Chronique d’un scandale (2006)

chronique d'unChronique d’un scandale est un film thriller dramatique britannique réalisé par Richard Eyre.

Il s’agit de l’adaptation du roman éponyme de de Zoë Heller.

Le film a obtenu de nombreuses nominations dans les compétitions les plus prestigieuses comme les Oscars (4 nominations), les Golden Globes ( 3 nominations) ou encore les BAFTA ( 3 nominations ).

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Je suis malheureusement passé à côté de ce film à sa sortie en salles. Il est considéré comme l’un des meilleurs de l’année 2007. Je suis très intéressé à l’idée voir le duo Dench/Blanchett dans un thriller psychologique.

De quoi ça parle ?

Enseignante, à la veille de la retraite dans un collège de Londres, Barbara Covett n’a rien d’autre dans sa vie que son travail et un chat. Sa solitude prend fin avec l’arrivée du nouveau professeur d’art, Sheba Hart. La jeune femme se révèle l’amie idéale dont Barbara avait toujours rêvé.
Lorsque Barbara découvre que sa nouvelle amie a une liaison avec un de ses jeunes élèves, leur relation prend un tour plus redoutable. Barbara menace de révéler le scandale à tout le monde, à commencer par le mari de Sheba…
Dans ce jeu trouble et cruel, ce sont les propres secrets et les obsessions de Barbara qui font surface. Entre les deux femmes, commence un affrontement qui va les emmener au bout de leurs faux-semblants et de leurs mensonges…

Les premières minutes ?

Le film démarre avec un musique sombre, ça donne déjà le ton au film et s’ajoute à ça la très bonne narration de Judi Dench. La tonalité de la voix est à la fois passionnante et frissonnante et s’articule très bien avec la mise en scène et la musique. L’actrice nous montre déjà dans ce premier quart d’heure, qu’elle est à l’aise dans son personnage à travers sa gestuelle, son regard et sa voix.

Un premier quart d’heure efficace où l’on prend connaissance déjà de pas mal de choses sur les personnages et ce façon limpide. Richard Eyre pose un bon rythme dés le départ et ça inaugure de belles choses pour la suite…

Le casting ?

Judi Dench est tout simplement fantastique, elle fait corps avec son personnage. Elle incarne un rôle clairement taillé pour elle. Une performance qui nous touche, nous fait peur et qui nous rend méprisable. On comprend pourquoi sa performance a été tellement saluée à travers la presse et la profession.

A ses côtés ou face à elle, on a Cate Blachett qui est magnifique et convaincante. Sa performance est très intéressante notamment dans la seconde partie du film lorsque l’étau se resserre autour de son personnage. Le duo qu’elle forme avec Judi Dench est vraiment très intense et très bien dirigé.

Bill Nighy se montre discret au départ mais il retrouve plus en avant dans la seconde partie, la scène qu’il échange avec Cate Blanchett est vraiment très bonne.

Au milieu de ses acteurs expérimentés, on a le jeune Andrew Simpson qui se montre à l’aise dans son rôle qui est loin d’être facile à incarner.

Et au final ça donne quoi ?

Richard Eyre nous offre un très bon thriller psychologique et c’est sans doute le meilleur film de sa carrière. Il dirige à merveille ses deux actrices. Sa mise en scène est de bonne facture avec un suspens haletant, la manipulation est bien orchestrée. On ne tombe jamais dans les clichés. Le côté réaliste ressort beaucoup, on se dit que tout ça peut arriver et ça fait même un peu flipper.

Le seul petit reproche que l’on pourrait faire, ça serait que la passion qui née entre la prof et son élève est un peu trop expéditive, un peu trop facile. Je chipote mais je pense que le réalisateur aurait peut être du prendre un peu plus son temps sur ce fait là pour avoir quelque chose de plus intense et déchirant. En dehors de ça, Richard Eyre se montre inspiré que ce soit sur la cadence et la direction.

Le scénario de Patrick Marber est captivant, c’est bien et mené et bien adapté. C’est ciblé sur la psychologie des personnages et des relations entre eux. Le duo Sheba/Barbara est bien conçu et cela se voit à travers les performances des actrices. Les thématiques abordées sont intéressantes, la presse, l’amour interdit, l’amitié qui entraine la méchanceté… On ressent que Richard Eyre a pris soin de suivre le scénario de façon minutieuse. Une cohésion de travail qui nous donne de belles choses à l’écran.

La musique de Philip Glass est omniprésente et intensifie parfaitement les émotions que les personnages ressentent. La nomination aux Oscars est loin d’être volée.

303180099_1293d2765c

En résumé, Chronique d’un scandale est un très bon thriller dramatique et psychologie. Judi Dench et Cate Blanchett sont en très grande forme. Je confirme, c’est l’un des meilleurs films de 2007.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s