Quand le casting est chamboulé à la dernière minute !

seven Freeman Pitt Spacey

Désistements, divergences artistiques, embrouilles ou tout simplement par choix du réalisateur, voici les raisons pour lesquelles un casting se retrouve modifié à la dernière minute. Certains doivent aujourd’hui s’en mordre les doigts…
« seven » réalisé par david fincher :

Au départ, David Fincher voulait voir R. Lee Ermey (le sergent Hartman dans « Full Metal Jacket) incarné le serial-killer John Doe. L’acteur interprète finalement le Capitaine de police dans le film.

Kevin Spacey a rejoint le casting deux jours avant le tournage pour le rôle du tueur. Fincher a tenu à ne pas crédité l’acteur au générique de début, mais il est le premier cité lors du générique de fin, l’idée du réalisateur était de laisser planer le mystère sur l’identité du tueur.

Pour la petite histoire, sachez que Denzel Washington devait tenir à l’origine le rôle de l’inspecteur David Mills mais a refusé. Mais après avoir vu le film, il a dit avoir regretté son choix. Robert Duvall s’était vu proposer le rôle de l’inspecteur William Somerset.

gerard-lanvin

« Mesrine, l’ennemi public N°1 » réalisé par Jean-françois richet :

Gérard Lanvin a été prévenu seulement 48 heures avant qu’il devait incarné le bandit marseillais Charlie Bauer pour la deuxième partie Mesrine réalisé par Jean-François Richet. La performance de l’acteur est excellente et pourtant la critique va dégommer le travail ddu comédien. D’ailleurs Charlie Bauer et Vincent Cassel ont toujours souligner la prestation de Gérard Lanvin, et je tenais moi aussi à la mettre en avant.

precious-mariah-carey-sidibe

« Precious » réalisé par lee daniels :

Le réalisateur avait embauché Helen Mirren (« The Queen ») pour jouer le rôle de Mrs. Weiss. Helen Mirren s’est désistée et c’est Mariah Carey qui l’a remplacée au dernier moment.

John Travolta Pulp Fiction

« pulp fiction » réalisé par quentin tarantino :

Après « Reservoir Dogs », Quentin Tarantino voulait collaborer une seconde fois avec Michael Madsen. Il lui composa alors un rôle pour « Pulp Fiction », celui de Vincent Vega. Malheureusement pour le réalisateur, l’acteur décline la proposition pour tourner aux côté de Kevin Costner dans « Wyatt Earp ». Finalement, Tarantino optera pour John Travolta pour incarner le tueur à gages. Madsen a déclaré par la suite, qu’il regrettait et que Wyatt Earp était assez proche « de trois heures de nausée ».

Leonardo-DiCaprio-American-Psycho

« American psycho » réalisé par Mary Harron :

Les producteurs d’American Psycho ont embauché Leonardo DiCaprio pour le rôle principal après avoir viré Christian Bale pendant la période de pré-production. Mais DiCaprio a changé d’avis juste avant le tournage, en pensant que ses fans n’aimeraient pas le voir en meurtrier psychopathe, et le rôle a ainsi été redonné à Christian Bale.

there-will-be-blood

« There Will Be Blood » réalisé par Paul Thomas Anderson :

A l’origine, Paul Thomas Anderson avait choisi le jeune Kel O’Neill (« Pulse », « Domino ») pour le rôle du prédicateur de l’église. Mais le petit gars aurait mal supporté l’intensité de son collègue Daniel Day Lewis et aurait un peu flippé. Il a donc été remplacé par l’excellent Paul Dano.

Martin Sheen Apocalypse Now

« Apocalypse Now » réalisé par Francis Ford Coppola :

Le tournage fut cauchemardesque pour le réalisateur et son équipe. Après avoir tenté de confier le rôle de Willard à différents acteurs, James Caan, Jack Nicholson, Steve McQueen, Al Pacino, Dustin Hoffman et Robert De Niro, Coppola avait sélectionné Harvey Keitel et tourné les premières scènes avec lui. À la vision de premiers rushs au bout de trois semaines de tournage, mécontent de l’acteur, il décida finalement de le remplacer au pied levé par Martin Sheen.

backtothefuture

« Retour vers le futur » réalisé par Robert Zemeckis :

Robert Zemeckis avait pour premiers choix Michael J. Fox pour le rôle de Marty et John Lithgow pour celui du Doc « Hemmet » Brown. Les deux acteurs refusent, le premier tournait à l’époque dans la sitcom « Sacrée Famille » et le second déclare son indisponibilité quelques semaines avant le tournage.

Les difficultés pour trouver les bons acteurs, font que la date de lancement du tournage est repoussée à deux reprises. Zemeckis et la production engagent l’acteur Eric Stoltz (« Mask », « Pulp Fiction ») pour le rôle de Marty et Christopher Lloyd (après un premier refus) pour celui de Doc.

Quatre semaines après le début du tournage, Zemeckis, insatisfait, décide que Stoltz était une erreur de casting et se sépare de lui. Il remplace aussi celle qui devait jouer sa petite amie dans le film, Melora Hardin. Zemeckis et Spielberg décidèrent de repartir à zéro malgré le surcoût de 3 millions de dollars que cela ajouterait au budget de 14 millions. D’après Spielberg, Zemeckis trouvait l’interprétation de Stoltz trop porté sur le drame et dépourvue d’humour. Ils décident au final, d’attendre janvier 1985 pour que Michael J. Fox soit disponible. La patience a payé, le résultat saute aux yeux encore aujourd’hui.

