Phantom of the paradise (1974)

Phantom of the paradise

Phantom of the paradise est une comédie musicale horrifique réalisée et scénarisée par Brian de Palma sortie en 1974. La bande originale est composée de musique de l’acteur-compositeur Paul Williams.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Ce film m’a simplement été conseillé à plusieurs reprises, le scénario me paraissait intéressant et j’aimais le côté décalé de l’affiche.

De quoi ça parle ?

Swan , producteur et patron du death record un label de musique recherche un talent pour l’ouverture du paradise , son futur palais du rock. Il trouve le talent en la personne de Winslow Leach , jeune compositeur inconnu mais talentueux qui cherche désespérément à faire connaître son travail. Celui-ci accepte de confier une partie de son opéra cependant Swan le trouvant trop peu charismatique vole le travail de Winslow et le fait emprisonner pour trafic de drogue. Winslow toujours emprisonné entend une version massacrée de sa musique, ce qui le fait entrer dans une colère noir, il parvient à s’échapper et revient hanter le paradise.

Les premières minutes ?

On se retrouve immédiatement en pleine immersion au paradise , la bande son est extraordinaire , la réalisation est super kitsch. Les premières minutes nous plonge directement dans l’univers décalé du film. Très vite nous nous prenons d’affection pour le personnage de Winslow , victime d’une immense injustice.

phatntom

Le casting ?

Paul Williams et William Finley se partagent l’affiche , nous retrouvons également la charmante Jessica Harper dans le rôle de Phoenix. Le casting est extrêmement bien distribué, Paul Williams excelle dans le rôle de Swan.

Et au final ça donne quoi ?

Je dois admettre que j’avais tout de même une certaine appréhension avant de visionner le film ayant peur d’un résultat trop barré et finalement j’ai vraiment accroché dès la première minute. La bande originale de Paul Williams est extraordinaire et fait toute l’identité du film. Le personnage de monstre qu’il incarne a une personnalité très complexe et intéressante.

Winslow quant à lui est extrêmement touchant. Phantom of the paradise foisonne de références cinématographiques et littéraires qui en font un véritable plaisir pour le spectateur , telles que le portrait de Dorian Gray , Psychose (dans une parodie de la scène de la douche) , Frankenstein, Faust et bien évidemment au fantôme de l’opéra , le personnage principal cachant son visage défiguré derrière un masque et venant hanter le paradise.

Ce film est un véritable OVNI dans la filmographie de De Palma. Un opéra rock déjanté et audacieux où le cinéaste est également le scénariste. L’histoire est originale à la fois très théâtrale, innovante et imaginative. De Palma mixe tout ce qu’il aime au cinéma et au théâtre et cela nous donne Phantom of the Paradise.

 

Phantom of the paradise

En résumé, Phantom of the Paradise est un pur plaisir tant pour les yeux que pour les oreilles. L’un des meilleurs films de la part de Brian De Palma.

Marine D.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s