TOP 5 des meilleures prestations de Jean Gabin

Jean Gabin

Jean Gabin est l’un des symboles encore très présent du cinéma hexagonal. C’est le boss, celui qui a révolutionné le métier d’acteur en France, avec son charisme, son élégance, son regard, sa voix et son phrasé si particulier. A ce jour, il reste l’un des plus grands acteurs du cinéma français.

Jean Gabin incarne pour moi le métier de comédien au plus haut niveau, un monument tout simplement. Je l’ai découvert pour la première fois dans « Les vieux de la vieille » de Gilles Grangier, à l’âge de 8 ans, et j’ai été simplement émerveillé par sa présence devant la caméra. Cela m’a donné envie par la suite de me plonger dans sa filmographie où j’ai découvert de grands films où ce monstre sacré a excellé. Jean Gabin a tourné avec de grands acteurs, des amis même et pour des réalisateurs à la hauteur de son talent. Michel Audiard a été l’un de ses grands amis et son dialoguiste attitré si je puis dire. J’ai décidé de vous offrir un TOP 5 de ses meilleures prestations au cinéma et je peux vous dire qu’il m’a été difficile d’en sélectionner que cinq. Bonne lecture à toutes et à tous !

La-Traversee-De-Paris-Ext_reference

N°5 : Grandgil dans « La Traversée de Paris » de Claude Autant-Lara

L’anecdote de ce film c’est que Jean Gabin a accepté le rôle car il voulait travailler aux côtés de Bourvil. Claude Autant-Lara a réussi a composé un trio d’acteurs formidable et unique. Le réalisateur les a parfaitement dirigé, la scène dans la cave est devenue mythique où l’on voit Bourvil, Louis De Funès et Jean Gabin en grande forme. Le personnage de Grandgil est très bien écrit, beaucoup de profondeur et Jean Gabin tient le rôle à la perfection. Avant ce film, Bourvil n’avait jamais travaillé avec Jean Gabin. Leur première scène fut justement celle de la première rencontre entre Martin et Grandgil. Lorsque Gabin rentre (de dos) dans le bistrot et lance un « Bonsoir » inquiétant, l’acteur Bourvil était terrifié. Mais au final, c’est trois amis qui se donnent la réplique et c’est pour cela que c’est un si beau film et que les acteurs sont grandioses. Une complicité qu’on retrouvera dans d’autres films mais jamais les trois dans le même film.

Le Chat

N°4 : Julien Bouin dans « Le Chat » de Pierre Granier-Deferre

Jean Gabin tourne pour la seconde fois pour Pierre Granier-Deferre après « La Horse » qui a obtenu un succès modeste mais non négligeable. L’acteur est face à une très grande actrice, du même calibre que lui, en la personne de Simone Signoret. Il se retrouve tous les deux dans un film dur et triste, le duo est exceptionnel et prend le spectateur à contre-pied. On ne s’attend pas du tout à une telle performance de la part de l’acteur et aussi de l’actrice, Pierre Granier-Deferre les dirige de main de maître. Une justesse dans la mise en scène et cela fait briller ces deux piliers du cinéma français dans ce film crépusculaire.

l-affaire-Dominici_portrait_w858

N°3 : Gaston Dominici dans  » L’affaire Dominici » de Claude Bernard-Aubert

C’est l’un des derniers de Jean Gabin et quel film ! J’ai tout simplement été absorbé par cette histoire vraie et tragique ainsi que la performance de l’acteur. C’est le genre de film où on attend pas Jean Gabin et pourtant malgré ses 69 ans, l’acteur délivre une composition grandiose. Ce film est l’un de mes préférés avec Jean Gabin, pour sa prestation mais aussi son scénario habile et osé. Claude Bernard-Aubert décoche une mise en scène de bonne facture et qui vieillit bien. C’est le genre de film qui devrait un peu plus passé sur notre petit écran.

archimede-le-clochard-08-04-1959-1-g

N°2 : Archimède dans « Archimède le clochard » de Gilles Grangier

Quand Jean Gabin retrouve Gilles Grangier et Michel Audiard, cela donne bien sur du lourd ! C’est le cas avec ce très bon film, qui sous ses airs de de comédie, est bien plus profond et osé qu’on ne le pense. Gilles Grangier parle ici d’un homme âgé sans emploi et SDF. Jean Gabin incarne magistralement ce personnage qui ne se laisse pas abattre par le malheur mais qui se voit plutôt comme un homme libre. L’acteur fait fondre méticuleusement les dialogues de Michel Audiard dans sa bouche. Le réalisateur nous montre un personnage tendre, fantasque et poétique. Bref, on ne s’en lasse pas !

Un-singe-en-hiver-au-coeur-du-patrimoine-Vilerville_article_popin

N°1 : Albert Quentin dans « Un singe en hiver » de Henri Verneuil

C’est pour moi le plus grand film de Jean Gabin où il joue aux côtés de Jean-Paul Belmondo. Henri Verneuil a composé un duo époustouflant enrôlé dans une belle histoire poétique si je puis dire. Le respect, l’alchimie et l’égalité entre les deux acteurs crèvent l’écran. C’est éblouissant et c’est clairement l’un des meilleurs duos dans l’histoire du cinéma français. Jean Gabin interprète Albert, un ancien bon vivant qui a promis à sa femme de ne plus boire de l’alcool depuis la fin de la Guerre mais la rencontre qu’il va faire avec Gabriel (J-P Belmondo) va changer la donne. Et cette rencontre va nous offrir des scènes fantastiques entre deux amis où l’on retrouve une nouvelle fois d’excellents dialogues de la part de Michel Audiard. Bref, c’est du grand cinéma avec de très très grands acteurs. Si vous n’avez pas eu l’occasion de voir ses cinq films, je vous conseille vivement d’y remédier…

Mentions honorables :

 Émile Beaufort dans « Le Président » réalisé par Henri Verneuil

Jean gabin

Auguste Maroilleur dans « La Horse » réalisé par Pierre Granier-Deferre

horse

Le lieutenant Maréchal dans « La Grande Illusion » réalisé par Jean Renoir

La grande illusion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s