Après Séance : Star Wars Episode VII, Le Réveil de la Force

star-wars-force-awakens-official-posterStar Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force (Star Wars Episode VII: The Force Awakens) est un film de science-fiction space opera américain coécrit et réalisé par J. J. Abrams.

C’est le septième opus de la saga Star Wars et fera suite à l’épisode VI : Le Retour du Jedi, trente-deux ans après la sortie de celui-ci.

Tout commença avec un chèque, un très gros chèque :

L’annonce de ce film est faite le 30 octobre 2012, lorsque la Walt Disney Company révèle avoir acheté la compagnie Lucasfilm  pour la modique somme de 4 050 000 000 de dollars. C’est l’une des plus grosses transactions financières d’Hollywood. George Lucas dira que c’est pour simplement transmettre Star Wars à la nouvelle génération, une transmission bien chiffré ma foi.

A l’origine George Lucas voulait réaliser une nouvelle trilogie :

Avant le rachat de Lucasfilms par Disney, George Lucas avait déjà planché sur une nouvelle trilogie dont il voulait principalement réaliser le premier film (Episode VII). Une fois sa société vendue, le réalisateur aura simplement le titre de consultant pour l’épisode VII.

Qui finalement pour réaliser ce nouvel épisode ?

Différents réalisateurs (Steven Spielberg, Quentin Tarantino, Zack Snyder et Guillermo del Toro) ont été approchés par Lucasfilm avant de décliner l’offre, la plupart d’entre eux justifiant ce choix par le côté casse-gueule de faire une suite. Pour plus d’informations sur ce sujet, n’hésitez pas à cliquer par ici.

J.J. Abrams est contacté mais refuse dans un premier temps de se lancer dans cette aventure, jugeant lui aussi que c’est un terrain glissant. Un peu plus tard, le réalisateur de Star Trek revient sur sa décision et accepte d’être aux commandes du 7éme volet de la saga Star Wars.

Qui tiendra la plume ?

Côté scénario, Disney engage au départ Michael Arndt (scénariste de Toy Story 3) mais il est finalement remplacé par J.J. Abrams lui même. Ce dernier est secondé par Lawrence Kasdan, qui avait déjà participé à l’écriture de l’épisode V et VI.

George Lucas affirme dans une interview accordée au site Cinema Blend en janvier 2015, que Disney n’a retenu aucune de ses idées pour les films en développement.

George-Lucas-and-JJ-Abrams

Pourquoi j’ai voulu voir ce film au cinéma ?

Je suis tout simplement un grand fan de la saga depuis l’âge de 7 ans. « L’Empire contre-attaque » et « Le Retour du Jedi » ont littéralement marqué mon enfance. J’ai fantasmé beaucoup sur une suite à ses films, bien sur j’ai lu les livres dont « la saga du Prince Ken ». En 2012, j’ai été content de voir qu’une suite allait voir le jour et encore plus sous la direction de J.J Abrams. Je ne pouvais donc pas me permettre de rater ce rêve de gosse devenir réalité dans une salle de cinéma.

De quoi ça parle ?

Plus de 30 ans après la bataille d’Endor, la galaxie n’en a pas fini avec la tyrannie et l’oppression. Les membres de l’Alliance rebelle, devenus la « Résistance », combattent les vestiges de l’Empire réunis sous la bannière du « Premier Ordre ». Un mystérieux guerrier, Kylo Ren, semble vouer un culte à Dark Vador et pourchasse les ennemis du Premier Ordre à travers la galaxie. Au même moment, une jeune femme nommée Rey, pilleuse d’épaves sur la planète désertique Jakku, va faire la rencontre de Finn, un Stormtrooper en fuite, une rencontre qui bouleversera sa vie.

Les premières minutes ?

L’écran noir, un silence de cathédrale et là ! Le générique s’impose et il est toujours intense au cinéma. Les sourires sont pratiquement sur tous les visages. Le speech est simple et efficace, on se rend compte qu’on passe un véritable cap avec ce nouveau film.

