Après Séance : Mon Roi

mon-roi-afficheMon Roi est un film français écrit et réalisé par Maïwenn.

Le film a été présenté en Compétition du Festival de Cannes 2015 et a reçu une standing ovation de plus de huit minutes lors de la projection au palais du Festival. L’actrice Emmanuelle Bercot a été récompensé par le Prix d’interprétation féminine, ex-æquo avec l’Américaine Rooney Mara pour « Carol ».

Un projet qui date :

Maïwenn a travaillé pendant quelques années sur l’histoire. Elle a écrit plusieurs versions mais a préféré prendre son temps car car elle redoutait de montrer des gens heureux au cinéma : « Tout ce que j’écrivais était mièvre. Il fallait pourtant qu’on y croie : comment comprendre autrement qu’ils reviennent sans arrêt l’un vers l’autre, décrire leurs névroses et leurs conflits si l’on n’est pas convaincu de leur amour ? »

La réalisatrice/scénariste a attendu d’avoir un peu plus d’expérience pour mener à bien ce projet sur le papier comme à l’écran.

Les inséparables :

Maïwenn et Emmanuelle Bercot sont très amies et complices depuis pas mal d’années maintenant.

Maïwenn avait déjà dirigé Emmanuelle Bercot dans son précédent film, Polisse. Les deux actrices avaient également co-signé le scénario du long métrage.

Maïwenn Emmanuelle Bercot Cannes

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Lorsque Vincent Cassel a dévoilé qu’il allait travaillé avec Emmanuelle Bercot sous la direction de Maïwenn, je me suis dit que je n’allais pas rater ça. Comme vous avez le constater, j’adore Vincent Cassel et il est pour moi l’un des meilleurs acteurs français.

Comme beaucoup, j’ai énormément apprécié le travail de la réalisatrice et de son équipe sur « Polisse », son cinéma ose et dérange mais moi j’adore ça.

De quoi ça parle ?

L’histoire d’amour passionnelle et compliquée, sur plusieurs années, d’un couple ayant un enfant, inspirée partiellement de l’histoire de la réalisatrice avec l’homme d’affaires Jean-Yves Le Fur.

Les premières minutes ?

Maïwenn utilise le procédé des flash back comme structure narrative et ça commence plutôt bien. Cela nous donne dés le départ un cocktail d’émotions. On a de l’empathie pour Tony (E.Bercot), on est charmé par sa rencontre avec Georgio (V.Cassel), on rigole, puis on retombe dans l’empathie et la souffrance de Tony. La réalisatrice déjà dans ce premier quart d’heure (ou vingt premières minutes car je n’ai pas vu le temps passé) de très belles scènes.

Je suis rentré à fond dans le film à partir de la rencontre entre les deux personnages. On ressent l’étincelle, on la contemple et on tombe sous le charme.

Le casting ?

Maïwenn nous montre une nouvelle fois qu’elle n’est pas qu’une grande réalisatrice mais aussi une excellente directrice d’acteurs. Elle est une excellente guide qui laisse place à l’improvisation, l’inattendu pour que quelque chose de magique et d’unique en sorte. J’ai ressenti cette magie, ce quelque chose que seule l’impro peut donner. Après ne pensez pas qu’il n’y a que de l’impro partout car ce n’est pas le cas, il y a une histoire et de la cohérence dans le travail de la réalisatrice/scénariste et des acteurs.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, le couple Cassel/Bercot m’a ébloui ! Les deux sont magnifiques, une alchimie qui transpire au delà de l’écran et cela devient de plus en plus rare de nos jours. Pour moi, ils vont certainement remporter les Césars de la meilleure actrice et du meilleur acteur. Du très haut niveau qui confirme le talent des acteurs et de Maïwenn.

Aux côtés de ce couple flamboyant, on retrouve Louis Garrel qui est très convaincant et sa prestation intensifie un peu plus le côté authentique au film. J’ai beaucoup ri à travers ses vannes et ses réflexions. Un très bon second rôle qui lui vaudra peut être une nomination aux Césars.

Isild Le Besco interprète la femme de Louis Garrel dans le film. J’ai trouvé qu’elle était un peu trop en retrait, c’est son personnage qui veut ça mais il aurait été intéressant de voir un peu plus la relation entre elle et Emmanuelle Bercot. Je chipote un peu bien sur.

On voit qu’il y a une équipe soudé, de la cohésion comme pour le film « Polisse » ou « Le Bal des actrices ».

Et au final ça donne quoi ?

Je suis loin d’être déçu, ce film a répondu à l’attente que j’avais envers lui. Maïwenn réalise une nouvelle fois un très grand film dont on ne ressort pas indemne. Comme avec « Polisse », j’ai ressenti beaucoup d’émotions. La réalisatrice délivre une mise en scène subtile et en adéquation avec l’écriture. Il y a des scènes très touchantes voir poignantes, je ne vais tout vous dire en détails car vous devez découvrir ce film.

Le montage est très important au niveau de la prise de parti de l’un ou de l’autre. On voit que la réalisatrice essaye de parfois de les mettre à égalité mais il fallait bien que ça penche d’un côté pour le bon déroulement de l’histoire.

Au niveau de l’intrigue et de sa structure, c’est cohérent et inspiré. On comprend pourquoi Maïwenn a mis du temps pour réaliser ce film. Cette histoire d’amour a du relief et celui-ci ne se développe pas en cinq minutes, il faut du temps. Les personnages sont très bien conçus et magnifiquement interprétés (oui je tenais à le souligner une nouvelle fois). La passion, l’amour, la haine, la déchirure…Un mélange tellement bien écrit et retranscrit, qu’on ne peut être que émerveillé et touché par cette histoire.

Je suis sorti de la salle en étant scotché par ce film qui respire la vérité, l’amour, l’humain et la passion. Maïwenn réalise une très grand film, l’un des meilleurs de l’année si ce n’est le meilleur à mes yeux.

Mon Roi

En résumé, Mon Roi est une véritable tornade pleine d’énergie et de nervosité. Maïwenn réalise un nouveau chef d’oeuvre avec un couple d’acteurs époustouflant et vivant. Du cinéma avec un grand A !

 

 

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s