Photo Obsession (2002)

Photo ObsessionPhoto Obsession est est un thriller psychologique réalisé par Mark Romanek à qui l’on doit notamment « Never let me go ».

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Je ne connaissais absolument pas ce film même de nom , c’est par pur hasard devant ma télévision que j’ai vu la bande annonce qui passait le soir même. En grande fan de Robin Williams , le simple fait de voir son nom en tête d’affiche à suffit à attiser ma curiosité.

De quoi ça parle ?

Sy Parrish ( Notez qu’avec Jumanji cela fait deux fois que Robin Williams est affublé du nom de famille « Parrish ») développe des photos dans un grand centre commercial. Il est très perfectionniste dans son métier. Sy qui est très solitaire est obsédé par les Yorkin , une famille en apparence idéal dont il développe les photos depuis des années , photos qu’il imprime en double exemplaire pour les placarder sur les murs de son salon. Il va même jusqu’à se considérer comme un membre de la famille.

Les premières minutes ?

Dés le départ, on voit une nouvelle facette dans le jeu de la part de Robin Williams. L’ambiance visuelle et sonore se rapprochent de l’esprit Kubrick, notamment au niveau du cadrage millimétré. Au niveau de l’histoire, on apprend déjà pas mal de choses dans ce premier quart d’heure (peut être un peu trop ?).  En tout cas, on est embarqué assez facilement dans ce thriller psychologique. La mise en scène semble être en adéquation avec le personnage principal. On espère qu’on va rester sur les mêmes rails et que les rebondissements seront au rendez vous.

Le casting ?

Robin Williams excelle dans un rôle aux antipodes de ceux dans lesquels on a l’habitude de le voir. La famille Yorkin est composée de Nina interprétée par Connie Nielsen , Will par Michael Vartan , Dylan Smith quant à lui interprète Jake , le fils. Ce dernier m’a très agréablement surprise , il dégage énormément de gentillesse et de naïveté. Le casting s’en sort brillamment. Il s’agit à mes yeux d’une des meilleures performances de Robin Williams. Il faut savoir que le rôle était initialement prévu pour Jack Nicholson.

Et au final ça donne quoi ?

Une authentique surprise. J’ai été prise dans le film du début à la fin , la tension est extrême et constante. On ressent énormément d’empathie pour Sy Parrish. Photo obsession traite de deux sujets extrêmement intéressants : la solitude et l’indifférence que l’on a face à celle-ci et le voyeurisme, deux sujets que je trouve très peu vu au cinéma qui sont pourtant des sujets de la vie quotidienne. Photo obsession joue énormément sur cette peur de l’intrusion dans notre vie privée. Le film est parfois à la limite du malsain en particulier la fin, très surprenante.

photo_obsession_photo

En résumé, Photo Obsession est un film méconnu pourtant il s’agit d’un thriller efficace. Robin Williams décoche une composition troublante et efficace.

Marine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s