Après séance : American Sniper

American-Sniper-141003American Sniper est un film de guerre américain, coproduit et réalisé par Clint Eastwood. Il s’agit de l’adaptation de la biographie homonyme du sniper américain Chris Kyle. C’est le 34ème long métrage réalisé par Clint Eastwood, un sacré chiffre qui confirme une nouvelle fois la très grande carrière de l’acteur/réalisateur. Je suis un grand fan de son travail, certains osent dire que c’est un metteur en scène surcoté et je ne comprend vraiment pas ce point de vue. Eastwood a démontré à plusieurs reprises son talent de mise en scène et aussi d’acteur à de nombreuses reprises que ce soit dans Impitoyable, Gran Torino, Million Dollar Baby ou encore Un Monde Parfait. Bref il fait partie des plus grands réalisateurs du 7ème art.

Un projet convoité :

Dès que les droits d’adaptation du roman de Chris Kyle furent acquis, David O. Russell se porta volontaire pour réaliser le film, mais il finit par se désister. Le projet tomba ensuite entre les mains de Steven Spielberg, qui renonça à son tour, évoquant un budget trop limité. Les regards se tournèrent alors vers Clint Eastwood, qui accepta finalement de diriger le projet, une fois le tournage de Jersey Boys (sorti en juin 2014) achevé. Clint Eastwood explique pourquoi ce projet lui tenait particulièrement à cœur : « II se situait à mi-chemin entre les exploits de Chris au combat et les aspects personnels de sa vie, qui le rendent encore plus intéressant. Cela montre le poids de la guerre non seulement pour un individu, mais aussi pour toute sa famille ». Le réalisateur ajoute qu’il trouvait primordial de montrer les sacrifices auxquels ces soldats consentent pour défendre leur patrie.

Eastwood fait l’unanimité :

Bien avant que Clint Eastwood n’accepte de faire le film, sachant que Steven Spielberg et David.O Russell étaient pressentis à la réalisation, Bradley Cooper et Chris Kyle espéraient qu’Eastwood soit finalement choisi. En effet, l’acteur et le tireur d’élite avaient en commun une admiration sans faille pour le cinéaste et Bradley Cooper espérait travailler avec lui un jour.

Le père de Chris Kyle a déclaré vouloir que la mémoire de son fils soit absolument respectée dans le film. Il approuva d’ailleurs le choix de Clint Eastwood à la réalisation et celui de Bradley Cooper car il les considérait comme des « hommes de confiance« .

Bradley Cooper impliqué à 200% :

Bradley Cooper ne devait au départ que produire le film et Chris Pratt endosser le rôle principal. Néanmoins, le vif intérêt que Cooper portait au projet le fit changer d’avis et il décida finalement d’incarner lui-même le tireur d’élite Chris Kyle. Pour endosser ce rôle, Bradley Cooper s’est mis à tout faire pour lui ressembler physiquement en prenant énormément de masse musculaire. Il s’est également mis à étudier sa façon de parler et de se déplacer grâce à des enregistrements audio et vidéo de Kyle. L’acteur a aussi cherché à acquérir un accent texan proche de celui du militaire.

Pendant trois mois, Bradley Cooper a soulevé des poids et mangeait pour l’équivalent de 6000 calories par jour pour acquérir d’avantage de masse musculaire. L’acteur a également reçu une formation de tireur d’élite pour les besoins du film.

Bradley Cooper American Sniper

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Comme je l’ai dit ci dessus, j’apprécie beaucoup le cinéma de Clint Eastwood. Il s’attaque ici un biopic qui m’intéresse beaucoup, on m’a conté l’histoire de Chris Kyle à l’époque où j’étais à l’armée et cela m’avait fasciné. La bande annonce m’avait satisfait et Bradley Cooper semblait vraiment bien porter le rôle.

Les premières minutes ?

La scène d’ouverture nous plonge au cœur du confit Irakien où l’on retrouve Chris Kyle (B.Cooper) posté et prenant sa visée sur une mère et son fils suspects. Clint Eastwood installe comme il faut un climat tendu et nous met dans déjà au plus près du sniper. La transition de cette scène avec le flashback sur l’enfance de Kyle est intéressante, on peut voir l’environnement dans lequel il a grandi mais aussi l’éducation qu’il a reçu, lui et son frère. Tous les événements antérieurs à la scène d’ouverture sont bien amenés, c’est fluide. Le côté humour est le bien venu et contraste efficacement avec le côté dramatique du film.

Le casting ?

