Philip Seymour Hoffman, un acteur tellement entouré et seul à la fois

philipseymourhoffmancriterioncollection

J’ai découvert cet acteur avec le film de Martin Brest, Le Temps d’un week end où il interprète un étudiant gâté et sans scrupules du nom de George Willis Jr. Une prestation de second plan mais remarquée. Ensuite c’est dans The Big Lebowski où il incarne Brandt, l’assistant du « Big » Lebowski et c’est à partie de ce rôle que sa carrière a commencé à décoller.

Philip Seymour Hoffman est né le 23 juillet 1967 à Fairport, dans la banlieue de Rochester, dans l’État de New York. Fils de Marilyn O’Connor (née Loucks), juge et avocate au tribunal familial originaire de la ville voisine de Waterloo et de Gordon Stowell Hoffman, ancien exécutif de Xerox, il a deux sœurs, Jill et Emily, et un frère, Gordy, scénariste de Love Liza, dans lequel Hoffman a joué. Hoffman est d’ascendance irlandaise, allemande, anglaise et néerlandaise. Bien que son père soit protestant et sa mère catholique, il n’a pas été élevé plus particulièrement dans une confession. Ses parents divorcent en 1976.

Hoffman commence à jouer la comédie lorsqu’il était étudiant à la Fairport High School, après une blessure qui l’a obligé à abandonner la lutte. À l’âge de 17 ans, il a été sélectionné pour participer à la 1984 Theater School à la New York State Summer School of the Arts, à Saratoga Springs, rencontrant ses futurs collaborateurs Dan Futterman et Bennett Miller. Après avoir été diplômé du lycée de Fairport, Hoffman a assisté au programme d’été du Circle in the Square Theatre, en continuant sa formation d’acteur avec Alan Langdon. Il obtient en 1989 un Bachelor of Fine Arts en expression théâtrale à la Tisch School of the Arts de l’Université de New York. À l’université, il est, avec l’acteur Steven Schub et Bennett Miller, le fondateur de la compagnie théâtrale Bullstoi Ensemble.

En 1992, il fait donc ses premiers pas au cinéma dans Le temps d’un week end où il joue aux côtés de Chris O’Donell et Al Pacino. Deux ans plus tard on le retrouve dans trois films toujours entant que seconds rôles, Guet-apens de Roger Donalson, Pour l’amour d’une femme et Un homme presque parfait aux côtés de Paul Newman. Si on fait un petit arrêt sur image, on peut voir que Philip Seymour Hoffman a déjà à cette époque côtoyé pas mal de grands acteurs comme Andy Garcia, Alec Baldwin ou encore Bruce Willis.

En 1996, il fait la rencontre du réalisateur Paul Thomas Anderson qui va l’engager pour son tout premier film Hard Eight (ou Sydney). Cette collaboration sera déterminante dans la carrière de l’acteur car Paul Thomas Anderson le dirigera par la suite dans quatre autres films. La même année on le retrouve dans le blockbuster Twister aux côtés de Bill Paxton et Helene Hunt. L’année suivante il joue dans Boogie Nights (deuxième collaboration avec P.T.Anderson).

Les Frères Coen l’engagent en 1998 pour leur film The Big Lebowski, il va y trouver un second rôle sur mesure, celui du conseiller personnel de Jeffrey Lebowski.

philip-seymour-hoffman-the-big-lebowski

Ses rôles d’obsédé sexuel fantasmant sur sa voisine de palier dans Happiness et d’infirmier à domicile dans Magnolia qui lancent sa carrière au cinéma. Il entraîne alors Robert De Niro dans le monde des drag-queens dans Personne n’est parfait(e) et joue les dandys arrogants dans Le Talentueux M. Ripley. Cantonné aux seconds rôles, Philip Seymour Hoffman enchaîne pourtant les tournages, pratiquant la métamorphose, films après films. En 2002, il retourne avec son réalisateur fétiche, Paul Thomas Anderson, dans Punch-drunk love, et est à l’affiche de Dragon Rouge, aux côtés d’Anthony Hopkins et Edward Norton. Il retrouve d’ailleurs ce dernier dans La 25e heure de Spike Lee.
L’année 2005 marque un tournant dans sa carrière. Il est à la fois le producteur et l’acteur principal de Truman Capote de Bennett Miller, biographie du célèbre romancier. Un rôle de composition qui lui vaut 21 récompenses dont le Golden Globe du Meilleur Acteur dans un drame, et l’Oscar du meilleur Acteur.
Philip-Seymour-Hoffman-Photo-Truman-Capote

