VO ou VF ? Telle est la question.

Richard Darbois

On connait tous une personne, ou plusieurs qui refusent de voir un film un film étranger en version française ( Star Wars Episode VII et The Hateful Eight par exemple) sous prétexte qu’il est en VF, et qui préfèrent faire des kilomètres pour le voir dans un cinéma proposant la VO sous titrés ( dans le meilleur des cas ) ou le télécharger ( dans le pire des cas ). Pourtant j’ai, et les personnes de ma génération également, du mal à voir les films de mon enfance en VO maintenant. Marty McFly, Peter Venkman ou Indiana Jones parlent français !

Nostalgie vous me direz ? Oui mais pas que ça en y réfléchissant bien…

Le « c’était mieux avant », est d’autant plus vrai pour le monde du doublage.

Avant les années 2000, en gros, il fallait attendre plusieurs mois avant qu’un film ne sorte en France. Le manque d’informations et l’absence d’Internet permettaient à tous de rester patient. Durant ces mois les acteurs de doublages avaient tout le temps pour travailler leur rôle, les dialogues et de s’imprégner du personnage.

Mais alors pourquoi on a perdu en qualité ? A qui la faute ?

Bonne question ! Et bien à vrai dire…

Avec l’arrivée d’Internet et des plateformes de téléchargement, tout est devenu plus rapide. Les informations traversées le monde en un claquement de doigts, et les sorties audiovisuelles ont dû se mettre au pas. Conserver les délais de doublage et de distribution dans d’autres pays, était prendre le risque de voir son film téléchargé un bon nombre de fois avant sa sortie dans ces salles. Il a fallu réduire ces délais. Les doublages ont donc dû se faire plus, beaucoup plus, rapidement et les acteurs ne pouvaient plus travailler leur rôle comme auparavant.

Les grosses productions ont dû, évidement, maintenir une certaines qualités de doublage.

Donc et ben à nous la faute…

Mais le doublage soulève également une autre question : celle du respect de l’œuvre original.

En effet une œuvre est avant tout pensée dans la langue dans laquelle elle est réalisée. Le jeu d’acteur, les dialogues et gags sont pensés dans cette langue. Le doublage doit donc respecter le travail déjà réalisé par l’acteur, et l’équipe autour. Malheureusement faute de temps, ces conditions ne sont pas toujours respectées…

Retour vers le futur

Le doublage n’est pas non plus une mince affaire. Les doubleurs sont de véritables acteurs, interprétant un acteur lui même interprétant un rôle ! Les dialogues en français doivent évidement coller au texte d’origine, coller le plus possible aux mouvements des lèvres et également faire la même longueur que celui ci ! Autrement un effet de désynchronisation se sentirait et mettrait le spectateur mal a l’aise pour apprécier l’œuvre.

Un vrai casse tête pour les traducteurs.

Quelles solutions pour remédier à cela ?

Et bien l’idéal pour retrouver des doublages de qualités, serai de fermer les plateformes de téléchargement afin d’octroyer un délai convenable aux doubleurs, et probablement de baisser le prix des places de cinéma… Mais là on on vire vers l’utopie.

L’autre solution serai de ne plus doubler, et d’uniquement sous titrer les œuvres comme dans beaucoup de pays. Très peu en vérité doubles les films, séries ou documentaires.

Je comprends que certains n’aiment pas les sous titres du fait qu’ils détournent notre regard de la scène. C’est vrai dans un premier temps, mais heureusement on s’y habitue très vite. De plus les versions originales aident beaucoup dans l’apprentissage d’une langue étrangère.

C’est d’ailleurs dans les pays où les films sont uniquement sous titrés ( à l’exception des programmes pour enfants ) que le niveau d’anglais est le meilleur…

Pour ma part, l’important et de respecter l’œuvre d’origine. Si celle ci est respectée et le doublage de qualité, j’apprécie d’autant plus un bon travail, s’il est dans ma langue maternelle !

Giovanni M.

Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. gramokostepht dit :

    VF pour moi, j’ai du mal à lire les sous titres qui défilent vite et gène fortement la vision du film; qu’on laisse le choix : simple, non?

    J'aime

  2. VF parce que j’en comprend les expressions et les sentiments dans la voix contrairement à la VO. La VOstfr est aussi très fatigante. Et, on loupe pas mal d’image.

    Vive la VF !

    J'aime

  3. Cybelia Chris dit :

    Depuis quelques années, je regarde tout ce que je peux en VOSTFR mais je trouve la VF indispensable car tout le monde ne peut pas regarder en VOSTFR. Et, malgré ce que certains pensent, ça n’est pas juste par fainéantise : il y a juste des gens qui ne peuvent pas lire les sous-titres (je pense aux enfants, aux personnes malvoyantes et aux personnes âgées notamment). Moi la première, il m’arrive de regarder des films ou des séries en VF lorsque je suis fatiguée et que je n’ai pas le courage de lire des sous-titres. Et nous avons quand même la chance en France d’avoir de bons doubleurs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s