TOP 20 Des meilleures ouvertures de films

Comment faire une bonne ouverture de film ? Comment séduire le spectateur dés les premières minutes ? Peu de metteurs en scène savent le faire. L’ouverture d’un film est l’une des choses les plus importantes au cinéma, elle donne le ton du long métrage, elle doit faire claquer nos rétines et nos oreilles…Voici donc mon TOP 20 des meilleures ouvertures de films.

le-corniaud-louis-de-funes-bourvilN°20 : Le Corniaud

250 ! C’est le nombre de boulons électriques placés sur la 2CV de Bourvil afin que celle-ci se disloque au moment de l’impact dans la célèbre scène de l’accident. Si on la retrouve au début du film, c’est en réalité la toute dernière scène du film à avoir été tournée, le 7 décembre 1964. Un moment de grande angoisse pour Gérard Oury : le moindre impair et il aurait fallu attendre un mois pour rejouer la scène.
Toujours lors de cette fameuse scène de l’accident, Bourvil, juste après l’impact, se fend de cette phrase devenue culte : « Bah maintenant elle va marcher beaucoup moins bien, forcément ! » Cette réplique ne figure pas dans le scénario. C’est de l’improvisation pure de la part de Bourvil. D’ailleurs, vous remarquerez la tête de Louis de Funès à ce moment-là. L’acteur étouffe un fou rire, en baissant rapidement la tête. Cette scène est l’une des plus connues du cinéma français et donne parfaitement le ton à cette grande comédie du cinéma français.

trainspotting03N°19 : Trainspotting

Une ouverture rock’n’roll comme je les aime. Iggy Pop en fond sonore, le sprint de Ranton et ses amis, la narration porté par la voix de Ewan McGregor (Ranton). En l’espace d’une minute et trente secondes, Danny Boyle donne un concentré efficace qui nous donne déjà quelques traits de caractère aux personnages, les fringues, la philosophie du personnage principal…Bref une ouverture qui nous plonge parfaitement dans le bain.

Eva MendesN°18 : La Nuit nous appartient

Dés les premières secondes on voyage dans le temps et on se retrouve dans les 80’s. La musique de Blondie s’accorde parfaitement avec les images et donne une vraie ambiance, la beauté du couple Mendes/Phoenix nous saute aux yeux tout comme le désir qui les anime.

PeaCoat2N°17 : Casino Royale

Martin Campbell est un réalisateur qui sait évoluer avec le temps et il le prouve avec l’ouverture de Casino Royale. Il réussit avec style à nous prendre à contre pied avec cette ouverture, on n’a jamais vu ça dans la franchise et la prestation de Daniel Craig y est pour quelque chose aussi. Perso j’ai adoré ce moment et cela montre que aussi que c’est l’un des meilleurs films de la franchise.

opening 2N°16 : Usual Suspects

Simple, efficace et cela reste encore aujourd’hui une ouverture culte. Bryan Singer nous impose du mystère dés les premières secondes et cela permettra de mieux nous surprendre à la fin.

maxresdefaultN°15 : Watchmen

Du grand Zack Snyder ! Que ce soit dans la première scène mystérieuse du Comédien ou dans le générique qui suit, c’est pour moi du très lourd à la fois, les fragments scènes sont excellents et la musique de Bob Dylan se fond parfaitement avec les images. En l’espace de trois minutes, le réalisateur résume avec style l’histoire de la bande de héros mais en même l’Histoire des États-Unis revisitée.

RaidersLostArk8_005PyxurzN°14 : Indiana Jones et les aventuriers de l’Arche Perdue

La musique de John Williams, l’ambiance humide et mystérieuse de la jungle, la silhouette d’Harrison Ford sans voir son visage (on le voit qu’à partir de la troisième minute). L’aventurier légendaire entre ensuite dans le temple remplit de pièges mortels. L’intensité du film monte très vite avec le fameux échange entre la relique d’orée et le sachet de sable, la musique de John Williams embellie magistralement ce moment. S’ensuit la scène de la boule de pierre géante qui poursuit Indy jusqu’à la sortie du temple. Cette ouverture fait parti d’une des plus marquantes de mon enfance, elle nous fait rêver et vibrer et cela grâce à la magie de Spielberg et le maître Williams.

5_beginningAndEndMergeN°13 : Apocalypse Now

Le bruit des pales de l’hélico résonne encore dans ma tête avec le fameux morceau des Doors « The End ». Cette ouverture symbolise l’enfer de la guerre du Vietnam, on plonge dans le regard troublant de Martin Sheen et le traumatisme qu’a cette Guerre sur lui. Francis Ford Coppola est l’un des spécialiste en matière d’ouverture tout comme Steven Spielberg.

maxresdefaultN°12 : Lord of War

Le film s’ouvre tout d’abord sur le personnage de Yuri Orlov (Nicolas Cage) qui se présente en une phrase qui est :

On estime à environ 550 millions le nombre d’armes à feu actuellement en circulation. Autrement dit il y a un homme sur douze qui est armé sur cette planète. La seule question c’est [il tire une bouffée de fumée de son cigare, puis l’expire] … comment armer les onze autres ?