Eyes-Wide-Shut-

« Eyes wide Shut » réalisé par Stanley kubrick :

On va parler une nouvelle fois de Harvey Keitel mais pour des raisons différentes de celles de « Apocalypse Now ». Dans « Eyes Wide Shut », l’acteur devait jouer un scène très passionnelle avec Nicole Kidman et lors du déroulement de celle-ci, l’accident ! Harvey Keitel aurait ainsi été viré du plateau après avoir malencontreusement éjaculé sur l’actrice. L’acteur a pris la porte et a été remplacé au pied levé par le cinéaste Sidney Pollack.

Jennifer Jason Leigh fût elle aussi remerciée. Kubrick ayant jugé, après quelques mois de montage, que ça ne collait pas, elle a vu sa courte prestation rejouée, en l’occurrence par Marie Richardson.

James Bond Timothy Dalton

« Tuer, n’est pas jouer » réalisé par John Glen :

En 1985, Roger Moore décide à cause de son âge avancé de quitter le rôle de James Bond. Mais alors que les producteurs avaient porté leurs choix sur Pierce Brosnan comédien star de la série Remington Steele, qui venait tout juste d’être annulée, ce dernier dut refuser le rôle de part un engagement contractuel avec sa série qui l’obligeait à revenir si celle-ci était prolongée. A quelques semaines du début de tournage,  Timothy Dalton, qui avait déjà été envisagé pour le rôle en 1968 en remplacement de Sean Connery, est engagé. Un Bond peut en cacher un autre…

The_wrestler

« The Wresler » réalisé par Darren Aronofsky :

Le réalisateur avait choisi en premier lieu Nicolas Cage pour le rôle titre. L’acteur est très intéressé par l’histoire et le personnage. Mais dans la dernière ligne droite, Nico fait marche arrière ! Il refuse de prendre des stéroïdes pour les besoins du film. Au final, Mickey Rourke hérite du rôle et y livrera une magnifique performance.

Gérard Lanvin Les Lyonnais

« Les Lyonnais » réalisé par Olivier Marchal :

Lors de l’écriture du scénario, Olivier Marchal pense tout de suite à Alain Delon pour le rôle Edmond « Monmon » Vidal. L’acteur français est au début intéressé par le rôle et le projet et on parle même de son fils Anthony pour incarner le Edmon Vidal jeune. L’écriture a pris 6 à 7 mois de préparation pour Olivier Marchal, le planning de  tournage ne correspond pas à l’agenda d’Alain Delon et ce dernier veut modifier certaines choses au script. L’acteur se retire définitivement du projet et le rôle profite à Gérard Lanvin, qui va rendre honneur au personnage et éblouir le réalisateur.

Pour interpréter Edmond Vidal jeune, Olivier Marchal pense tout d’abord à Nicolas Duvauchelle, mais ce dernier décline la proposition à cause d’incompatibilité d’agenda. Dimitri Storoge sera finalement engagé pour le rôle.

Si Bernard Giraudeau devait jouer dans ce polar musclé comme Marchal aime faire, il a dû refuser pour ménager sa santé.

En cloque mode d'emploi

« En cloque, mode d’emploi » réalisé par Judd Apatow :

Le rôle féminin avait été proposé à Anne Hattaway. Elle a accepté dan un premier temps, mais a finalement pris peur et refusé le rôle « parce que le film allait montrer un vagin et que ça ne servait pas le propos du film ».

pretty-woman_5

« Pretty Woman » réalisé par Garry Marshall :

Au départ, le réalisateur a envoyé le script à Burt Reynolds pour le rôle de l’homme d’affaire Edward Lewis. L’acteur américain est intéressé mais refuse finalement le rôle, décidément Burt fait les mauvais choix (il avait déjà refusé Han Solo et James Bond). Plus tard, il a déclaré en riant qu’il regrettait ne pas avoir fait le film en voyant les scènes intimes avec Julia Roberts.

Sinatra Dirty Harry

« Dirty harry » (l’inspecteur harry) réalisé par Don Siegel :

J’ai voulu finir cet article avec une anecdote que peu de personnes connaissent ou se rappellent. Le personnage de Harry Callahan a tout d’abord été proposé à Paul Newman, puis acheté par Frank Sinatra et développé sous le titre de Dead Right avec Irvin Kershner comme réalisateur. Malheureusement, le légendaire crooner est contraint d’abandonner le projet, à cause d’une fracture du poignet. Le pistolet était trop lourd pour sa main fragile. Le scénario arrive alors dans les mains de Clint Eastwood. Il demande à Don Siegel, qui l’avait auparavant dirigé dans Un shérif à New York, Sierra torride et Les Proies, de le mettre en scène.

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Fredo dit :

    Superbe article ! Concernant Sinatra, il a bel et bien incarné John McLane dans le Détective. Film adapté du roman du même nom de Roderick Thorp, qui présentait les premières aventures de Joe Leland, devenu plus tard au cinéma John McLane, quand Piège de Cristal a été adapté au cinéma.
    J’en parlais sur mon blog à l’occasion de la parution de La Traque aux éditions Sonatine :

    « Et oui, 13 ans après The Detective (1966), Roderick Thorp a écrit une séquelle de ce roman en reprenant son personnage de flic incorruptible dans Nothing Lasts forever (publié en 1979 et traduit en 1988 sous le titre de Piège de cristal par les éditions J’AI LU à l’occasion de la sortie du film).
    En 1968, c’est Frank Sinatra qui prêtait ses traits au personnage de Joseph Leland. 20 ans plus tard, remanié pour lecinéma avec un nouvel héros dénommé John McClane et interprété par Bruce Willis, cette histoire a donné naissance à l’immense blockbuster, Piège de cristal.  »

    Frédéric Fontès

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s