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, Bradley Cooper est époustouflant ! Il tient pour moi, le meilleur rôle de sa carrière (à ce jour). Il est totalement habité par son personnage déjà sur côté physique c’est impression mais aussi dans le jeu d’acteur, son regard dégage une grande intensité. Sienna Miller incarne de façon convaincante le femme du militaire, son rôle est présent, juste ce qu’il faut. J’ai un petit reproche à faire sur quelques personnages pas assez mis en valeur comme le frère de Chris ainsi que leur père. Il aurait été intéressant de voir l’évolution de leurs relations mais je chipote.

Et au final ça donne quoi ?

Je suis tout simplement resté scotché sur mon siège, et je n’ai pas été le seul car ça été le cas de toute la salle. Je tiens à le dire tout de suite, je ne le juge pas entant que chef-d’œuvre (il n’en est pas loin tout de même) car il y a tout de même quelques défauts dans ce film. Parlons tout d’abord de la mise en scène de Mr Eastwood qui démontre encore une fois qu’il est dans le coup, sa réalisation est bonne, c’est bien articulé et en particulier sur les manœuvres en OPEX, la tension qui y règne etc…On y est plongé avec grande efficacité comme le laissait entendre la scène d’ouverture. Les dommages collatéraux qu’ont la guerre et la mort sur Chris Kyle mais sont très bien représentés et on les vit avec lui. Je vais parlé d’un premier défaut qui était vraiment évitable, je chipote peut être une nouvelle fois mais venant de Clint c’est vraiment bizarre, (attention Spoile) le bébé en plastique fait vraiment tâche, je ne comprend pas qu’avec les moyens qu’on a maintenant et surtout ceux qu’a Clint, on voit encore ce genre de chose. On va peut être dire que je cherche la petite bête mais sur ce coup là faut avouer que c’était vraiment évitable surtout sur un film qui se veut très réaliste. Après ça ne gène en rien la suite du film mais bon…ça reste tout de même une bonne mise en scène. Le côté très patriotique ressort et en gêne beaucoup mais perso cela ne m’a pas trop gêné, je connais les positions politiques du réalisateur et aussi du cinéma américain donc rien ne m’a surpris sur ce point, c’est un cliché qui ne m’a pas trop irrité.

En ce qui concerne le scénario, je trouve dommage qu’une nouvelle fois ça ne colle pas parfaitement aux faits réels, je suis d’accord qu’on romance la chose car c’est du cinéma mais il y a quand même quelques éléments qui n’auraient pas trop gênés le déroulement de l’histoire comme le fait que Chris Kyle a tout d’abord été rejeté par les recruteurs de l’US Navy, à cause des blessures nombreuses occasionnées par des broncos en rodéo et qu’il finit cependant par être rappelé et autorisé à postuler aux Navy Seals, le corps d’élite de la marine. Ou comme pour le mariage de Chris et Taya Kyle qui n’a pas été interrompu par l’annonce d’un départ imminent au combat. Ils se sont mariés juste avant que le premier déploiement prévu en Irak ne débute, ça donne un vieux cliché en plus. Par contre il y a quelque chose qui a été démenti sur le fait que sniper irakien, apparemment il n’a jamais existé pourtant quand j’étais encore à l’armée (vers 2010), on nous avait parlé de ce fameux sniper redoutable et que Chris Kyle a tué, alors je ne sais pas si tout ça fait partie de la légende mais je me renseignerais un peu plus sur ce fait. Je reproche donc sur le scénario le manque qu’il y a sur les vrais faits réels, trop de choses sont modifiés mais après j’avoue que ça colle dans l’histoire du film.

Chris Kyle et sa femme
Chris Kyle et sa femme Taya Renae Kyle

(Spoile)

Vous devez vous dire mais comment il a pu être scotché alors qu’il nous sort pleins de défauts ? Beh tout simplement que malgré tout ce que je vous ai dit ci dessus, j’ai été touché par l’histoire de cet homme et aussi de sa famille. Clint Eastwood et Bradley Cooper lui rendent tout de même un très bel hommage, les dernières minutes sont intenses et méritent beaucoup d’attention car le côté patriotique ressort dans ce film mais Eastwood nous montre aussi la réalité, on a l’abri nulle part contrairement à ce que pensait Chris Kyle, qui se sentait en sécurité dans son pays.

american-sniper-is-not-an-army-recruitment-videoEn résumé, American Sniper est tout de même un grand film avec une histoire bien romancée et un Bradley Cooper impressionnant. Clint Eastwood montre qu’il est toujours dans le coup.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Article lu en diagonale pour éviter les spoilers mais ça donne envie!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s