S’ensuit le générique de début qui a musique le morceau For What It´s Worth  du groupe Buffalo Springfield. Cette introduction est surnommée « The life of a bullet », on suit de façon originale avec effet de caméra embarquée une balle parmi tant d’autres, de sa fabrication à son but final.

the-dark-knight-opening-sceneN°11 : Batman, The Dark Knight

Une ouverture de grande classe qui rappelle le film Heat. J’ai eu la chance de voir ce film au cinéma et je suis simplement resté bouche bée par cette scène d’intro, je ne m’y attendais pas du tout, on s’attend plus pour ce genre à un truc plus classique moins recherché mais voila Nolan casse les codes et avec succès.

vlcsnap-2012-09-10-14h48m18s186 N°10 : Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l’anneau

La musique de Howard Shore ouvre le bal et la voix de Cate Blanchett vient nous cueillir pour nous conté l’histoire des origines de l’anneau. On en prend déjà plein les yeux avec la fameuse bataille entre l’armée de Sauron et l’alliance entre les elfes et les hommes. Cette ouverture est somptueuse, Peter Jackson résume très bien le destin de cet anneau, les conséquences que cela entraine, son pouvoir…et nous plonge dans une mythologie riche, mystérieuse et séduisante.

Drive-Ryan-Gosling-tooth-pickN°9 : Drive

Le film qui divise, soit on aime énormément ou alors pas du tout. Cette ouverture m’a envoûté dés les premières images, l’ambiance, le sang froid et le jeu d’acteur de Ryan Gosling…Bref j’avais l’impression d’être dans la voiture à ses côtés, la mise en scène de Nicolas Winding Refn est redoutable.

maxresdefaultN°8 : Full Metal Jacket

Stanley Kubrick ouvre son film en nous présentant le Sergent Hartman et les différents engagés sous sa direction. Les dialogues sont énormes, l’acteur R.Lee Ermey est excellent dans la peau du tyrant Hartman, sa prestation nous explose aux yeux et oreilles dés les premières secondes.

snake-eyes-1998-tou-02-gN°7 : Snake Eyes

Grosse surprise a été pour moi cette ouverture, je ne m’attendais pas du tout à ça. Un plan séquence de 13 minutes, voila qui en impose, une maîtrise et un pari réussit pour Brian De Palma.

ToE-00002N°6 : La Soif du Mal

Orson Wells a inspiré certainement Brian De Palma car c’est avec ce film que le premier film s’ouvre sur un plan séquence d’un grande maîtrise alors que cela a été tourné en 1958, l’effet grue au dessus de la voiture envoie du lourd encore aujourd’hui. Orson Welles n’est pas considéré comme l’un des plus grands réalisateurs de l’histoire pour rien.

reservoir dogs resoN°5 : Reservoir Dogs

C’est bien plus qu’une simple ouverture, c’est le débarquement d’un nouveau cinéaste, sa signature, son style…Quentin Tarantino une scène d’une incroyable audace et d’originalité. Mettre comme sujet principal, autour de cette table de gangsters, Madonna et son tube Like a Virgin et ensuite le débat sur le pourboire, fallait le faire. De plus le casting autour cette fameuse table est d’une classe sublime.

il-faut-sauver-le-soldat-ryan-1998-21-gN°4 : Il faut sauver le soldat Ryan

Certainement la plus grande scène dans le cinéma de Guerre, Steven Spielberg déploie tout son talent dans ce film et l’ouverture le prouve grandement. Le débarquement en Normandie est d’un incroyable réalisme, d’ailleurs le jeu vidéo Medal of Honor s’en inspirera.

19149417N°3 : Inglorious Basterds

Encore Mister Tarantino à la barre qui ici livre l’une des meilleures scènes de son cinéma. La première fois que j’ai vu ce film, cette ouverture ma mis sur le c**, il y a une tension dans cette scène et les prestation de Christopher Waltz et Denis Ménochet sont parfaites, tout comme la mise en scène de Q.T.

15129N°2 : Le Parrain

La musique mythique de Nino Rota ouvre le bal et apparaît ensuite le visage de Amerigo Bonasera qui raconte à Vito Corleone les mésaventures de sa fille. Il faut souligner bien évidemment le travail de Coppola mais aussi celui de Gordon Willis (le directeur de la photographie) qui impose sa patte lors de cette scène d’ouverture. La prestance de Marlon Brando reste mythique.

19478589.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100719_032551N°1 : Il était une fois dans l’Ouest

Voici la première scène d’ouverture digne de ce nom que j’ai vu, je devais avoir 7 ou 8 ans. Un moment d’anthologie, cet harmonica dans la bouche de Bronson, son regard qui m’a transpercé et la classe de la mise en scène de Sergio Leone. Certains penserons que la place n’est peut être pas mérité mais c’est mon coup de cœur et il a gravé à jamais ma mémoire de cinéphile.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. J’en ai oublier celles de quelques titres mentionnés ci-dessus, mais j’avais peur que vous ne mettiez pas celle de Snake Eyes, et je pense qu’il mérite la 3~4 places ! 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s