Le Bruit des Glaçons (2009)

le bruit des glaçons

Cinq ans, après « Combien tu m’aimes ?« , Bertrand Blier est de retour avec son 17éme long métrage : Le Bruit des glaçons. Il s’agit d’une comédie noire écrite et réalisée par Bertrand Blier.

Pourquoi j’ai voulu (re)voir ce film ?

J’ai plutôt un bon souvenir de ce film. Un duo d’acteurs formidables dans une comédie noire, originale et grinçante, comme je les aime. L’un des meilleurs de Blier ? Justement, il faut que je le revois pour répondre à cette question.

Qu’est ce que ça raconte ?

C’est l’histoire d’un homme qui reçoit la visite de son cancer.  » Bonjour, lui dit le cancer, je suis votre cancer. Je me suis dit que ça serait peut-être pas mal de faire un petit peu connaissance…  » Ambiance Blier, délirante et décalée garantie !

Les premières minutes ?

Dés les premières secondes, on est plongé dans l’atmosphère si particulière du réalisateur. La musique exagérément flippante, la finesse des dialogues et le côté théâtrale sont omniprésents. La mise en scène est immersive, alors il est vrai que soit on est direct dans le délire, soit on y est réfractaire.

Le duo Dujardin/Dupontel est immédiatement accrocheur et complice. Le premier quart d’heure est savoureux et on espère se régaler encore par la suite.

Le Bruit des glaçons Dujardin Dupontel

Le casting ?

Bertrand Blier compose une nouvelle fois un duo dont il a le secret. D’un côté, on a un excellent Jean Dujardin dans la peau de l’écrivain en déclin, alcoolique et dépressif. Et de l’autre, Albert Dupontel incarne son cancer avec punch, mais sans nous montrer quelque chose de nouveau dans son jeu d’acteur. Le duo fonctionne parfaitement, on sent l’alchimie entre les deux comédiens ainsi qu’avec Bertrand Blier. Il serait intéressant de les voir à nouveaux réunis pour un autre long métrage.

Les seconds rôles sont également de qualité, Anne Alvaro en tête. L’actrice livre une prestation troublante dans la peau de Louisa,  la servante amoureuse et perdue au milieu de ce délire.

Myriam Boyer est comme un poisson dans l’eau dans le rôle du cancer de Louisa. Son apparition appuie un peu l’aspect comédie noire. Christa Theret inspire à merveille la beauté et la fragilité.

Une distribution de choix, comme on en a l’habitude avec le cinéaste.

le bruit des blier

Et au final ça donne quoi ?

On a pas vu un aussi bon Blier depuis quelques années. On retrouve l’humour noir et mordant, des dialogues fondants et percutants. Bertrand Blier tient une mise en scène proche de celle pour « Les Côtelettes » (son 16éme long métrage). Le côté huis clos est maitrisé et le réalisateur occupe bien l’espace qui s’offre à lui. Les plans restent simples, mais efficaces et même charmants. Les décors et les accessoires sont très importants, et la photographie de François Catonné met tout ça en valeur comme il faut. La colorimétrie est vraiment bien travaillée, ça rappelle par moments le « Swimming Pool » de François Ozon. Ça inspire quelque chose d’étrange et de fantastique.

Au niveau du scénario, c’est original et satirique. On parle de cancer sous une forme, que seul Blier peut se permettre. Les personnages sont attachants, tendres, étranges et parfois flippants. Si l’on devait faire un reproche, ça serait sur la dernière partie. C’est trop facile, rien de clinquant, ni de surprenant.

La bande originale fait son effet et instaure dés le départ ce petit côté étrange. On a également le plaisir d’entendre Leonard Cohen ou encore Nina Simone.

Le bruit des glaçons

En résumé, Le Bruit des Glaçons signe le retour en forme de Bertrand Blier. Le duo Dujardin/Dupontel nous rappelle un peu celui formé par Dewaere et Depardieu.

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. belette2911 dit :

    Si c’est de l’humour noir, alors, je note ! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s