Turbo Kid (2015)

turbo-kid-film-posterTurbo Kid est un film post-apocalyptique, gore, d’action et de romance écrit et réalisé par Anouk Whissell, François Simard et Yoann-Karl Whissell.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Une ambiance 80’s, un mad max avec des bicyclettes, des héros attachant que demander de mieux ?

Qu’est ce que ça raconte ?

En 1997, une catastrophe nucléaire a décimée une grande partie de l’humanité et transformer l’eau en denrée rare. Dans ce monde désolé survit un jeune garçon fan de comics passant son temps à échanger les objets qu’il trouve dans les ruines des Terres Désolées contre un peu d’eau. Le receleur lui refile également les numéros des comics Turbo Ranger.
En découvrant les nouvelles aventures de son héros, le jeune homme fait la connaissance d’une étrange fille très enjouée du nom d’Apple, qui lui colle sans qu’il s’en rende compte une balise. Après avoir fait connaissance ils font route vers les Terres Désolées, ou Apple est enlevée par les hommes de Zeus sorte de dictateur local.
Partant pour la sauver, le gamin tombe dans un vaisseau enseveli qui se révèlent être celui de son héros Turbo Ranger, mort depuis longtemps. Il récupère sa combinaison pleine d’armes et part affronter Zeus, Turbo Kid est née…

Les premières minutes ?

Les réalisateur profitent des premières minutes du film pour poser le cadre et le personnage principal en une fois, nous découvrons son activité principale récupérer des objets dans les Terres Désolées sur fond de musique retro avec un générique rappelant furieusement les standard d’il y a 30 ans.

Le casting ?

Munro Chambers, alias le Kid, déjà vu dans Degrassi Next Generation, le comédien canadien nous livre une prestation pleine d’enthousiasme pour un personnage pas si facile à incarner et réussi à faire vivre ce héros spécial.
Laurence Lebœuf joue un rôle assez atypique en étant constamment enjouée et quasi lunaire mais qu’on se rassure le scripte justifie pleinement ce parti pris pour ce personnage si vrai et attendrissant.
Michael Ironside, seul tête d’affiche du film cabotine comme jamais en méchant cruel à la Mad Max , bon il se déplace en tricycle mais bon il a la classe quand même hein …

Et au final ça donne quoi ?

Turbo Kid est un film étonnant mix d’images « geek » actuelles et d’un film retro 80’s façon Cannon, les réalisateur arrivent sans mal à nous faire croire à leur monde et à leur imagerie tant celle-ci peut se montrer brillante et absurde à la fois.
Vibrant hommage au cinéma d’antan, conspué pour ses clichés de nos jours, Turbo Kid se veut la synthèse de tout ce qui faisait des années 80’s une décennie de création originale et barrée, un héros inattendu qui se découvre petit à petit, une romance qui démarre mal, la caricature du cow boy au grand cœur et un méchant bien méchant( ça me rappelle un truc) le tout servi dans un monde où la violence la plus gore est monnaie courante et fleurit à chaque combat façon Hokuto No Ken. Avis aux amateurs.
Enfin retrouver Michael Ironside en méchant est un vrai bonheur pour tous les fans des films d’actions ou il jouait la caricature du méchant (Total Recall en tête), ici dans une histoire très réussie et à conseiller à tous les nostalgiques d’une autre époque de cinéma…

Turbo Kid

En résumé, Turbo Kid est un film à la fois grisant, ingénieux et inattendu.

Yann R.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s