Hitchcock (2012)

Hitchcock-Affiche-FranceHitchcock est un biopic américain réalisé par Sacha Gervasi. Ce dernier réalise ici son premier long métrage destiné au cinéma. Il a notamment participé à l’écriture du film « Le Terminal » réalisé par Steven Spielberg.

Le film s’inspire principalement du livre de Stephen Rebello intitulé Alfred Hitchcock and the Making of Psycho publié en 1990. Cela raconte tous les aspects de la création du film Psychose d’Alfred Hitchcock, sorti en 1960.

En 2005, la chaîne A&E Network va produire un téléfilm ou une mini-série d’après le livre. Le livre suscite alors l’intérêt de sociétés de production de films. Quatre ans plus tard, il est révélé que le journaliste-scénariste Sacha Gervasi est en négociation avec The Montecito Picture Company, société d’Ivan Reitman, pour réaliser le film. Fox Searchlight Pictures, filiale de 20th Century Fox, se rattache ensuite au projet.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Il fait parti des films qu’on se dit qu’on va voir dés qu’on a un peu de temps et qu’on oublie avec le temps. C’est en faisant la critique de l’incontournable « Psychose » d’Alfred Hitchcock, que je me suis rappelé du fameux biopic consacré au maître et son chef d’oeuvre. Merci à Yann R. qui m’a aussi hautement conseillé de voir « Hitchcock ».

De quoi ça parle ?

Le film revient sur le tournage du film culte d’Alfred Hitchcock : Psychose. Les difficultés pour le grand cinéaste de trouver des fonds pour un film si personnel, sa façon de braver la censure, notamment dans la fameuse scène de la douche.

Les premières minutes ?

On assiste à une mise en route classique et qui rend hommage en même temps à Alfred Hitchcock. La reconstitution matérielle est très intéressante. Les décors, les costumes, le maquillage et les coiffures sont excellents. Le premier quart d’heure passe assez vite mais cela reste un peu trop conventionnel. On espère que la suite va nous montrer un peu plus de choses, comme par exemple la complexité du personnage…

Le casting ?

Le maître du suspens est incarné par Anthony Hopkins. Ce dernier nous offre une composition honorable mais le ressemblance physique est un peu limite. L’acteur britannique est méconnaissable mais pas au point d’être transcendant.

Helen Mirren interprète la femme d’Hitchcock, Alma Reville. L’actrice décoche la meilleure prestation du film, une intensité dans sa façon de parler, son regard et elle est également très touchante. Un rôle vraiment taillé sur mesure pour elle.

Scarlett Johansson campe de façon convaincante l’actrice Janet Leigh. James Darcy incarne Anthony Perkins de bien belle manière mais cela est dommage qu’on ne voit pas un peu plus à l’écran.

Jessica Biel et Toni Collette sont bien dans leurs personnages mais une nouvelle fois on ne les voit pas énormément.

On a donc une bonne direction d’acteurs mais sans être incroyable, Sacha Gervasi aurait peut être du appuyer un peu plus sur son casting. La focalisation principale est le personnage d’Hitchcock mais il ne faut pas laisser les autres personnages à l’abandon. Heureusement Helen Mirren s’est parfaitement imposée.

Anthony Hopkins Sacha Gervasi Hitchcock

Et au final ça donne quoi ?

Sacha Gervasi nous livre finalement un biopic un peu trop lisse qui n’est pas à la hauteur du personnage et du film traité. On apprend des choses mais ça ne suffit pas. La mise en scène est trop académique pour un tel sujet, on attend un peu plus de risques et de style. On voit qu’il y avait largement matière à nous offrir un grand biopic. Il y a toutefois des scènes très intéressantes comme celle du « rappel à l’ordre d’Alma » ou encore celle de « la projection au cinéma de Psychose ».

La scène à la sortie du cinéma (à la fin du film) est certainement l’une des plus maîtrisées de tout le long métrage.

Il faut souligner aussi que le montage est bon et les transitions sont soignés. La lumière est bien utilisée et le rendu visuel est éclatant (un peu trop ?).

En ce qui concerne le scénario, la relation entre Hitchcock et sa femme est clairement le point fort et c’est cela qui donne de l’intérêt au film. Les personnages sont plutôt bien caractérisés dans l’ensemble. L’histoire en elle même est assez passionnante mais il a manqué un réalisateur inspiré et à la hauteur du mythe pour nous époustoufler.

Finalement on se dit qu’une mini-série aurait été plus adaptée pour ce sujet. J’aurais bien vu Martin Scorsese à la baguette, vu qu’il a une admiration sans limite pour Hitchcock et son cinéma. Anthony Hopkins, malgré son talent, n’est pour moi pas l’homme de la situation.

Anthony Hopkins Hitchcock

En résumé, Hitchcock est un biopic qui n’est pas en adéquation parfaite avec le personnage et l’histoire de son chef d’oeuvre « Psychose ». Il y a des qualités par-ci par-là mais on s’attendait à beaucoup mieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s