une raison très simple. Ce transformer physiquement, même si sa reste impressionnant, n’est pas jouer. J’ai beau enchaîné les films de cette homme, je ne le trouve jamais juste. Il est incapable de montrer la moindre (ce qui fait que Batman est son meuilleur film je pense). Enfin voilà, il existe des acteurs a Hollywood qui méritent bien plus des nominations qu’un homme qui est un caméléon.

    J'aime

    1. Bonsoir Benjamin tout d’abord merci pour votre compliment et votre commentaire. Dans The Machinist, Christian Bale se donne comme il faut, il nous trouble, son personnage est sombre à souhait…Après je suis d’avis aussi qu’il n’y a pas que les caméléons mais il faut avouer que ce sont souvent eux les meilleurs.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s