J.J. Abrams soigne à merveille le premier quart d’heure. Un démarrage assez sombre, un espèce de mélange entre « Un nouvel espoir » et « L’empire contre-attaque ». On entre dans le vif du sujet et le cadre autour des personnages est installé à la manière dont Lucas l’avait fait pour l’épisode IV.

Deux choses nous tapent dans l’œil dans ses premières minutes, c’est le pouvoir de Kylo qui arrête un tir de blaster et le sang que l’on voit sur le casque du stormtrooper (qui se révèle être Finn plus tard). Rien que ça, on n’avait jamais eu ça auparavant.

Un lancement digne des meilleurs épisodes de la saga et on espère que la suite sera du même niveau voir pourquoi pas un cran au dessus (oui, on en a jamais assez).

Star wars Kylo

Le casting ?

L’une des grandes qualités du film c’est clairement le casting. J.J. Abrams a su parfaitement choisir ses acteurs mais aussi les diriger.

Commençons par Daisy Ridley, cette jeune actrice est très convaincante dans la peau de la mystérieuse Rey. Abrams nous impose une héroïne digne de ce nom, un pari risqué et mais hautement réussi. John Boyega joue le stormtrooper qui a une véritable conscience et qui refuse de tuer des innocents et là encore Abrams nous montre qu’il a su mettre de l’originalité contrairement à ce que beaucoup disent.

Oscar Isaac remplit bien le job, le rôle qu’il tient lui convient bien mais on aurait peut être aimé le voir d’avantage à l’écran.

Adam Driver a la lourde tâche d’incarner le méchant principal et on peut dire qu’il passe l’épreuve avec succès. On a vu partout que l’acteur et son personnage étaient souvent critiqués. Alors que Abrams et Kasdan ont vraiment osé quelque chose c’est à dire créer un méchant qui se prend pour le meilleur alors qu’il n’est qu’un gamin capricieux, paumé avec un peu de pouvoirs en lui. L’effet miroir qu’emploie Abrams dans son film est très intéressant. On a un apprenti Sith qui a peur de la lumière et du vrai pouvoir de la Force. Lucas n’avait jamais exploré ce côté là, donc là il faut avouer que Abrams a réussi un très beau coup.

Aux côtés du jeune Sith, on a Domhnall Gleeson qui interprète le général Hux. Le jeu de l’acteur est bon mais un peu tiré parfois mais il est intéressant de voir la relation qu’il entretient avec Kylo Ren. Une dualité que l’on retrouvera dans le prochain épisode.

Harrison Ford est en grande forme dans la peau d’un personnage qu’il incarne avec brio. On reste dans la tradition de la première trilogie sans pour autant être soulant et tomber dans du fan service pur et dur. Le personnage de Solo a son importance sur plusieurs plans. Sa mort était un peu prévisible au fil des événements mais Ford conclue à merveille un personnage que lui seul peut incarner.

Un petit mot sur le personnage du leader suprême Snoke interprété en motion capture par Andy Serkis. Il y a beaucoup de mystère autour de ce personnage comme sur beaucoup d’autres d’ailleurs. On voit certaines critiques dirent que rien ne correspond, tout est posé là comme ça… Ne vous inquiétez, il y a encore deux suites et cela vous dire qu’on aura certainement des réponses à nos questions. Il est normal de laisser des tiroirs ouverts avec des doubles fonds sinon ça ne serait pas aussi attrayant de découvrir la suite. Pour Snoke, on ne sait pas si c’est un géant, d’où il vient ni comment il a instauré le nouvel ordre. Mais cela, on va peut être le découvrir dans l’épisode VIII. Les dubitatifs je vous comprends mais attendez la suite avant de juger complètement ce film pour ce qu’il est.

j-j-abrams-je-veux-m-adresser-a-une-generation-qui-n-a-pas-forcement-vu-star-wars,M284785

Et au final ça donne quoi ?

