Après Séance : L’Outsider

L'outsider

L’Outsider est un film français réalisé par Christophe Barratier, sorti le 22 juin 2016 dans les salles obscures françaises.

Le film raconte l’histoire d’un trader de la Société Générale, que tout le monde ou presque connaît aujourd’hui : Jérôme Kerviel, l’homme qui a fait perdre 5 milliards à sa banque ». Le film relate son parcours au sein de la grande banque française.

Pourquoi faut-il voir ce film ?

Plusieurs raisons totalement différentes poussent à voir ce film. Tout d’abord, il est intéressant de le voir pour mieux comprendre le monde terrible de la finance, et plus particulièrement l’affaire Kerviel, encore peu dévoilée aujourd’hui. Ce film est inspiré du livre L’engrenage, mémoires d’un trader, écrit par le principal intéressé de l’histoire.

Mais encore, il faut voir le film pour des raisons purement cinématographiques : le film a été réalisé par Christophe Barratier, auteur du film Les Choristes, mais il est aussi mené par un casting très intéressant, avec un jeune acteur prometteur dans la peau du trader : Arthur Dupont, précédemment aperçu notamment dans Maintenant ou jamais, ou encore Les Saveurs du palais.

Arthur Dupont l'outsider

Non stop !

L’entrée du film est impressionnante de maîtrise : elle symbolise énormément sur la difficulté du métier et la pression qui règne autour de ces ingénieurs financiers. La caméra ne montre pas le visage, et soulève ainsi des questions pour le spectateur : Qui est le personnage ? Pourquoi a-t-il vraiment fait ça ?

Plus tard dans le film, les scènes montreront des bureaux en effusion, sans cesse en mouvement, où les cris et les bruits de souris se multiplient, et où le stress est permanent. Un stress à la fois vivifiant et excitant, mais aussi perturbant et effrayant.

La passion du jeu :

L’évolution du personnage de Kerviel est très intéressante et sûrement représentative de la réalité. Le jeune trader encore inexpérimenté peine à assumer le rythme infernal que lui impose son métier, mais rapidement, l’expérience prend le dessus, les rouages se mettent en place, et la folie spéculative s’installe. Au début, les traders peinent à « miser » sur des actions, parce que leur notion de l’argent est encore importante. Mais petit à petit, cette notion se perd dans la passion du jeu, jusqu’à miser des millions, voire des millards. Cela devient finalement plus un jeu qu’autre chose, où l’adrénaline perpétuelle incite le trader à prendre encore plus de risques. L’équipe du film a parfaitement réussi à retransmettre cela, par les différents cris de joie dans les bureaux, mais aussi par l’accumulation de fatigue du protagoniste, qui n’arrive plus à dormir à force de jouer, tel un addictif.

Arthur Dupont l'outsider

Un monde de requins :

Le film montre l’horreur de la finance : la notion de l’argent n’est plus, et la morale non plus. Une scène illustre parfaitement cela, et cette dernière est très marquante pour ses propos. L’un des protagonistes explique que sa « plus grosse journée » était celle du 11 septembre 2001. Kerviel lui a commencé a gagné énormément en « prédisant » qu’un malheur allait arrivé.

Lorsque l’engrenage vers le fond des enfers commence, « l’esprit d’équipe » que prônait la Société Générale n’était plus. Malgré la grossière faute de la banque, la volonté de se blanchir était plus importante que d’aider et de ne pas enfoncer l’un des leurs. Finalement, un pion peut être sacrifié pour sauver la partie d’échecs. « On peut tricher pour gagner, pas pour perdre », la stratégie de « sortir des sentiers battus » de la banque française n’existait plus selon ses cadres.
Enfin, vous connaîtrez l’histoire si vous vous êtes intéressé à l’affaire judiciaire, ou si vous avez vu le film.

Que vaut finalement l’outsider ?

Le film n’est pas qu’un énième film sur l’univers impitoyable de la finance, c’est également un film sur un homme qui s’est perdu dans un jeu, aux enjeux réels, menant à des conséquences désastreuses. Cet homme, Jérôme Kerviel, a joué à en perdre la raison, à perdre sa dignité, sa vie privée, son travail, et ce film le montre admirablement bien.

L'outsider

Vincent Taraud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s