True Detective saison 2, l’heure de la confirmation…ou pas !

true-detective-Colin-FarrellTrue Detective saison 2 a été écrit par Nic Pizzolatto et réalisé par plusieurs réalisateurs dont Justin Lin (Fast & Furious), John Crowley (Boy A) ou encore Miguel Sapochnik (Banshee).

Le changement c’est maintenant !

Pour cette deuxième saison, Nic Pizzolatto tenait à raconter une autre histoire avec des nouveaux personnages. Il se dit que Woody Harrelson n’était pas contre de participer à une seconde saison mais ce n’était pas le cas de Matthew McConaughey qui enchaîne les projets au cinéma.

La chaîne HBO a tenu à mettre en place plusieurs réalisateurs pour porter cette nouvelle saison à l’écran. Cary Fukunaga, réalisateur de la première saison, n’a pas été reconduit dans ses fonctions. Pourquoi ? La réponse se trouve ici.

Au départ, pas mal de rumeurs ont circulé sur les futurs acteurs et réalisateurs de cette nouvelle saison. Brad Pitt et Joaquin Phoenix ont été cités comme les acteurs principaux mais cela n’a pas aboutis. C’est finalement Colin Farrell et Vince Vaughn qui ont été engagés.

Pour le réalisateur, la chaîne voulait confier la première partie de la saison à William Friedkin mais ce dernier refusa la proposition. C’est finalement Justin Lin qui sera engagé pour les deux premiers épisodes et ensuite d’autres réalisateurs se succèderont.

th_GROSSEMOUSTACHE-600x335-560x312

Le premier épisode ?

Nouvelle saison, nouveau mode opératoire. Le premier épisode de la seconde saison de « True Detective » n’a rien à voir avec celui de la saison précédente. La structure narrative est complétement différente même si parfois on retrouve quelques ingrédients communs comme les flashbacks.

La grosse différence aussi c’est qu’il y a quatre personnages principaux donc c’est logique que l’approche est adaptée et transformée par rapport à la première saison. Je compare les deux saisons juste pour dire que voila, c’est différent sur le fond et la forme mais bon on s’y attendait aussi. Il y a un nouveau réalisateur (Justin Lin) et le scénariste (Nic Pizzolatto) voulait nous embarquer dans une histoire située près de Los Angeles. On est loin du cadre poisseux des bayous de la première saison et tant mieux, il faut bien avancer et changer d’air. Je pense qu’il y a un effet nostalgique pour beaucoup, vous avez aimé la première saison pour tout ce qu’elle est et c’est également mon cas. Le duo McConaughey/Harrelson nous en a mis pleins les yeux tout comme la virtuosité de la mise en scène de Cary Fukunaga. Mais voilà, il faut savoir tourner la page et tenter de se diriger autre chose.

Ce premier épisode de la saison 2 compte  pas mal de zones d’ombres autour des personnages (leurs passés, leurs vies actuelles et leurs traumatismes). La mise en scène est bonne dans l’ensemble mais il y a un manque d’identité dans celle-ci, je trouve que Justin Lin s’est un peu trop calqué sur Cary Fukunaga. On a des plans intéressants mais on est pas charmé. Le rythme adapté n’est pas celui d’un premier épisode, on voit bien que le réalisateur pose les choses mais c’est un peu trop haché. Justin Lin est-il vraiment l’homme de la situation ? Pour le moment c’est un peu tôt pour se prononcer.

Les acteurs sont convaincants et bien dirigé. Colin Farrell et Vince Vaughn sortent un peu du lot, ils en imposent de part leurs charismes plus affirmés.

Au niveau de l’écriture, j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de hachures et c’est certainement à cause du fait qu’il y ait quatre personnages à traiter et à suivre. Le mystère voir même le brouillard sont présents, peut être un peu trop. On ne se perd pas dans le récit mais la structure aurait du être différente pour ce premier épisode.

On a donc un premier épisode qui n’est pas digne de ce nom, un pilote doit nous transporter de A à Z, nous charmer pour qu’on ait une envie impatiente de voir la suite. Ici ce n’est pas le cas mais il est possible que ça monte en puissance et en cohérence donc je ne lâcherais pas. La dernière scène de cet épisode nous donne un petit espoir…

Colin Farrell True Detective

Mi-saison on y croit toujours ?

