The Chaser (2009)

19031357

The Chaser est un film sud-coréen réalisé par Na-Hoong-jin, sorti en France en mars 2009. Il a été présenté au Festival de Cannes dans la sélection « Hors compétition ».

De quoi ça parle ?

Joong-ho, ancien flic devenu proxénète, reprend du service lorsqu’il se rend compte que ses filles disparaissent les unes après les autres. Très vite, il réalise qu’elles avaient toutes rencontré le même client, identifié par les derniers chiffres de son numéro de portable. Joong-ho se lance alors dans une chasse à l’homme, persuadé qu’il peut encore sauver Mi-jin, la dernière victime du tueur.

Pourquoi faut-il voir ce film ?

Le cinéma coréen est plein de surprises et pond régulièrement des petits chefs d’œuvre malheureusement peu médiatisés à l’échelle mondiale. La bande-annonce montre des extraits convaincants, donnant envie de voir le film au spectateur.

The.Chaser.2008.1080p.BluRay.x264-CiNEFiLE.mkv_snapshot_00.06.12_[2011.02.19_14.34.03]

Le film introduit brillamment le milieu du proxénétisme sud-coréen, où les prostituées sont contraintes à rencontrer certains clients fourbes et violents et à des macros imposants et contraignants.

Le fil rouge de l’histoire, et la mise en scène du réalisateur apportent une tension croissante au fil des minutes. Le rythme et la musique qui l’accompagne montent crescendo. Le spectateur se rend vite compte que Mi-jin, la prostituée, est face à une homme sans foi ni loi, sans pitié et sans limites.

the_chaser_02

Le proxénète, Joong-ho ,de l’autre côté, cherche sa prostituée, et peine à la retrouver. Au fil de l’histoire, il va se rapprocher et la tension ne va que monter. Les scènes de course-poursuite et de combats sont brillants de réalisme. Les retournements de situation rendent la tension omni-présente et obligent le spectateur à se poser de multiples questions. Va-t-elle survivre ? Le tueur va-t-il se faire arrêter ? Va-t-elle être retrouvée ?

Les différents acteurs mènent une prestation solide. Yun-seok Kim est brillant, en apportant une composition nuancée, entre tension et touche d’humanité. Jung-Woo Ha, quant à lui, propose une composition pleine de folie et de craintes.

Le dénouement final appuie la touche d’humanité de Joong-ho. Ni prévisible, ni impressionnante, cette brillante conclusion achève un film brillamment abouti.

Il est assez difficile de croire que ce film n’est que le premier long-métrage du réalisateur, tant il est maîtrisé de bout en bout. Na-Hoong-jin a réussi à emmener le spectateur là où il le voulait. A la fois agrémenté d’humour, mais aussi d’une grande et terrible violence, ce polar noir s’impose comme l’une des plus grandes claques de l’année 2009, et comme l’un des plus grands films coréens de ces dernières années.

TheChaser7-e1414716622485

La crème de la crème coréenne

Le film Old Boy de Park Chan-wook a toujours été décrit comme le must du cinéma coréen et même asiatique, et ce, peut-être à juste titre. Mais ce film, The Chaser, mérite sans doute la même ovation.

Le réalisateur du film a réalisé un autre film, The Strangers, qui est sorti ce mercredi 6 juillet dans les cinémas français. Si le cinéma coréen vous tente, et si vous voulez d’avantage connaître l’art de Naa-Hoong-jin, foncez dans les salles obscures le plus vite possible.

Vincent Taraud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s