Bien sur la question que vous vous posez c’est, est ce que J.J Abrams a réussi a relever le défi ? Eh bah…C’est un grand OUI ! Le réalisateur a conçu son film entant que grand professionnel, passionné et fan de la saga (principalement la première trilogie). Sa mise en scène est hautement inspirée et cela nous offre du beau et grand spectacle. Il alterne avec maîtrise les scènes d’actions avec des scènes un peu près des personnages et des leurs sentiments. Je pense qu’une scène ou deux manquent à ce film mais ne gêne en rien la qualité globale de la réalisation. Du début à la fin, c’est tout simplement un pur plaisir.

Abrams et Kasdan ont réussi à composer un scénario passionnant et intelligent. Ils ont osé certaines choses et ça marche. Les codes changent légèrement mais avec subtilité. L’univers est toujours aussi riche en surprises et ça qu’on attendait de voir depuis l’épisode VI. Les personnages sont très bien caractérisés notamment Rey et Kylo. Chapeau messieurs, vous avez fait de l’excellent travail.

Le seul petit reproche que je pourrais faire c’est au niveau de la fameuse révèlation sur l’identité de Kylo Ren. Celle ci vient de manière trop rapide, il aurait été malin de jouer avec le spectateur sur cet aspect là.

Un petit mot sur les décors et les effets spéciaux qui sont excellents. J.J. Abrams mixe à merveille les effets d’aujourd’hui avec ceux d’hier comme le montre si bien le plan après le générique du début. On voit une réelle cohérence avec la première trilogie, chose que Ridley Scott n’avait pas réussis avec « Prometheus » et « Alien » par exemple. Le sérieux et la cohésion de travail sautent aux yeux quand on voit tout ça.

La musique de John Williams est toujours aussi importante chez Star Wars (et dans les autres films aussi). Il compose ici une bande originale de bonne facture qui reprend les grands thèmes à l’ancienne. J’aurais aimé toutefois que le compositeur nous ponde deux ou trois thèmes marquants comme il nous avait livré par la passé. Cela dit, on ne boude pas non plus notre plaisir auditif car Mr Williams, c’est Mr Williams ! Si je devais choisir la meilleure piste du film, ça serait certainement celle qui concerne la dernière scène.

Pour finir, je peux vous dire que ce nouvel épisode en surpasse largement quelques uns. L’influence Disney n’est pas trop visible et tant mieux. J.J. Abrams a montré du sérieux et de l’audace dans sa mise en scène et dans sa collaboration avec Lawrence Kasdan. De nouveaux personnages pour de nouveaux acteurs, un univers qui s’agrandit et qui devient de plus en plus enivrant et intriguant. On attend déjà avec impatience la suite !!

Star Wars

En résumé, Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force répond parfaitement à l’attente qu’il suscitait. J.J. Abrams nous livre l’un des meilleurs épisodes de la saga et met au passage une petite claque à certains épisodes de la prélogie.

 

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Gold'n Blog dit :

    Hé bé, ça donne envie d’aller le voir de suite !

    Aimé par 1 personne

  2. Tout à fait d’accord. C’est réellement la suite du Retour du Jedi, tant par l’histoire que par la réalisation. On est vraiment plus proche de l’atmosphère et des scènes de la première trilogie que de la seconde. Un très bon film et vivement la suite.

    Aimé par 1 personne

  3. Damien Valentini dit :

    Pas d’accord perso, il a juste pris des acteurs incompétents, et des dialogue incohérent, le seul plus de ce film est le coté action, l’univers de star wars est totalement eclipsé aucun rapport avec la fin du 6, Dark vador étant mort définitivement et Anakin étant revenue sous forme d’esprit de la force, et donc immortel comme Qui-Gon Jinn, obi-wan et Yoda, je trouve vraiment dommage aucun secret de la force n’est dévoilé dans cet épisode. Les dialogues même des personnages sont pauvres, et les réplique sont du copier-collé. Je ne parle même pas des 10 seconde de fin avec l’acteur de luke qui n’a même pas dit un mot, le mec s’est déplacé pour prendre un plan puis est partit.

    Donc très déçus j’espère que Lucas puisse reprendre ça en main car Disney fait un gros coup médiatique et veut vendre, trop commercial comme film.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s