Batman et Red Hood : Sous le masque rouge (2010)

Batman_et_Red_Hood_Sous_le_masque_rougeBatman et Red Hood : Sous le masque rouge est un film d’animation américain réalisé par Brandon Vietti et scénarisé par Judd Winick. A la production, on retrouve Bruce Timm et Bobbie Page. Ce film appartient à la collection « DC Univers » de Warner.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Depuis que je suis retombé dans l’univers DC Comics par le biais de « Batman V Superman » et de la série animée 90’s de Bruce Timm, j’enchaine les films sur le chevalier noir et la Justice League. Je n’ai jamais eu l’occasion de voir les films de la collection « DC Univers » avant aujourd’hui. Que la séance commence !

De quoi ça parle ?

Le Joker a capturé Jason Todd alias Robin, l’allié de Batman, et le torture jusqu’à ce que Batman arrive pour sauver son apprenti. Le sauvetage échoue quand le bâtiment explose. Cinq ans plus tard, dans la ville de Gotham, un homme masqué connu sous le nom Red Hood prend le commandement du commerce de la drogue, en assurant huit chefs éminents de sa protection contre Batman et contre un autre chef de la pègre connu sous le nom de Black Mask.

Les premières minutes ?

Ça démarre sur les chapeaux de roue avec une ouverture qui donne déjà le ton du film. C’est sombre et  violent, comme le montre la scène entre le Joker et Robin. Le chevalier noir se retrouve face à son plus  grand échec : la mort de son soldat Robin. Ce drame va tourmenté le justicier de Gotham jusqu’à sa mort, comme on peut le voir à travers les différents films et comics. Le passage des cinq années écoulées n’est pas très clair au départ, mais on le déduit peu à peu à travers certaines scènes et dialogues.

Les quinze premières minutes sont de bonne facture et nous laisse entrevoir des choses intéressantes pour la suite.

Batman-et-Red-Hood-Sous-le-masque-rouge.109418

Les personnages et le doublage ?

Bruce Greenwood (l’amiral Pike dans « Star Trek ») double Batman dans la version originale, tandis qu’Adrien Antoine (doubleur attitré du Dark Knight depuis 2004) assure comme il faut la VF. Dans ce film, Batman est confronté à son plus grand échec, mais également à pas mal de dilemmes. Ce qui est intéressant aussi, c’est de voir à quel point le passé occupe toujours l’esprit du justicier de Gotham. Cette nostalgie nous touche également.

Red Hood tient le même doubleur français que pour Flash, c’est dommage. Au niveau de la version originale, Jensen Ackles ( Dean Winchester dans la série « Supernatural ») assure comme un chef. Le mystère autour de ce personnage est plutôt bien mené. Sur le papier comme à l’écran, sa conception est excellente. Sa psychologie, son plan et sa force font de ce personnage un redoutable adversaire pour le chevalier noir.

Le Joker tient un bon doublage que ce soit en VO ou VF, on reste dans la lignée des films et des séries précédentes. Le personnage est secondaire, mais a une grande importance au sein de l’intrigue. Sa folie et son machiavélisme sont toujours là, mais lui aussi se retrouve secoué par Red Hood. Le parallèle entre les deux personnages est orchestré de façon ingénieuse.

L’apparition de Nightwing vient appuyer le fait qu’il soit la réussite de Batman contrairement à son successeur Jason. Encore une fois, l’échec du Dark Knight est souligné. Nightwing forme un duo assez efficace avec Batman, même si ce dernier tient à garder ces distances pour ne pas avoir un nouveau drame sur la conscience. Neil Patrick Harris remplit le job comme il faut au doublage, il reprend la décontraction du personnage qu’on avait vu dans les séries précédentes.

Jason Isaacs colle parfaitement au personnage de Ras’al Ghul. Il apparait peu à l’écran, mais lui aussi tient une importance capitale à l’histoire.

Pour la petite anecdote, Bruce Timm s’est chargé lui même de doubler le Sphinx.

En bref, ce film dispose d’un doublage convaincant et de personnages bien travaillés. On ressent le côté Bruce Timm derrière tout ça, le sérieux a établir une animation réaliste et proche du comics.

Batman Red Hood

Et au final ça donne quoi ?

On ne va pas y aller par quatre chemins, ce film d’animation fait parti des meilleurs sur le personnage du Batman. Brandon Vietti livre une animation de premier ordre, le spectacle est au rendez vous. Les scènes d’action sont excellentes, notamment la poursuite de Batman et Nightwing sur Red Hood. On ressent le côté des séries animées, sauf qu’on a passé un cran au dessus. La violence et la mort sont omniprésentes tout au long du film. J’en reviens à l’influence de la série animée sur le film, il y a un petit clin d’oeil de la part du réalisateur lors de la scène dans l’usine. Les couleurs et la structure nous rappellent étrangement l’usine où Harvey Dent avait eu son terrible accident (épisode « Double-jeu »). Les dessins sont proches à la fois proches du comics ainsi que les séries animées 90’s.

Au niveau de l’écriture, Judd Winick s’est axé principalement sur le regard de Batman face à la mort et à l’échec. Le scénariste exploite bien le filon jusqu’au bout et la confrontation finale le montre parfaitement. Les dialogues sont bons dans l’ensemble, il y a des touches humoristiques et dramatiques et le cocktail se marie bien. Les liens entre les personnages sont habilement tissés, ça reste cohérent de bout en bout. On aurait aimé un peu plus de mystère autour de Red Hood (comme ce qui a été fait pour le fantôme masqué par exemple), cette petite dose de suspens aurait rendu le film pas loin de la perfection.

La musique de Christopher Drake colle plutôt bien à l’univers et aux personnages, mais on est loin du travail de la regrettée Shirley Walker (compositrice des séries animées Batman et Superman).

Batman Red Hood

En résumé, Batman et Red Hood : sous le masque rouge est l’un des meilleurs films sous la production de Bruce Timm. Les qualités de l’animation et du script, nous offrent un spectacle haletant et puissant. Un pur délice !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s