Tony Scott, pub, clip et Action !

tonytwitter

On dit que John McTiernan est la référence dans le cinéma d’action américain, mais pour moi il y a un autre cinéaste de la même trempe : Tony Scott. Son cinéma a souvent été critiqué pour ces scénarios légers saupoudrés de testostérones. Je considère ce réalisateur comme l’un des meilleurs dans le cinéma d’action. Lui et McTiernan ont chacun, à leur façon, donné un nouveau souffle au genre. La disparition de Tony Scott (il y a trois ans maintenant) a laissé comme un vide dans le blockbuster américain. J’ai donc voulu faire une petite rétrospective sur l’un de mes cinéastes de mon enfance mais pas que…

Le flic de beverly hills scott

La découverte Tony Scott (sans le savoir) :

Dés l’âge de cinq ans, je suis fan de deux sagas, celle de « L’Arme Fatale » et du « Flic de Beverly Hills ». Bien sûr, à cet âge là je ne savais que c’était Tony Scott derrière la caméra pour le deuxième volet des aventures d’Axel Foley. « Le Flic de Beverly Hills 2 » est donc le premier film que j’ai vu de la part de Tony Scott et je considère ce long métrage comme le meilleur de la trilogie. Quand on y repense, on se dit que c’est logique que le réalisateur ait été engagé pour réaliser ce film. A l’époque, lui et McTiernan étaient les prodiges du cinéma d’action, alors qu’ils n’avaient que quelques réalisations à leur actif.

« Le Flic de Beverly Hills 2 » est un pur de cocktail d’action et d’humour. Tony Scott insuffle une mise en scène vibrante et haletante. Il donne de l’importance à chaque interprète, Judge Reinhold (Billy) et John Ashton (Taggart) sont plus décontractés et l’influence d’Axel Foley a leurs côtés se fait clairement ressentir. On a des moments véritablement cultes et les répliques ne prennent pas une ride. La bande originale respire les 80’s. On peut reprocher à ce film d’être moins sombre et d’avoir un scénario plus soule que le premier opus. Mais il ne faut pas bouder son plaisir, c’est un excellent divertissement et ce malgré le temps qui passe.

tony scott tom cruise top gun

Attention décollage !

« Top Gun » est le film qui a boosté la carrière de Tony Scott et celle de Tom Cruise. C’est également le film de toute une génération, voir même de deux générations. J’ai découvert ce film, il y a maintenant plus de vingt ans (ça ne me rajeunit pas tout ça). A l’époque, j’ai pris une véritable claque devant ce long métrage.  J’en ai pris pleins les yeux et les oreilles et encore aujourd’hui, ce film est impressionnant techniquement. Tony Scott décoche une mise en scène à la hauteur du propos, c’est à dire qu’on décolle littéralement. Les scènes d’avions ainsi que de moto sont excellentes et là aussi, ça ne prend pas une ride. Pour les moments plus posés, Tony Scott insiste sur les regards et les faits et gestes de ces acteurs. Cela inspire un langage purement corporel, ajoutez à ça la fameuse chanson « Take my breath away », la musique d’Harol Faltermeyer etc… Dans ce film, on peut voir à quel point Tony Scott donne de l’importance au rythme dans sa façon de concevoir un film et cela se confirme quasiment sur chacune de ces réalisations.

Au niveau de l’écriture, on est encore une fois dans du simple et pur divertissement 80’s. Les personnages sont stéréotypés, mais c’est ce qu’on veut pour un film de ce genre. Ce film marque également la rencontre entre le célèbre producteur Jerry Bruckheimer.  « Top Gun » reste et restera le film le plus connu de Tony Scott. Pourtant, il y a d’autres films qui sont aussi bons voir meilleurs de sa part.

Cruise Scott

Attachez vos ceintures !

Je m’étais rendu compte avec « Top Gun » que Tony Scott arrivait à nous inclure au plus près de son film. Il arrive à nous faire ressentir de véritables palpitations et c’est encore plus le cas avec « Jours de Tonnerre ». J’ai vibré étant gosse devant et encore aujourd’hui, je suis bluffé par le travail du réalisateur sur ce film. Les mauvaises langues diront que c’est un simple réchauffé de « Top Gun », alors qu’il y a clairement des différences. On est dans la même lignée, en même temps c’est le même réalisateur et le même acteur principal. Avec ce film, Tony Scott nous montre a quel point sa mise en scène et son rythme ont muri. Ça va à 200 à l’heure, le réalisateur arrive à capter l’âme d’une véritable course Nascar.

Le scénario est dans la tradition des blockbusters de l’époque. Peu de surprises, seul le spectacle visuel compte. Cela rend un peu le film comme un plaisir coupable, mais faut avouer que la mise en scène décoiffante, la musique 80’s (et Hans Zimmer) et les acteurs forment un tout savoureux qui correspond à une épopée du blockbuster américain. Les personnages sont stéréotypés au possible, mais ça a marché et ça marche encore aujourd’hui.