Cette première partie de saison est en dents de scie, un coup on est embarqué, on commence à être séduit et l’épisode d’après fait retomber la sauce. Par exemple, le deuxième épisode tient un bon rythme, l’histoire prend du sens et de l’envol. On retrouve un peu l’essence même de ce qui a fait le succès de la série. Au niveau de la plume, c’est plus épuré et subtile. L’attachement aux personnages se fait tout doucement sentir et on a enfin un peu d’action.

J’ai apprécié l’ouverture Lynchienne du troisième épisode ainsi que les scènes entre Vaughn et Farrell au bar. Elles sont de plus en plus intenses et très bien jouées. C’est à peut près les seules choses positives que je retiens après le second épisode.

Parlons maintenant de ce que je reproche un peu à cette première partie. C’est déséquilibré sur pas mal de plans, du point de vue du scénario, de son traitement et également dans la mise en scène. Justin Lin et les autres réalisateurs n’arrivent pas installer une réelle ambiance par rapport au récit. Les personnages féminins sont trop effacés et c’est dommage car je pense que ses femmes auraient mérité un meilleur traitement. La faute certainement au changement de réalisateurs entre pour chaque épisodes mais aussi au scénariste. Il y a aussi trop de barrières entre les trois flics qui enquêtent, même si ils ont été rattachés ensemble, on devrait voir une espèce de complicité ensemble au niveau du boulot. Au lieu de ça, c’est chacun pour soi dans son petit coin, on se voit de temps en temps et c’est tout. C’est léger, trop léger ! Les accroches sont fantomatiques, on voit que ça essaye par moment mais c’est trop vague. Certains trouveront l’excuse de dire que c’est normal, les personnages sont tourmentés…Mais bon, il faut un minimum de cohérence quand même. On est dans une grosse enquête où se mêle meurtres, sexe et drogues. Dans la première saison, Rusty et Marty ne s’aiment pas temps que ça et pourtant dans le boulot ils sont soudés.

Pour conclure, cette première partie est inégale et souffre de quelques failles scénaristiques. Le rythme de l’enquête est irrégulier. Les différents réalisateurs n’impressionnent pas, ne nous charment pas…Certains ne sont clairement pas dans leur élément, ça crève les yeux.

True Detective 2

Le casting ?

Beaucoup de fans de la série ont critiqué le casting lors de son annonce. Personnellement j’étais ravis de voir Colin Farrell, Vince Vaughn et Rachel McAdams dans les acteurs principaux. Je voulais aussi voir ce qu’allait donner Taylor Kitsch car c’est un acteur qui a du potentiel mais qui n’est pas assez courtisé et qui fait parfois les mauvais choix.

L’écriture des personnages et de leurs relations manque un peu de cohérence mais malgré cela, les acteurs s’en sortent vraiment bien. Colin Farrell et Vince Vaughn en tête, les deux acteurs sont convaincants et les scènes qu’ils ont en communs sont les meilleures de la série.

Rachel McAdams joue bien mais n’est pas transcendante, on voit qu’elle se donne mais il y a un manque d’attachement à son personnage. Elle n’est assez mise en valeur et la direction n’est pas assez poussée.

Taylor Kitsch nous montre de bonnes choses mais comme pour Rachel McAdams, il n’est pas assez mis en avant. Son personnage est attachant mais c’est pas assez calibré.

Kelly Reilly est trop effacée, son personnage aurait mérité un peu plus d’importance au sein de cette saison. On a l’impression qu’elle fait juste partie du décor et c’est gênant.

En gros, il y a un casting convaincant mais l’écriture et le traitement des personnages gâchent les belles choses que nous montrent les acteurs.

true-detective-s2-stars

Et au final ça donne quoi ?

Cette seconde saison devait confirmer la révolution de la première sans pour autant rester sur le même fil. Comme je l’ai cité au début, il fallait un changement tout en restant cohérent et en restant dans l’essence même de ce que nous avait montré la première saison. Nic Pizzolatto, le créateur de la série, devait lui aussi confirmer son excellente plume.

