Silent Hill : Revelation (2012)

Silent Hill Révélation  est un film américain  de Michael J Bassett sorti en 2012

Qu’est que sa raconte ?

Six ans après le retour de Sharon de Silent Hill, la famille Da Silva doit composer avec la disparation de Rose et leur fuite incessante face à l’ordre. Christopher et sa fille sont obligés de  déménager de ville en ville en changeant d’identité. A la veille de ses 18 ans Heather (le nouveau nom de Sharon), est victime de cauchemars de plus en plus terribles.

Les ténèbres de Silent Hill reviennent petit à petit la hanter, et lorsque son père disparaît elle découvrira qui elle est vraiment. Aidée par le jeune Vincent, qui cache pas mal son jeu,  elle décidera de se rendre à Silent Hill pour sauver son père  des griffes de Claudia Wolf la nouvelle chef de la secte de la ville et comprendre son passé….

Screen Shot 2012-10-19 at 4.58.40 PM

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Suite du film de Gans, adaptation de l’excellent Silent Hill 3 tout pour ce faire avoir …..

Les premières minutes ?

Le film se perd dans une exposition longue et assez peu intéressante tentant tant bien que mal de relier les deux métrages par un deus ex machina assez ridicule justifiant la résolution de la situation finale du premier film.

On assiste également à la présentation du personnage d’Heather qui dès les premières secondes fait tout pour se faire détester des autres personnages et du spectateur. Je suis pas sûr que ce soit une très bonne idée pour intéresser les gens à ton film Bassett mais bon.

Le casting ?

Je vous préviens ça va saigner !

On commence facile Sean Bean, qui ne sait pas trop ce qu’il fait là et ça se voit un peu trop. Qu’on soit clair, je suis un fan de Bean. Depuis Goldeneye, il est un argument de choix pour  moi pour le visionnage d’un film. Mais là j’ai du mal.

La colère monte d’un cran, bon Vincent à présent .

Jon Snow euh…. Pardon Kit Harrington. Il incarne ici un personnage inédit à savoir le fils de Claudia Wolf la chef de l’ordre. (inspiré d’un personnage totalement différent du jeu) Mais à part jouer de sa belle gueule pour attirer Heather à Silent Hill, je cherche encore son utilité.

kit-harington-interview-silent-hill-game-of-thrones

Grrr je bous ……

Carrie Ann Moss et Malcolm McDowell, les caméos trois étoiles (enfin presque) sont là pour assurer la crédibilité de l’ensemble. Alors autant vous dire, sans surprise, que c’est raté ! McDowell n’a qu’une seule scène importante dans laquelle, il ne fait pas grand chose pour rester poli. Quand à Trinity, euh… pardon (décidément) Carrie Ann Moss, elle détruit tout le charisme du personnage de Claudia Wolf en à peine quelques secondes.

Bon il reste Heather et là, si le niveau ne se relève pas un peu je brule l’ordi, le DVD et peut être même la maison avec !

Adelaide Clemens qui n’a pas beaucoup de titres de gloire à son actif ne fait … pas trop mal le boulot je dois bien l’avouer. Malgré la direction d’acteur calamiteuse de Bassett, elle n’atteint pas le niveau de psychologie de l’Heather original mais tire tout de même son épingle du jeu assez élégamment.

silent2

Et au final ça donne quoi ?

Le film de Bassett n’est clairement pas à la hauteur du premier opus et encore moins de Silent Hill 3, qu’il essaye tant bien que mal d’adapter. Et finalement c’est ce deuxième point le plus problématique. Vouloir adapter Silent Hill 3 c’est bien, mais après le film de Gans c’était impossible.

Je m’explique. Dans le premier film Gans s’est évertué à prendre le meilleur des 4 premiers jeux et à créer sa version de Silent Hill, avec sa propre histoire  et ses propres codes.  Notamment sur le but de l’ordre qui était de tuer Alessa coupable selon eux d’être une sorcière. En contradiction totale avec la secte des jeux qui cherchait à sacrifier Alessa pour ressusciter leur divinité.

Silent Hill : Revelation  bien qu’utilisant les mêmes protagonistes que le premier film, adopte les codes et l’intrigue du troisième épisode vidéoludique, ce qui brise toute la logique désirée par Gans et toute possibilité de cohérence entre les deux métrages.

20259378.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Mais vous allez me dire si l’adaptation de Silent Hill 3 est réussie, c’est déjà pas mal ? Ce n’est  malheureusement  pas le cas non plus. Bassett modifie trop de points clés de l’intrigue originale (la mort du détective dans le centre commercial, alors qu’il survit jusqu’à la fin du jeu, la survie de Harry Mason etc…) et les ajouts  du réalisateur ne sont pas assez forts pour compenser les pertes (le pitoyable personnage de Vincent en tête)

En plus pour bien compliquer les choses si d’un côté Bassett détruit toute cohérence avec le premier film, il créait de lui-même des liens artificiels qui mutilent  encore plus le matériel de base. Le fait que Claudia Wolf soit la sœur de Christabella, la « méchante » du premier film, n’apporte rien et complique encore plus les choses.

Au final, là où le premier film était une œuvre originale et cohérent manquant quelques peu d’identité. Le second film est constamment le cul entre deux chaises, on peut citer l’idée idiote et facile, du changement des noms des protagonistes pour maladroitement coller au jeu. Mais au final, il n’est ni une bonne suite, ni une bonne adaptation. Et ce n’est pas les clins d’œil fan service à Silent Hill Origins et Silent Hill Downpour durant la scène finale, qui aideront à rendre le résultat à être meilleur. A éviter d’urgence !

Yann R.

Silent Hill Affiche

Cliquer sur l’affiche pour retrouver les émissions spéciales consacré à la saga Silent Hill, sur CinéMaRadio avec pleins d’extraits du films et des musiques tirée des jeux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s