L’année suivante, il retrouve Tom Cruise, qu’il avait déjà croisé dans Magnolia, pour le troisième épisode de Mission : Impossible. Il y incarne le méchant de l’histoire. Il continue également de multiplier les rôles et les univers, en acceptant tout autant de travailler avec Sidney Lumet dans le thriller 7h58 ce samedi-là que d’apparaître dans la première réalisation du délirant scénariste de Eternal sunshine of the spotless mind, Charlie Kaufman.

Désormais considéré comme une valeur sûre du cinéma hollywoodien, il se distingue à nouveau en 2008 dans La Guerre selon Charlie Wilson aux côtés de Tom Hanks où il met à profit ses talents comiques. A l’inverse, dans Doute (2009), il se plonge dans le drame en interprétant un curé soupçonné d’abuser d’un jeune paroissien. Deux rôles bien différents qui lui ont chacun valu une nomination aux Oscars. L’année 2009 est fructueuse pour l’acteur aux multiples facettes qui démontre encore une fois qu’il peut tout aussi bien se fondre dans un personnage aux allures féminines (il l’a remarquablement démontré dans Truman Capote) que dans le corps d’un américain exubérant en totale synergie avec la musique rock des années 60 dans Good Morning England.

2010-01-19_2

L’année 2010 marque une véritable étape dans la carrière de Philip Seymour Hoffman puisqu’il réalise son premier long métrage : Rendez-vous l’été prochain, dans lequel il interprète également le personnage principal. S’en suivent deux seconds rôles en 2011, aux côtés de Ryan Gosling dans Les Marches du Pouvoir et de Brad Pitt dans Le Stratège. L’année suivante, il signe sa cinquième collaboration avec Paul Thomas Anderson, dans l’intense The Master, et décroche le prix du meilleur acteur à la Mostra de Venise, ex-æquo avec son acolyte Joaquin Phoenix.

Dans une interview en 2006, il a révélé qu’il souffrait d’alcoolisme et de toxicomanie et qu’après avoir été diplômé de l’université à 22 ans, il est allé en cure de désintoxication pour son addiction à la drogue et à l’alcool. Il a dit qu’il avait abusé de tout ce qu’il pouvait obtenir en y mettant la main et qu’il avait aimé tout cela. Toutefois, il connaît une rechute plus de vingt ans plus tard à l’héroïne et à la dépendance aux médicaments sur ordonnance. Il est retourné en cure de désintoxication pendant une dizaine de jours en mai 2013. Bien que des amis d’Hoffman firent observer qu’à cette période, celui-ci avait résolu son problème de consommation de stupéfiants, l’acteur de 46 ans fut retrouvé mort le 2 février 2014, dans la salle de bains de son appartement (au 4ème étage d’un immeuble du West Village à Manhattan), par le dramaturge et scénariste de cinéma David Bar Katz, un de ses proches. Une fouille de l’appartement permit aux enquêteurs de police d’y trouver de l’héroïne, ainsi que des médications prescrites sur ordonnance. La police révéla aussi que l’acteur avait été découvert avec une seringue plantée dans le bras.

Le 28 février 2014, le cabinet médical new-yorkais chargé de l’examen du corps d’Hoffman déclara que sa mort était un accident causé par une intoxication aiguë d’un mélange de drogues incluant de l’héroïne, de la cocaïne, des benzodiazépines et des amphétamines. L’examen ne permit pas de déterminer s’il avait pris toutes ces substances le même jour ou si certaines d’entre elles demeuraient dans son organisme du fait d’utilisations antérieures.

Filmographie sélective :

– The Big Lebowski des Frères Coen

– Happiness de Todd Solondz

– Magnolia de Paul Thomas Anderson

– Truman Capote de Bennett Miller

– Good Morning England  de Richard Curtis

– The Master de Paul Thomas Anderson

philip_seymour_hoffman_41442

En résumé, Philip Seymour Hoffman reste l’un des acteurs les plus talentueux de sa génération qui a été fauché, au grand malheur des cinéphiles, au sommet de sa carrière.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Sixt67 dit :

    L’un des plus grands comédiens de sa génération… J’ai été très attristée lors de son décès.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s