We need to talk about Kevin (2011)

affiche We need to talk about kevinWe need to talk about Kevin est un film americo-britannique réalisé par Lynne Ramsay. Le scénario est co-écrit par Lynne Ramsay et Rory Kinnear. Il s’agit de l’adaptation du roman éponyme de Lionel Shriver.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Il n’y a pas de raisons particulières, j’apprécie tout simplement l’actrice Tilda Swinton. Le sujet du film est intriguant.

De quoi ça parle ?

Eva et Franklin forment un couple très heureux et amoureux. De cet amour naitra Kevin. Dès sa plus prime enfance Kevin se montre machiavélique envers sa mère et montre un tout autre visage devant son père. Eva doit donc tenté d’avoir un vie normale malgré cela. À l’aube de ses 16 ans , Kevin commet un acte impardonnable qui le conduit en prison. Suite à cette évènement Eva souffre d’une immense culpabilité et va tenter de comprendre comment son éducation a pu influencer son fils faisant de lui un monstre.

Les premières minutes ?

La scène d’ouverture m’a totalement surprise , je pense que ceux qui ont vu le film comprendront aisément pourquoi , mais au vu du reste du film elle colle parfaitement. Le film se déroule par le biais de flash-back ce qui est assez troublant lors des premières minutes , grâce à la coupe de cheveux de Tilda Swinton on arrive finalement très bien à se situer dans le temps. Il y a , selon moi , une véritable distance , presque de la froideur dans le traitement du sujet par la réalisatrice ce qui n’est pas fait pour me déplaire. Dès le début l’ambiance est très particulière , on sent le drame arrivé à grands pas. J’ai réellement été transporté par la trame de départ.

Le casting ?

Tilda Swinton et Ezra Miller se partage l’affiche et forment un duo très crédible. Nous pouvons également noté la présence du très bon John C. Reilly qui campe le rôle du père et celle du petit Jasper Newell qui est bluffant le rôle de Kevin enfant. J’ai été vraiment impressionnée par la justesse de son jeu dans un rôle très dur pour un enfant.

Et finalement ça donne quoi ?

Je pense que c’est purement et simplement le genre de film qui divise tant il est particulier. Personnellement j’ai totalement adhéré. La plus grande force de We need to talk about Kevin c’est son casting , Tilda Swinton est taillé pour ce rôle , elle a un charisme naturelle , un physique très particulier qui correspond parfaitement au personnage. Ezra Miller quand à lui est époustouflant , il donne tellement d’intensité à son personnage. Je le connaissais absolument pas avant de voir ce film et il m’a donné envie de découvrir la filmographie de ce jeune acteur très talentueux. Ce qui m’a également beaucoup plus c’est l’utilisation des flashs back car on ne sait finalement jamais s’ils sont le reflet de la stricte vérité ou de la culpabilité de la mère.

We need to talk about kevinEn résumé,  We need to talk about Kevin est une excellente surprise qui vaut vraiment le coup d’œil. Prenant de bout en bout.

Marine.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. apothicart dit :

    Très envie de lire le livre !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s