Tom Cruise retrouve pour une seconde fois Tony Scott, qui lui offre un rôle sur mesure, proche de celui de Maverick. Il campe efficacement un pilote novice sous les ordres de Robert Duvall qui interprète son entraineur Harry Hogge. Randy Quaid, Michael Rooker et Nicole Kidman sont également de la partie.

Hans Zimmer signe une sublime bande son, qui colle parfaitement au rythme de la mise en scène de Scott. A cette époque, le compositeur commençait à se faire un véritable nom dans la BO de films, après « Rain Man », « Black Rain » ou encore « Miss Daisy et son chauffeur ».

En bref, « Jours de Tonnerre » est le genre de divertissement qui vieillit plutôt bien et qui nous rappelle de bons souvenirs d’enfance (je voulais devenir comme Cole Trickle, une fois adulte).

tony-scott-sur-le-tournage-de-spy-game

Un tour de passe-passe sous estimé :

 

 

 

 

 

Contrairement a beaucoup de critiques, j’aime ce film. Il est l’exemple type d’un très bon divertissement qui nous plait de voir un dimanche soir devant la tv. La mise en scène est bien rythmée, un montage efficace et surtout un duo d’acteurs qui crèvent l’écran. Tony Scott réunit Brad Pitt et Roberd Redford comme l’élève et son maître et c’est un peu ça quand on voit « Et au milieu coule une rivière », on sent que les deux acteurs s’apprécient, l’alchimie entre eux est superbe. Voila c’est ça Tony Scott, même si le scénario ne casse pas de briques, lui, sa caméra et ses acteurs le font.

movies_tony_scott_films_12N°4 : Man on fire

Quentin Tarantino a dit de ce film qu’il était « l’un des meilleurs films de Tony Scott, dur, poignant et violent comme l’enfer ». Et c’est exactement ça ! Ici, on sent que le technique de réalisation a évoluée et s’en est même audacieux. Le scénario se base sur une histoire vraie et il est plutôt bon mais encore une fois c’est les acteurs qui brillent de mille feu. Le duo Washington/Fanning marche du tonnerre, la relation entre les deux est bien travaillée. Certains le considèrent comme le chef-d’œuvre de Tony Scott.

urlN°3 : Le Dernier Samaritain

Je sais ce que vous allez dire, « Il ne mérite pas la troisième place etc… ». Certes le scénario n’est pas énorme mais le film brille tout de même grâce à une mise en scène bien rythmée de la part de Tony Scott. Il faut souligner l’importance des dialogues qui sont vraiment très bons, très 80’s à la Die Hard et d’ailleurs Bruce Willis nous rappelle un peu le personnage de John McClane même si il joue ici un détective privé. Le duo qu’il forme avec Damon Wayans est vraiment bon, ça balance des vacheries à tout va ce qui rappelle un peu le premier opus de L’Arme Fatale ce qui n’est pas étonnant puisque que c’est Shane Black à l’écriture du scénario et il on peut qu’il s’est bien fait plaisir. Bref moi ce genre de spectacle à l’ancienne mélangeant humour et action fait toujours mouche sur moi et je trouve ça tellement bon de revoir ce genre de spectacle.

N°2 : Jours de Tonnerre

Ce film m’a fait vibrer étant gamin et je vibre encore aujourd’hui en le regardant. L’ambiance se pose direct avec la scène d’ouverture avec la musique de Hans Zimmer, les rugissement des moteurs, le speaker de la course et les plans aériens sur Daytona. Tony Scott nous en met plein les yeux, ça va à 200 à l’heure, sa mise en scène peut paraitre simple à première vue mais pour il capte parfaitement l’âme de la course Nascar, les scènes de courses sont brillantes de réalisme. Le réalisateur tourne pour la seconde fois avec Tom Cruise et lui attribue le rôle principal et il a bien fait car il convient parfaitement au personnage, on sent aussi que le jeu de l’acteur a bien évolué depuis Top Gun. Michael Rooker fait un très bon rival et Robert Duvall est lui aussi très convaincant. Enfin voila pour moi « Jours de Tonnerre » est le genre de divertissement qui vieillit très bien et qui me plait de revoir de temps en temps.

true-romance1N°1 : True Romance

Voici pour moi le chef-d’œuvre de Tony Scott, un cocktail d’humour, d’amour et de violence. Quentin Tarantino est au scénario et cela se sent qu’il y a eu une réelle entente entre les deux cinéastes, j’aurais tellement aimé voir une nouvelle collaboration entre les deux. La mise en scène est étincelante et s’appuie sur un scénario très bien écrit (je ne dis pas ça car c’est Tarantino) et le mix des deux nous offre des scènes et des dialogues qui sont cultes dés la première séance. Le casting est incroyablement prestigieux avec en tête le couple Slater/Arquette qui est excellent et au niveau des seconds rôles, il y a du lourd avec Christopher Walken, Denis Hopper, Gary Oldman, Brad Pitt… La musique de Hans Zimmer est une nouvelle fois un petit bijou pour nos oreilles. Bref pour moi True Romance est un véritable bombe maîtrisée et qui je pense traversera avec facilité les décennies à venir. Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, je vous conseille vivement de vous y mettre après avoir lu cet article.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s