It Follows (2014)

it_follows_affiche-2

It Follows est un film d’horreur américain écrit et réalisé par David Robert Mitchell. Le scénario du film s’inspire d’un cauchemar récurrent que faisait le réalisateur David Robert Mitchell durant son enfance. Dans ce rêve, une entité prenant l’apparence de différentes personnes ne cessait d’avancer lentement vers lui. Comme dans l’œuvre définitive, cette chose n’était visible que par lui. Souhaitant réaliser un film d’horreur, il se base sur ce souvenir angoissant et rédige un script en 2011.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Je n’ai pas eu l’opportunité de le voir au cinéma, je me suis donc rattrapé avec le dvd. Ce film a obtenu de bonnes critiques en général et cela a donc attisé ma curiosité. Je ne connaissais rien de l’histoire avant de le voir.

De quoi ça parle ?

Jay est une adolescente américaine vivant à Détroit. Après avoir fait l’amour dans une voiture, elle est chloroformée puis attachée à une chaise roulante par son petit ami Hugh. Alors qu’une femme aux intentions menaçantes apparaît au loin et se rapproche, Hugh explique qu’il est victime d’une étrange malédiction sexuellement transmissible par laquelle une créature multiforme cherche à détruire la dernière personne atteinte par cette malédiction.

Les premières minutes ?

On a l’impression d’assister à un film d’horreur à l’ancienne, avec une ambiance à la De Palma ou Craven. Un premier quart d’heure bien mené, hypnotisant même. Au niveau du rythme, cela peut gêné quelques uns car le réalisateur prend soin de bien nous embarquer. Il prend son temps pour mieux nous surprendre et perso, j’adore ça.

Le casting ?

Maika Monroe, que je ne connaissais pas du tout avant ce film (même si elle a joué auparavant sous la direction de Sofia Coppola), est plutôt convaincante dans le rôle de Jay. Elle tient bien son personnage du début à la fin, elle alterne comme il faut la vulnérabilité et la frayeur et je pense qu’elle va se voir proposer de plus en plus de rôles au cinéma. Le reste du casting est méconnu mais remplit bien le job.

Et au final ça donne quoi ?

Une bonne petite surprise hypnotique et angoissante. J’ai découvert avec ce film un réalisateur intéressant qui j’espère confirmera son talent lors de sa prochaine réalisation. Ici, David Robert Mitchell nous dévoile un style de mise en scène qui s’inspire clairement de Refn, Lynch ou encore De Palma. Je pense que si vous avez apprécié « Drive » et que vous aimez un peu le cinéma de Lynch, vous aimerez « It Follows ». Au niveau de l’écriture, on sent le côté personnel mais qui touche un peu tout le monde car on a tous fait un rêve ou deux aussi étranges que cette histoire. Le sujet sort de l’ordinaire, c’est exploité et Mitchell prend soin de laisser le spectateur à son imagination et à sa propre interprétation. Un petit mot sur la BO aussi qui tient une présence importante au sein du film, le côté électro colle bien aux images. Ce long métrage donne un nouveau souffle au genre en puisant dans les fondamentaux du genre, une belle petite réussite.

Maika-Monroe-and-Jake-Wea-007

En résumé, It Follows est une petite perle frissonnante et visuelle qui vient rebooster le genre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s