Top 5 des meilleurs films des frères Coen

Frères Coen Oscar

Joel et Ethan Coen sont les frangins réalisateurs les plus célèbres et les plus talentueux du Septième Art. Ils collectionnent les prix et les succès, depuis leur premier film et c’est loin d’être terminé !

J’ai découvert ce duo de cinéastes au début des années 2000. La bande annonce de « The Barber » m’avait séduit et c’est donc le premier film que j’ai vu de la part des frères Coen. Après il y a eu « Ladykillers » et « Fargo« , mais celui qui m’a complètement éclaté, c’est « The Big Lebowski« . A partir de ce film, j’ai commencé à m’intéresser de très près au cinéma des deux frères et j’ai pris quelques bonnes petites claques. A ce jour, il reste des réalisateurs dont on aime découvrir ou redécouvrir leurs films. Voici notre TOP 5 des meilleurs films des frères Coen.

N°5 : Fargo

fargo

« Fargo » est un film très représentatif des frères Coen. Ils jonglent avec les genres, on peut passer de la comédie policière au thriller/polar très sérieux. Ce n »est pas donné à tout le monde d’avoir ce talent de virtuosité et c’est la marque de fabrique des deux frères. Les plans de jour comme de nuit dans la neige, c’est vraiment très bon. La photographie de Roger Deakins ne passe pas inaperçue. Les Coen nous gratifient en plus d’une excellente écriture, que ce soit l’histoire en elle même mais aussi les personnages.

Joel Coen offre à sa femme, Frances McDormand, le rôle de sa vie. Elle incarne une femme flic un peu perchée, mais qui excelle dans son boulot. Cela en fait un personnage original et cela représente très bien le style Coen. Ensuite, on a Steve Buscemi qui apporte le côté humour de part son attitude et son physique. Peter Stormare impose par son mutisme et son regard, il apporte le côté glacial au film en plus de la neige. En revanche, j’ai toujours autant de mal avec la prestation de William H. Marcy.

Si l’on devait résumer « Fargo« , il s’agit d’une petite perle noire sur fond blanc.

N°4 : Inside Llewyn Davis

insidellewyndavis

Un faux biopic, inspiré par les plus grands chanteurs/guitaristes folk américains. Il fallait faire ! Et les Coen nous offrent un faux biopic qui respire le vrai, l’authenticité et c’est fort, très fort. La réalisation est sublime de bout en bout. Les cinéastes livrent des scènes somptueuses, notamment celle dans le bar ou encore celle dans la voiture entre Oscar Isaac et John Goodman. La photographie de Bruno Delbonnel intensifie le charme et l’atmosphère sombre et brumeuse du film. On surfe tranquillement entre le drame, la loositude, l’humour et l’amour pour une passion. Les frères Coen mettent une nouvelle fois en lumière un homme de l’ombre, le genre qu’on ne soucis pas, celui qui reste sur le bas côté. Une destinée se joue à peu de choses.

Oscar Isaac est la révélation du film, il incarne parfaitement son personnage et interprète divinement les chansons. Il donne corps à ce personnage imaginé par les Coen, limite on lui souhaite une réelle carrière sous le nom Llewis Davis, tellement on est charmé par cette performance et ce personnage.

A ce jour, il s’agit du dernier grand film made in Coen et on espère en avoir un autre d’ici peu de temps.

N°3 : Miller’s Crossing

miller-s-crossing

Une redoutable perle noire de la part des deux frangins Coen. Les deux réalisateurs rendent hommage aux films de gangsters à l’ancienne.  Une nouvelle fois la photographie est en adéquation avec le propos et le travail des réalisateurs. Leurs talents ne s’exprime pas que derrière la caméra, mais aussi en tenant la plume. L’écriture de « Miller’s crossing » est tout simplement étincelante. Les Coen alternent avec brio l’humour et le polar noir. 

Les deux frangins se sont entourés d’un casting, qui a de la gueule et il en faut pour ce genre de film. Gabriel Byrne tient un rôle sur mesure, il est parfait dans la peau du gangster méthodique et froid. Albert Finney est impérial, son regard en dit beaucoup plus que sa bouche. John Turturro offre une composition mémorable et de premier ordre.

On est face à un véritable travail de professionnels, qui fait que « Miller’s Crossing » est un chef d’œuvre du genre.

N°2 : The Big Lebowski

THE BIG LEBOWSKI, John Goodman, Jeff Bridges

Il s’agit de la meilleure comédie des frères Coen et l’une des meilleures du cinéma américain. Un cocktail décalé, fendard et génial, tout simplement. Les réalisateurs nous montrent la loositude de façon humoristique, avec des gags qui ne prennent pas une ride. La mise en scène est excellente, visuellement ça claque et c’est en parfaite adéquation avec le propos et les personnages. L’histoire a plusieurs tiroirs et les protagonistes sont de véritables phénomènes. Une nouvelle fois, les Coen mélangent les genres, la comédie avec le policier, comme c’était le cas pour Fargo.

Jeff Bridges et John Goodman forment un duo parfait. Julianne Moore ajoute son charme et intensifie un peu plus le côté décalé du film. John Turturro et Steve Buscemi sont dans la même lignée.

The Big Lebowski est une chef d’oeuvre burlesque, qui aime revoir avec grand plaisir et ce même si ça fait la 25éme fois.

N°1 : No Country For Old Men

No Country for Old Men

Du très très grand cinéma !! Les frères Coen réalisent l’un des meilleurs films policiers des années 2000. Une véritable claque à chaque fois qu’on le revoit. La mise en scène est crépusculaire et virtuose, on en prend plein les yeux et les oreilles. Une intensité rare se dégage de ce film, les réalisateurs posent la cadence idéal pour nous tenir en haleine et nous faire crépiter devant ce jeu du chat et de la souris. Roger Deakins nous gratifie d’une photographie exceptionnelle. Les paysages texans sont magnifiquement captés, on ressent toute l’étendu de l’environnement ainsi que son hostilité.

En ce qui concerne l’écriture, là aussi c’est du grand art. L’histoire, les personnages et les dialogues sont excellents. Les Coen instaurent avec malice un humour noir et cinglant, un équilibre parfait avec le côté thriller.

La distribution est magnifique, on y trouve un très bon Tommy Lee Jones en vieux shérif désabusé. Josh Brolin dans l’un de ses meilleurs rôles au cinéma, il colle parfaitement au personnage et ce genre de film lui va très très bien. Ensuite, on a Javier Bardem, qui est tout simplement incroyable. Une performance remarquable, électrisante et déstabilisante.

« No Country For Old Men » est la plus grande œuvre de la part des deux frères, celle de la maturité et il sera très difficile, pour les deux cinéastes, de surpasser ce film.

Mentions honorables :

BARTON FINK

barton-fink

O’BROTHER

O BROTHER

THE BARBER, L’HOMME QUI N’ÉTAIT PAS LA

The_Barber_l_homme_qui_n_etait_pas_la

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Olivier dit :

    En mention spécial, je rajoute « Burn after reading ». J’allais dire une curiosité, mais les films des frères Coen sont tous (du moins ceux que j’ai vus) des curiosités. Mon tiercé serait : Big Lebowski, fargo, O’Brother… du kif à chaque visionnage.

    Aimé par 1 personne

  2. Frédéric dit :

    the big lebowski c’est plus qu’un film ! vive les Dudes 😉 Inside Llewyn Davis je ne l’ai jamais vu, à découvrir ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s