Batman : Year One (2011)

YearOne Batman

Batman : Year One est un film d’animation réalisée par Sam Liu et Lauren Montgomery (Superman/Batman : Apocalypse). Il s’agit de l’adaptation  de la série de comics parus en 1987 et signée Frank Miller et David Mazzucchelli : les premiers pas de Bruce Wayne en tant que Batman.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Je continue mon exploration dans la collection DC Universe. Le début des aventures de Batman ont été traitées de différentes façons et cette version m’intrigue beaucoup. Sam Liu et Lauren Montgomery m’ont montré de belles choses sur les films précédents, j’espère que celui ci sera de la même facture.

Qu’est ce que ça raconte ?

Comme son titre nous l’indique, ce film porte sur la première année où Batman est apparue dans la ville de Gotham. Les débuts du chevalier noir, qui se frotte à la pègre, aux ripoux… Et il n’est pas le seul à vouloir rétablir l’ordre dans la ville.

Les premières minutes ?

On assiste à l’arrivé de Bruce Wayne et du lieutenant James Gordon à Gotham City. Ils ont tous les deux leurs soucis personnels, mais un but en commun : rétablir la loi et l’ordre au sein de la ville. Le parallèle entre les deux personnages est très bien équilibré, même si on est plus intéressé par la vie de Gordon. Celle ci a rarement été traitée dans un film ou dans les séries.

L’animation a quelques similitudes avec celle de la série animée des 90’s. On voit quand même qu’il y a plus de moyens et que la technologie dans le domaine, a évolué.

Le premier quart d’heure est accrocheur et respectueux de l’œuvre d’origine. La naissance de deux justiciers est en marche, vivement la suite !

gordon Batman Year One

Les personnages et le doublage ?

Le scénariste Tab Murphy a réussi à développer, de façon subtile, les origines de Batman et Gordon. Ce dernier tient une place très importante au sein de l’histoire. On découvre un véritable héros, un futur allié pour le chevalier noir. La vie privée et professionnelle du futur commissaire sont passées au crible et cela très intéressant. La différence avec Batman, c’est qu’il n’a pas de masque et que sa famille est donc en danger. Les différences et le parallèle entre les deux personnages sont parfaitement orchestrés.

En ce qui concerne le doublage français, on retrouve Adrien Antoine pour Batman et Jean-Claude Sachot pour Gordon. La qualité est toujours au rendez vous. A noter qu’en VO, Bryan Cranston colle à merveille au personnage de Gordon. C’est dommage que la Warner et Zack Snyder ne l’ont pas pris pour le film « Justice League« .

Selina Kyle/Catwoman fait quelques petites apparitions sympathiques, on s’aperçoit que l’arrivé de Batman à Gotham a été un élément déclencheur pour elle. Kelvine Dumour, qui est la voix française d’Harley Quinn, double dans ce film deux personnages. L’actrice prête sa voix à Catwoman mais aussi à Barbara Gordon. Le doublage est bon, toutefois pour Selina Kyle il aurait été préférable de choisir une autre personne.

Batman-Year-One-

Et au final ça donne quoi ?

Sam Liu et Lauren Montgomery livrent un film d’animation très (trop?) proche du comics de Frank Miller et David Mazuchelli. La réalisation est bonne, sans pour autant avoir une identité différente du comics d’origine. En dehors de ça, on est quand même séduit par le travail sur la lumière, les ombres et le sang. Les séquences de combats ont un très bon rendu à l’écran, notamment quand Bruce Wayne se retrouve au beau milieu d’un quartier malfamé de Gotham.

Le scénario est quasi un copier/coller du comics. Il aurait été intéressant d’accentuer l’aspect criminel de la ville, pour ainsi se démarquer un peu de l’œuvre initiale. Une petite apparition du Joker aurait eu son effet ou encore montrer les trafics de drogue, voir la même consommation. Cela aurait été audacieux de la part de Tab Murphy et des réalisateurs. A côté de ça, on a tout de même une histoire  passionnante et des personnages intéressants.

Si j’avais un gros reproche à faire sur ce film, ça serait son affiche. Elle est beaucoup trop kitch pour être attirante. Quelques chose proche de celle « Dark Knight Returns » aurait eu un meilleur effet.

Batman-Year-One

En résumé, Batman : Year One est un bon film sur les premiers pas de Batman et de Gordon à Gotham. Un petit manque de créativité par rapport au comics se fait toutefois ressentir.

 

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s