Traqué (2003)

Traque-20100303044857Traqué est un film américain réalisé par William Friedkin.

Friedkin et sa grande curiosité :

L’idée de départ vient de la rencontre du réalisateur William Friedkin avec Tom Brown, un « tracker » professionnel travaillant notamment pour les forces spéciales : « Lorsque je l’ai rencontré, j’ai pu constater l’immense culpabilité qu’il ressentait pour avoir enseigné à des jeunes gens comment se déplacer sans être repéré pour tuer quelqu’un. Il avait appris que certaines cibles étaient politiques, répondant à des exigences de pouvoir. Lui-même n’avait jamais tué qui que ce soit et il a peu à peu développé cette culpabilité qui était la sienne. J’ai tout de suite eu envie de faire un film sur lui, mais jusqu’alors, je pensais à un documentaire car je ne voyais pas comment inclure une telle figure dans une histoire fictionnelle. » Tom Brown a été conseiller technique du film : « Si vous parlez à William d’un piège ou d’un appareil qui pourraient être utiles à l’histoire, sa première réaction est de vous répondre : je veux savoir comment cela fonctionne. Il en a besoin pour son sens de l’authenticité. Alors je construisais et lui montrais comment cela pouvait tuer. Et les accessoiristes s’en inspiraient. »

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Un face to face Tommy Lee Jones/Benicio Del Toro, ça ne refuse pas et surtout sous la houlette du papa de « The French Connection » ou encore récemment « Killer Joe ».

Le côté thriller et poursuite m’attire également car Tommy Lee Jones a déjà été vu dans ce genre de films et y a excellé.

De quoi ça parle ?

L.T. Bonham, un ancien entraîneur des forces spéciales, vit aujourd’hui reculé dans les forêts de l’Oregon. Lorsque plusieurs meurtres de chasseurs sont commis dans la région, un agent du FBI lui demande conseil et l’invite sur les lieux du crime. Petit à petit, Bonham pense que ces meurtres ont été perpétrés par l’un de ses meilleurs anciens élèves, Aaron Hallam.

Les premières minutes ?

Le film démarre en plein conflit au Kosovo où l’on voit le soldat Aaron Hallam (Del Toro) essayant de s’infiltrer en plein champ de bataille. Ce démarrage aurait pu nous offrir une ouverture de film grandiose mais au lieu de ça, et à ma grande surprise, Friedkin fait dans le bling bling. Ça pète partout, des flammes dans tous les sens et j’ai trouvé ça trop artificiel.

Si le rythme aurait été plus posé et que la mise en scène aurait été affûtée comme un rasoir, cela aurait pu nous offrir un excellent démarrage.

Ensuite on passe dans un autre cadre, celui de la forêt et là, on sent le réalisateur plus inspiré. Petites remarques sur les deux « pseudos chasseurs », leurs équipements sont trop nets. On est dans la forêt, c’est humide et boueux, mais non, eux ils sont nickels. Ensuite j’ai une autre remarque sur ses petits mecs, se sont des commandos et ils n’ont pas de techniques d’infiltrations…? Ils passent pour des peintres et Friedkin aussi par la même occasion. On ressent un peu le côté Rambo lors de la traque en forêt sauf qu’ici, c’est encore plus invraisemblable.

Le réalisateur a fait des recherches pour mieux coller à la réalité et au final c’est incohérent sur pas mal de petites choses mais qui se remarquent dés le départ. Je m’attendais à du lourd, bah je crois que la déception me guette…

the-hunted-985598l

Le casting ?

Tommy Lee Jones est en grande forme et j’ai découvert une nouvelle facette de son travail. Il s’est investi comme il faut pour camper au mieux cet ancien entraineur des forces spéciales. Face à lui Benicio Del Toro en impose mais l’écriture de son personnage est trop cliché alors qu’il y avait largement la place pour établir un personnage à la fois attachant et redoutable.

Connie Nielsen est convaincante dans son rôle d’agent du FBI mais j’aurai aimé voir un peu plus d’implication de sa part lors du dernier quart d’heure car elle établit une relation intéressante avec Jones dans le film et il aurait été malin de l’utiliser jusqu’au bout.

En gros les acteurs tiennent la route mais pas la plume…

Et au final ça donne quoi ?

Je ne vais pas le cacher, je suis déçu ! William Friedkin avait tout pour faire un grand thriller et l’a tout simplement bâclé. Le premier quart d’heure m’avait mis en garde et la suite du film s’est révélé du même niveau. La mise en scène est inégale, des fois on a le droit à des plans somptueux, du dynamisme et puis on chute sur des plans grossiers digne d’une série B. La grosse qualité du film c’est clairement les scènes de combats entre Jones et Del Toro, c’est bien filmé, bien chorégraphié, bien joué et on sent que Friedkin prend son pied mais ça ne rachète pas tout non plus.

Le réalisateur a fait de l’expéditif mais les scénaristes l’ont également fait. L’histoire tient sur une serviette de table, peu de rebondissements et les personnages sont moyens et il y avait  de quoi faire quelque chose de cohérent et intéressant. Par exemple le personnage joué par Del Toro est vide alors qu’au contraire dans le propos du film. Bref c’est expéditif de tous les côtés.

Les décors naturels ont été bien choisis, il y a une atmosphère particulière et qui correspond à ce qu’on attend mais bien sur Friedkin et les scénaristes n’ont pas rendus ce cadre encore plus incroyable.

Pour moi, il y avait la place pour nous offrir un très grand thriller et un face à face surpuissant. Tommy Lee Jones se donne à fond, ça se voit et Benicio Del Toro n’a qu’une envie aussi, c’est de faire la même. On surfe entre « Le Fugitif » et « Rambo » mais bon on est très loin de l’un ou de l’autre. Friedkin n’était peut être pas le réalisateur qui fallait à ce film.

the-hunted-tommy-lee-jones-benicio-del-toro

En résumé, Traqué est un film qui se voulait efficace au départ mais qui pêche justement à cause de ce côté expéditif. On espérait mieux de la part de Friedkin mais là, sans mauvais jeu de mots, il se plante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s