Un début prometteur (2015)

UN-DEBUT-PROMETTEUR-Affiche-FranceUn début prometteur est une comédie dramatique française réalisée par Emma Luchini.

Il s’agit d’une adaptation du roman de Nicolas Rey, qui est d’ailleurs le conjoint de la réalisatrice. Le couple a co-écrit du film avec Vanessa David (« Sweet Valentine »).

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

La bande annonce et le casting sont assez séduisants. Une comédie légère sans prétention, ça ne fait pas de mal. Voyons ce que ça donne…

Qu’est ce que ça raconte ?

Martin, désabusé pour avoir trop aimé et trop vécu, retourne chez son père, un horticulteur romantique en fin de course. Il y retrouve Gabriel, son jeune frère de 16 ans, exalté et idéaliste, qu’il va tenter de dégoûter de l’amour, sans relâche. Mais c’est sans compter Mathilde, jeune femme flamboyante et joueuse, qui va bousculer tous leurs repères…

Les premières minutes ?

On a un premier quart d’heure fluide où l’on sourit déjà, notamment avec les échanges entre Martin (M. Payet) et son père (F.Luchini). L’humour semble bien dosé tout comme les dialogues. Bref, on se laisse tranquillement porter par cette histoire qui capte l’un de ces petits moments de vie où une rencontre nous fait chavirer nos habitudes et peut être bien plus…

Le casting ?

Emma Luchini s’est entouré d’un casting intéressant sur le papier et plus que convaincant à l’écran. La réalisatrice a dirigé ses acteurs de belle manière, notamment Manu Payet qui est à la fois méconnaissable et beau. Sa composition est est clairement l’une des forces du film, physiquement et aussi dans sa façon de parler, l’acteur a effectué un très bon travail. Une nomination aux Césars n’aurait pas été volée…

A ses côtés, le jeune acteur belge Zacharie Chasseriaud qui commence à se forger une belle filmographie alors qu’il n’a que 19 ans. Dans ce film, il livre une bonne prestation dans l’ensemble. Un acteur à suivre !

La touche féminine est assurée par une actrice que j’apprécie de plus en plus, en la personne de Veerle Baetens (« Alabama Monroe »). Elle est tout simplement rayonnante du début à la fin. Elle est à la fois mystérieuse, drôle, séduisante et tourmentée. L’actrice nous offre une belle et charmante performance.

Fabrice Luchini incarne pour la première le rôle d’un père au cinéma. L’acteur est convaincant bien sur mais son personnage reste toutefois un peu trop en retrait à mon goût. On a tout de même des scènes souriantes et touchantes où il apparait.

UN DEBUT PROMETTEUR PHOTO2

Et au final ça donne quoi ?

Pour son second long-métrage, Emma Lucchini porte un regard spirituel sur ces hommes qui ont besoin d’un petit chamboulement pour retrouver le sourire et goût à la vie. On est séduit par ce petit moment de vie que partages principalement le trio Payet/Baetens/Chasseriaud. La mise en scène est classique mais bien rythmée et on a le droit des scènes qui font rire mais aussi à des moments plus intimes, et tout ça est bien équilibré. L’ensemble de la scène dans le jardin secret est superbe.

Côté scénario, on part sur une histoire simple et sans prétention. L’axe principal est les relations entre les personnages et leurs avancées psychologiques. C’est ce à quoi on s’attend quand on voit la bande annonce et qu’on passe la première demi-heure, donc de ce côté là, le contrat est rempli. Par contre, la finalité de ce petit moment de vie peut laisser sur la faim certains spectateurs mais comme le titre nous le dit bien, c’est « un début prometteur ». Les dialogues et les reparties sont savoureux, ça fond dans la bouches des acteurs. Les personnages sont très attachants et le traitement psychologique est vraiment très intéressant. On a des situations qui sortent de l’ordinaire comme par exemple quand Martin (M.Payet) se retrouve chez Michel en pleine cambrousse où encore quand ce dernier se retrouve chez Mathilde à moitié dans le coma. Ce qui est marrant c’est qu’on a tous eu au moins une fois dans notre vie ce petit imprévu, une rencontre qui nous change…Ce qui est bien aussi dans ce film, c’est qu’on ne tombe dans les stéréotypes comme on en a malheureusement souvent l’habitude.

La musique tient une place importante du début à la fin. Par exemple, la chanson qu’interprète Mathilde (V.Baetens) a clairement un sens dans toutes cette histoire, ça en est même la clé.

Un début prometteur

En résumé, Un début prometteur est une comédie dramatique fraiche et séduisante. Manu Payet franchit un cap !

Jérémy.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s