Zulu (2013)

affiche Zulu

Zulu est un film policier franco-sud-africain écrit et réalisé par Jérôme Salle. Le scénario est une adaptation du livre éponyme Zulu de Caryl Férey, œuvre littéraire couronnée par le Grand Prix de littérature policière en 2008.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Un réalisateur français qui dirige un duo d’acteurs comme Bloom/Whitaker ça attire forcément ma curiosité, d’autant plus que de choisir l’Afrique du sud comme cadre. Je trouve que le tout forme un cocktail original, qui peut être agréablement surprenant.

De quoi ça parle ?

Ali Sokhela, un officier de police noir de la police du Cap, travaille avec son partenaire blanc Brian Epkeen et sa jeune recrue Dan Fletcher sur l’assassinat d’une jeune étudiante, assassinat qui est lié à une nouvelle drogue. En enquêtant sur cette affaire, ils vont découvrir un terrible secret qui remonte jusqu’aux heures les plus sombres. de l’Apartheid.

Les premières minutes ?

Le réalisateur nous brosse les portraits des deux protagonistes principaux, on y voit dés le départ un Orlando Bloom à contre emploi. Au niveau du rythme ça ne décolle pas trop mais je sens tout de même de la nervosité cachée et que ça pas tarder à exploser.

Le casting ?

Jérôme Salle mise tout d’abord sur un très bon Orlando Bloom, très impliqué dans son rôle et on espère le revoir dans un rôle de cette trempe.

A ses côtés on a Forest Whitaker, qui pour ne pas changer est excellent, l’alchimie entre les deux acteurs est bonne mais c’est peut être un peu dommage de ne pas les voir un peu plus ensemble, plus proche…

Le reste du casting est quasi-inconnu mais remplit très bien le job.

Au final ça donne quoi ?

Le rythme augmente de plus en plus après la première demi heure. Techniquement la mise en scène est intéressante et maitrisée. Le réalisateur touche plusieurs choses comme les failles et la violence du pays, l’enquête policière, l’Apartheid… En tout cas, cela fait plaisir de voir que Jérôme Salle s’en sort très bien en dehors de nos frontières.

Zulu-bloom-whitaker

En résumé, Zulu est un polar musclé et ambitieux qui n’y va pas par quatre chemin, c’est sombre, dur et parfois même cruel.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s