Quand on arrive au générique de fin du dernier épisode de cette deuxième saison, on se dit qu’il n’y pas eu de cohésion de travail entre le créateur et le réalisateur. Ces derniers ont bâclés cette saison, on le voit que les plans ne sont pas millimétrés, que le rythme est irrégulier et que l’incohérence entre certains personnages règne. HBO a été impatient de battre le fer tant qu’il est chaud sauf que Pizzolatto et les réalisateurs ont balancé tout ce qu’ils avaient, sans peaufiner, établir un nouveau style en rapport avec le cadre de Los Angeles et de Vinci.

La mise en scène de Justin Lin n’a aucune identité propre, elle ne se démarque jamais et fusionne rarement avec ce que Pizzolatto a conçu. Les réalisateur n’arrivent pas à jongler entre psychologie, enquête et action. Le changement de réalisateurs entre les épisodes étaient très risqué et c’est en partie à cause de ça que cette saison s’effondre. Seul l’épisode 2 laissait entrevoir une lueur d’espoir. On y voyait un bon rythme s’installer, une cohérence arriver et puis après c’est le fourre-tout. On a des ralentis inutiles, des plans panoramiques de la ville à répétition…A la moitié de la série, on sentait que la permutation des réalisateurs ne sentaient pas bon et à la fin ça se confirme. HBO aurait du prendre son temps pour confier cette série à un seul réalisateur et aussi laisser un peu de temps au scénariste. Je pense que Michael Mann ou Denis Villeneuve auraient été les réalisateurs idéales pour cette seconde saison, bien sur ça n’engage que moi.

Par contre, j’ai apprécié les scènes entre dans le bar qui sont les mieux gérées. Il y a une atmosphère particulière et bien traitée. Je souligne une nouvelle fois, la belle complicité entre Vaughn et Farrell. Il se dégage beaucoup de choses quand les deux se retrouvent dans une pièce. Je tenais à appuyer cette qualité car elle montre que ces deux acteurs ont un réel talent et qu’il y avait la place pour faire de grandes choses avec cette deuxième saison.

Parlons maintenant un peu de Nic Pizzolatto, son écriture sur la première saison était subtile, cohérente et intelligente. Pour cette deuxième saison, c’est loin d’être le cas, il a n’a pas eu la même luminosité. On a peu de rebondissements, un manque de traitement dans la relation entre les trois flics et le final est raté. La structure narrative n’a rien de bien originale alors qu’on espérait quelque chose qui se démarque de d’habitude et de la première saison. Est ce que le scénariste a été sous pression par la chaine (au niveau du temps) ? Est ce que c’est à cause de la façon de procédé dans la réalisation que tout a été gâché ? Je dirais oui, pour les deux ! Pizzolatto n’a pas eu la même conscience professionnelle que pour la première saison et c’est la même chose pour HBO.

En ce qui concerne la bande originale, je trouve qu’elle est balancée un peu n’importe comment par moment. Il y a des très belles chansons mais c’est mal ajusté au sein de la série. En revanche, celles qu’on entend dans le bar correspondent à une ambiance et appartiennent vraiment au lieu.

True detective 2

Comme vous le constatez, j’ai été déçu mais il y a des choses à retenir tout de même. Colin Farrell et Vince Vaughn ont réussis le pari. J’espère retrouver ces deux acteurs très vite dans un polar ou un thriller dirigé par un réalisateur talentueux car ils ont un potentiel monstre. Taylor Kitsch mérite la même chose, il faut qu’il tente des rôles plus grimés et plus sombres.

Il y avait un réel potentiel pour nous offrir une belle saison mais voila il y a beaucoup trop de failles scénaristiques. Ajoutez à ça le mauvais traitement, le manque de continuité dans la réalisation…Cela nous donne un résultat très très moyen.

J’espère que HBO et Nic Pizzolatto vont comprendre leurs erreurs pour nous offrir une troisième saison époustouflante et ainsi faire oublier cette déception.

true-detective-season-2-colin-farrell

En résumé, True Detective saison 2 n’est pas à la hauteur des espérances. Le manque de sérieux de la chaîne, des réalisateurs et du créateur font que cette seconde est déséquilibrée et se fissure du début à la fin.

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s