Ex Machina (2015)

EX-MACHINA-Affiche-Ex Machina est un film de science-fiction britannique coécrit et réalisé par Alex Garland. Ce dernier est plus connu pour ses romans et ses scénarios. Il a notamment écrit « The Beach » (1996), « 28 jours plus tard » (2002) ou encore Sunshine (2007). Danny Boyle a réalisé ces trois films et considère Alex Garland comme un virtuose de la plume. Il a également participé aux scénarios de « Dredd » et « Never let me go ». Un CV plutôt satisfaisant pour ce scénariste qui passe pour la première fois derrière la caméra.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

J’ai décidé de rattraper mon retard, ce film n’est malheureusement pas rester longtemps à l’affiche par chez moi lors de sa sortie. La science-fiction est un genre que j’affectionne beaucoup, je suis bon client mais je reste toutefois objectif sur qu’on nous propose. Pour Ex Machina, j’ai décidé de ne pas regarder la bande annonce, ni de lire le speech. C’est le type de film qui doit arriver à me charmer et me surprendre.

De quoi ça parle ?

À 26 ans, Caleb est un des plus brillants codeurs que compte BlueBook, plus important moteur de recherche Internet au monde. À ce titre, il remporte un séjour d’une semaine dans la résidence du grand patron à la montagne. Mais quand Caleb arrive dans la demeure isolée, il découvre qu’il va devoir participer à une expérience troublante  : interagir avec le représentant d’une nouvelle intelligence artificielle apparaissant sous les traits d’une très jolie femme robot prénommée Ava.

Les premières minutes ?

On a un premier quart d’heure assez envoûtant et visuellement séduisant. Un esthétisme symétrique au sein du bunker qui nous fait penser un peu à du Kubrick. Le huis clos s’installe en même temps que le mystère qui entoure cet endroit et le personnage de Nathan, le boss de BlueBook. Une bonne mise en bouche, la mise en scène est pour le moment très bonne. Elle instaure une ambiance intrigante qui nous donne envie de voir encore un peu plus.

Ex Machina Oscar Isaac Domhnall Gleeson

Le casting ?

Pour son premier long métrage, on peut dire que Alex Garland s’offre une distribution de choix. Il compose un triangle très intéressant et maitrisé. On a donc Domhnall Gleeson dans la peau du jeune programmeur Caleb, l’acteur livre une prestation convaincante et juste.

Alicia Vikander est tout simplement fantastique ! Elle incarne avec brio l’humanoïde Ava, on est à la fois envouté, même charmé et inquiété par ce personnage. L’actrice confirme qu’elle est l’une des actrices en plein ascendant et ses choix artistiques, lui donnent une filmographie bien nuancée.

Pour finir, Oscar Isaac nous montre une nouvelle fois le talent inné qu’il a pour se fondre dans n’importe quel personnage. Ici il campe à merveille un espèce de croisé entre Steve Jobs et Hugh Jackman, c’est brillant ! Son personnage (Nathan) sort vraiment de l’ordinaire, on a pas affaire au scientifique dont on a l’habitude au cinéma. Alex Garland a su travailler comme il faut les opposés et les paradoxes avec Nathan.

On a donc un très bon trio d’acteurs et une écriture originale et intelligente. C’est clairement l’un des points forts du film.

Alex-Garland-Ex-Machina

Et au final ça donne quoi ?

Première réalisation, première réussite ! Alex Garland a réussi à nous surprendre et nous charmer avec ce film de science-fiction contemporain. Cela nous rappelle, les premiers films d’Andrew Niccol et de Richard Kelly. On a d’un côté une mise en scène inspirée, très propre et de l’autre, une écriture minutieuse qui explore pas mal de thématiques. Côté technique, le réalisateur a su parfaitement exploité la maison de Nathan mais aussi l’aspect extérieur de celle-ci. Encore une fois, on nous montre bien les opposés avec d’un côté le huis clos et à quelques pas de là, on a la nature, la liberté.

Au niveau de l’écriture, Glen Brunswick et Alex Garland livrent un travail pertinent, original et intelligent. On observe beaucoup de finesse dans la conception des personnages. Le triangle Caleb/Nathan/Ava est parfaitement chorégraphié. La manipulation de l’autre nous embarque dans le côté thriller et il est très bien amené. La méfiance nous habite à partir de la première demi-heure et elle va crescendo jusqu’au dénouement final.

Les relations entre les personnages sont bien peaufinées. L’originalité vient de l’approche qu’a Nathan avec l’intelligence artificielle. Il est à la limite du détestable, là encore cela rappelle le petit côté Steve Jobs. Il a un réel pouvoir entre les mains et il se prend pour Dieu. Les références et métaphores bibliques sont omniprésentes, notamment avec les prénoms des personnages (Ava,Caleb).

Les thématiques et les pistes amorcées sont nombreuses et très intéressantes mais pour des raisons de spoilers, je ne vais entrer plus dans les détails. En tout cas, le script explore des aspects de notre société qui font échos en nous, que ce soit dans la technologie mais aussi dans la rapport humain/robot. Le test Turing est d’ailleurs très bien retranscrit.

Les décors et la conception physique d’Ava sont le facteur principal de la réussite visuelle du film. Si Alex Garland continue sur ce style, je pense qu’il gardera la même équipe.

En ce qui concerne la musique, Geoff Barrow et Ben Salisbury posent des compositions qui se diluent facilement avec les images. On est proche du travail de Mac Quayle (Mr Robot) et Daniel Pemberton (Steve Jobs).

-Alicia-Vikander-ex-machina

En résumé, Ex Machina est un excellent film d’anticipation. Alex Garland réussit son entrée en tant que réalisateur, il nous offre l’un des meilleurs films de science-fiction de ses dernières années.

 

 

 

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. vinsanityscinema dit :

    l’un des tous meilleurs films de 2015 sans aucun doute !

    J'aime

  2. zetsuboucycy dit :

    Perso, j’ai été super déçue de ce film. J’ai aimé le début car il y avait une bonne intrigue mais au final je l’ai trouvé pas abouti… Je m’attendais à quelque chose de plus poussé enfin bref. c’est mon point de vue, je regrette un peu de l’avoir acheté pour le coup ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s