Eva Green, l’ensorceleuse

eva-greenEva Gaëlle Green est née à Paris le 6 juillet 1980. Elle est la fille de l’actrice française Marlène Jobert et et du chirurgien-dentiste franco-suédois Walter Green. Eva passe la majeur partie de son enfance dans le 17ème arrondissement de Paris, elle suit les cours de la grande école de Fénelon Sainte-Marie. Après un an à l’American School de Paris, la future actrice arrête ses études et entame sa formation théâtrale en suivant les cours d’Eva Saint-Paul (actrice de théâtre et de cinéma) et ceux de la Webber Douglas Academy of Dramatic Art à Londres. La jeune femme débute sur les planches et au cinéma (apparition dans La Pianiste) et se voit nommée au Molière de la Meilleure révélation théâtrale en 2002 pour son interprétation dans la pièce Jalousie en trois fax. La même année, elle participe à la pièce Turcaret ou le financier, elle trouve la mise en scène éprouvante et décide d’arrêter la scène. C’est alors qu’un grand réalisateur l’a remarqué, en effet Bernardo Bertolucci sent un énorme potentiel en elle et veut en faire l’actrice principale de son prochaine, elle décida donc de se focaliser exclusivement sur le cinéma.

Eva Green entame réellement sa carrière cinématographique en jouant le rôle d’Isabelle dans Innocents: The Dreamers, de Bertolucci. Sa performance est saluée par le réalisateur lui même mais aussi de la presse du métier ce qui lui donne déjà une certaine notoriété. Ce premier grand rôle n’a pas été facile car l’actrice joue très souvent nue.

dreamers

L’année suivante on la retrouve dans l’adaptation libre de l’œuvre de Maurice Leblanc, Arsène Lupin. Elle joue aux côtés de Romain Duris et Kristin Scott Thomas. En 2005, elle est engagée pour le nouveau film de Ridley Scott, Kingdom of Heaven. Elle incarne la reine Sibylle de Jérusalem, son premier grand rôle dans un blockbuster. On pourrait croire que la belle accepte tous les projets hollywoodiens afin de se faire connaître ; il n’en est rien puisqu’elle refuse le rôle finalement dévolu à Hilary Swank dans Le Dalhia Noir de Brian de Palma, de peur d’être enfermée dans des rôles de femmes fatales. Elle décroche ensuite le rôle très convoité de la tr oublante Vesper Lynd, une comptable mystérieuse et sexy qui aide James Bond dans Casino Royal. Le film va connaître un grand succès et la performance de l’actrice sera à nouveau saluée. Rarement début de carrière aura été si fulgurant. Elle retrouve par la suite Daniel Craig (James Bond) dans A la croisée des monde : La boussole d’or. Après travaillée avec le père, Eva va travaillée avec la fille, en effet l’actrice se retrouve sous la direction de Jordan Scott dans le film Cracks. L’actrice varie aisément entre films indépendants et blockbusters. Elle le démontre une nouvelle fois dans Womb qui malheureusement n’est pas sorti en France. Elle enchaine avec un nouveau film indépendant, Perfect Sense aux côtés de Ewan McGregor et on la retrouve la même année chez Tim Burton dans Dark Shadows où elle y interprète un rôle qui lui va comme un gant celui d’une magnifique et redoutable sorcière. dark-shadows

L’année 2014 va être la plus chargée de l’actrice, elle est à la tête de quatre films. Elle incarne une reine guerrière dans 300 : La naissance d’un empire mais aussi la machiavélique Ava Lord dans Sin city 2. Elle partage également l’affiche avec Mads Mikkelsen dans le western The Salvation et son dernier projet en date et celui qu’elle vient d’entreprendre avec le réalisateur Gregg Araki. Elle est aussi à l’affiche de la série britannique Penny Dreadful.

En résumé, Eva Green est une actrice magnifique de part son physique certes mais aussi son jeu troublant parfois angoissant et charmant, on ne peut qu’être fier d’avoir une telle actrice française.

Le rôle que je préfère de sa part est sans nul doute celui d’Isabelle dans Innocents : The Dreamers.

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Julien Rocca dit :

    Mouais… La chronique est excellente encore bravo, mais ce n’est pas une actrice que j’aime beaucoup, certes elle a fait d’excellents films comme The dreamers ou encore Perfect Sense, mais à part quelques films, ben elle a pas grand chose pour elle à part son physique…

    Aimé par 1 personne

    1. Je vais poster aujourd’hui une petite critique d’un film de 2012 où elle joue de troublante. Le film s’appelle Womb.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s