En toute innocence (1988)

En-toute-innocence-affiche-13013En toute innocence est un film français réalisé par Alain Jessua. Il s’inspire ici du roman Suicide à l’amiable, d’André Lay. Ce long métrage a obtenu la nomination au prix du meilleur film lors du Mystfest 1988.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Vu que c’est le même que J’ai épousé une ombre, on me l’a conseillé (encore une fois c’est Pascale =) ). Perso, j’apprécie ce genre de petit film français à l’ancienne surtout quand on voit un casting aussi alléchant. Je ne connais pas l’histoire, ni vu d’extrait.

De quoi ça parle ?

Paul Duchêne, un notable bordelais, doit rejoindre son fils Thomas pour affaires à Genève. En route, il s’aperçoit qu’il a oublié quelque chose. Il fait donc demi-tour et surprend sa bru Catherine en situation compromettante avec Didier, collaborateur et ami de Thomas. Aveuglé par la colère, il fonce alors pour rejoindre son fils, mais sa voiture s’encastre dans un 36 tonnes. Il se retrouve avec les deux jambes cassées. L’inspecteur Meunier enquête sur l’accident de Paul.

Les premières minutes ?

Alain Jessua ouvre son film en faisant un tour d’horizon des personnages pour se familiariser direct avec eux., c’est rapide, compréhensible et efficace. Michel Serrault en impose déjà dans son rôle du patriarche familial. La mise en scène est classique, on sent un peu le déjà vu.  La relation entre entre Paul (Serrault) et Clémence (S.Flon) est touchante et je pense que cela va être un des grands atouts de ce film.

Le casting ?

Je ne vais pas y aller par quatre chemin, Michel Serrault est très bon. Nathalie Baye est plutôt convaincante mais j’avoue qu’on est loin d’une grande performance. Suzanne Flon (actrice que j’adore) est excellente et le duo qu’elle forme avec Michel Serrault est très touchant, on sent l’expérience, la complicité et l’amitié entre ces deux acteurs. Bernard Fresson incarne un commissaire fouille merde ,troublant et malin, dommage qu’on ne le voit pas plus dans le film car l’acteur décoche une bonne composition.

Et au final ça donne quoi ?

Un thriller dramatique qui brille par les prestations de ces acteurs. Au niveau de la mise en scène c’est proche du téléfilm pourtant je pense qu’avec une telle histoire, il y avait vraiment de quoi faire. Il y a quelques longueurs et le suspens est léger. En revanche, le choix du casting ainsi que la direction de ce dernier, portent leurs fruits car cela sauve pour moi le film. Le réalisateur essaye d’utiliser les codes hitchcockiens mais au niveau technique c’est tout de même moyen.

en-toute-innocence-1987-05-gEn résumé, En toute innocence est un thriller un peu terne mais qui à tout de même de bons acteurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s