Le Stratège (2011)

le stratège

Le Stratège (ou Moneyball en anglais) est un film américain réalisé par Bennett Miller. Il est adapté du livre Moneyball : the art of winning an unfair game, écrit par Micheal Lewis, publié en 2003. Micheal Lewis est l’auteur de livres adaptés au cinéma comme The Big Short.

De quoi ça parle ?

Voici l’histoire vraie de Billy Beane, un ancien joueur de baseball prometteur qui, à défaut d’avoir réussi sur le terrain, décida de tenter sa chance en dirigeant une équipe comme personne ne l’avait fait auparavant…

Alors que la saison 2002 se profile, Billy Beane, le manager général des Oakland Athletics, est confronté à une situation difficile : sa petite équipe a encore perdu ses meilleurs joueurs, attirés par les grands clubs et leurs gros salaires. Bien décidé à gagner malgré tout, il cherche des solutions qui ne coûtent rien et auxquelles personne n’aurait pensé avant… Il va s’appuyer sur des théories statistiques et engager Peter Brand, un économiste amateur de chiffres issu de Yale. Ensemble, contre tous les principes, ils reconsidèrent la valeur de chaque joueur sur la base des statistiques et réunissent une brochette de laissés-pour-compte oubliés par l’establishment du baseball. Trop bizarres, trop vieux, blessés ou posant trop de problèmes, tous ces joueurs ont en commun des capacités sous-évaluées. Avec leurs méthodes et leur équipe de bras cassés, Beane et Brand s’attirent les moqueries et l’hostilité de la vieille garde, des médias et des fans, jusqu’à ce que les premiers résultats tombent… Sans le savoir, Beane est en train de révolutionner toute la pratique d’un des sports les plus populaires du monde.

Brad Pitt Moneyball

Pourquoi faut-il voir ce film ?

Contrairement à ce que l’on peut croire, le film ne nécessite pas de connaître l’univers du baseball pour voir le film.

De plus, pourquoi refuser de voir un film avec Brad Pitt et écrit par le génie Aaron Sorkin, l’auteur des films The Social Network, Steve Jobs ou encore de la série The Newsroom diffusée sur HBO ?Pourquoi refuser de voir un film, basée sur une histoire vraie, sur un sport, inconnu en France certes, mais tellement fabuleux et tellement aimé outre-Atlantique ?

David contre Goliath :

Après la lourde défaite de son équipe aux World Series de 2002 face aux grands Yankees de New York, Billy doit remodeler son équipe afin de la rendre compétitive pour la saison prochaine. Ses meilleurs joueurs s’en vont et son budget n’est que trop faible face aux équipes adverses. Il décide alors d’appliquer une méthode peu conventionnelle dans le monde du baseball à cette époque : l’utilisation des statistiques pour monter une équipe et gagner.

Le film suit Billy Beane au plus près. La photographie, ici composée d’énormément de gros plans ou de plans américains, renforce la proximité du spectateur avec le personnage principal. Cette proximité permet au spectateur de comprendre les idées, ou de ressentir les émotions du personnage principal.

Les multiples flash-back autour du passé de Billy Beane permettent de comprendre d’avantage le personnage, et de comprendre ainsi ses choix.

Moneyball-young-Billy-Beane

« C’est difficile de ne pas tomber amoureux du baseball »

L’exploit de cette équipe symbolise tellement. C’est un peu ce que Leicester a fait cette saison ou ce que Lille a fait en 2011 dans l’univers du football. L’argent ne fait pas tout, et ces exemples en sont la preuves. A force de détermination, tout est possible.

La musique, sobre mais tellement efficace, apporte une dimension tellement belle, pleine d’espérance, mais aussi d’aspiration à l’exploit. La retransmission des images d’archives, et des commentaires sont des superbes moyens afin de retransmettre l’ambiance qui tournait autour de cette équipe à cette période. Bennett Miller fournit là une mise en scène classique et sobre, mais tellement maîtrisée.

moneyball

Les acteurs, Brad Pitt et Jonah Hill, ainsi que Philip Seymour Hoffman et Chris Pratt, entre autres, sont excellents. Les différentes prestations sont pleines de vérité et de sobriété. Tous interprètent des personnages qui doutent, mais ont l’envie de gagner, et croient en ce qu’ils font. Tous sont finalement les artisans de leur exploit collectif.

Que vaut finalement Le stratège ?

Le Stratège n’est pas tant un film sur le baseball, c’est avant tout un film sur le combat d’un homme qui croit en ce qu’il fait. C’est un film sur un perdant, qui a énormément apporté à son sport.

Moneyball-film

« Le Stratège » est un film profondément humain sur un sport fabuleux.

Vincent Taraud

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s