Après Séance : Sicario

Sicario afficheSicario est un film policier américain réalisé par Denis Villeneuve. Il a été présenté au Festival de Cannes 2015 dans la compétition officielle.

Le mot « Sicario » , en français « sicaire », veut dire tueur à gages. Le titre fait référence aux tueurs opérant pour les cartels d’Amérique centrale et du Sud.

Un scénariste au plus près de la réalité :

Pour écrire le scénario, Taylor Sheridan s’est lancé dans un périlleux travail d’investigation. En effet, il n’a pas hésité à aller interroger des pauvres migrants vivants dans le désert de Chihuahua et d’ailleurs dans le film, on voit justement l’importance des migrants dans ce conflit.

 

Un tournage en adéquation avec le scénariste et son travail :

Voila l’un des points forts du film, j’y reviendrais un peu plus bas, Denis Villeneuve et son équipe ont tourné dans villes d’Albuquerque au Nouveau-Mexique, El Paso au Texas et Veracruz au Mexique ainsi que le désert. Le soleil et les terres arides sont idéales pour l’idée que les protagonistes sont en quelque sorte étouffés par cet environnement et que cela joue sur le plan psychologique des personnages.

denis-villeneuve

Pourquoi j’ai voulu voir ce film au cinéma ?

J’attendais ce film avec impatience, son réalisateur, son sujet et ses acteurs, tout m’emballait. Depuis « Incendies », Denis Villeneuve fait un sans faute pour moi, il touche à des sujets et des genres différents. Je n’avais vu aucune bande annonce, ni aucun extrait avant de voir le film, je voulais garder la surprise totale. Est ce que ça été la claque espérée ? La réponse se situe un peu plus bas…

De quoi ça parle ?

La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue un territoire de non-droit. Kate, une jeune recrue idéaliste du FBI, y est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement dans la lutte contre le trafic de drogues. Menée par un consultant énigmatique, l’équipe se lance dans un périple clandestin, obligeant Kate à remettre en question ses convictions pour pouvoir survivre.

Les premières minutes ?

Denis Villeneuve démarre son film de façon canon et immersif. On s’imprègne direct du climat hostile qui règne dans cette fameuse zone frontalière. Un premier quart d’heure qui ne fait pas dans la douceur, loin de là, le réalisateur met déjà une petite praline dans l’estomac du spectateur et c’est de bon augure pour la suite.

Le casting ?

Le réalisateur s’est entouré d’un trio d’acteurs vraiment intéressant et performant. Emily Blunt est en première ligne, elle tient pour moi le plus grand rôle de sa carrière à ce jour. Le fait que son personnage soit confronté à une telle sauvagerie est un point de vue très intéressant et ça fait mouche sur le spectateur. L’actrice décoche une prestation très convaincante et touchante à la fois.

A ses côtés, on retrouve un habitué des films du genre, Benicio Del Toro qui m’a impressionné une nouvelle fois. Sa performance est vraiment grandiose, que ce soit au niveau de la voix, de la gestuelles et surtout du regard, tout est là et c’est d’une justesse sublime. Je l’ai trouvé habité par son personnage sombre, mystérieux et redoutable. Pour moi, il mérite largement une nomination aux Oscars.

Josh Brolin tient un rôle sur mesure, un chef d’opération détestable aux méthodes féroces, sa prestation va crescendo et c’est l’une des meilleures de sa part de ses dernières années.

Un petit mot sur Daniel Kaluuya, qui reste plus en retrait mais il n’est pas négligeable et je trouve qu’il a du potentiel, un acteur à suivre.

sicario_bts

Et au final ça donne quoi ?

Autant être clair tout de suite, Denis Villeneuve ne m’a pas déçu du tout. Je m’attendais à prendre une claque, finalement j’ai pris une rafale. Le réalisateur nous montre qu’il est capable de toucher à tout, sa mise en scène s’adapte et évolue film après film. Bien sur, les moyens budgétaires sont là aussi mais il faut reconnaître quand même que ce cinéaste est un virtuose. Il y a des plans séquences efficaces, des gros plans qui accentuent l’atmosphère stressante, horrible et oppressante. J’ai également apprécié le côté immersif et varié sur les différentes opérations mené par le groupe d’intervention. Du très bon boulot !

Les décors, les accessoires et les costumes ont également leurs importances dans l’aspect authentique et ça intensifie bien évidemment le réalisme.

Il faut souligner aussi l’excellent travail de la part de Roger Deakins, le directeur de la photographie, toujours aussi précis et inspiré.

Le scénario de Taylor Sheridan est très bien conçu, que ce soit sur le point de vue de l’histoire mais aussi des personnages. Certains vont dire « Oui mais on a déjà vu ça dans Traffic de Soderbergh… », alors je réponds oui mais non. « Sicario » montre que rien n’a changé aujourd’hui et que les États-Unis continuent de combattre le feu par le feu. Je trouve que Sheridan et Villeneuve livre une œuvre audacieuse qui nous montre à quel point la bestialité et l’horreur sont toujours omniprésents, et que la seule façon de lutter c’est d’être hors la loi.

Un petit mot sur la musique de Jóhann Jóhannsson dont le thème principal agit comme une presse et cela intensifie la tension et l’oppression. J’avais déjà ressenti cela dans « Prisoners ».

Denis Villeneuve a vraiment une équipe parfaitement accordée voir même soudée, cela saute aux yeux. Tel un grand orchestre philharmonique, l’alchimie et la complicité sont là, tout est parfait.

Sicario-de-Denis-Villeneuve

En résumé, Sicario est clairement l’un des meilleurs films de l’année et confirme que Denis Villeneuve est très grand directeur et réalisateur. Benicio Del Toro crève l’écran !

 

 

 

 

Publicités

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Smadj dit :

    Superbe chronique merveilleusement détaillée et constructive 🙂

    J'aime

      1. Smadj dit :

        J’en ai profité pour créer un lien vers ton article 🙂

        J'aime

      2. C’est super gentil de votre part =) Merci.

        Aimé par 1 personne

      3. Smadj dit :

        Avec plaisir 🙂

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s