Training Day, « tu préfères aller chez toi ou en cellule ? »

Training-Day

Training Day est un polar américain écrit par David Ayer et réalisé par Antoine Fuqua, sorti en 2001. Il s’agit du troisième long métrage pour Fuqua et du deuxième script pour Ayer, les deux hommes ont pour point commun d’avoir vécu dans des ghettos.

Au plus près de la vérité :

En plus du vécu personnel du réalisateur et du scénariste, le plateau a accueilli plusieurs conseillés techniques afin de donner au film un aspect authentique des rouages de la rue et de la police. Parmi les conseillés importants, on trouve Michael Patterson, un ancien des services de la police du comté de Los Angeles, est nommé conseiller police du film. Paul Lozada, consultant auprès de la police de San Francisco, a initié Denzel Washington à la vie d’agent sous-marin de la lutte antidrogue. Ayer et Fuqua tenaient a avoir également le point de vue de la rue, c’est pourquoi Shiheed Sloan surnommé « Bones » fût nommé en tant que « conseiller de gangs ».

Pourquoi j’ai voulu (re)voir ce film ?

Un polar musclé et implacable comme je les aime ! Antoine Fuqua réalise son long métrage le plus abouti et David Ayer livre son meilleur scénario. La paire Washington/Hawke crève l’écran du début à la fin. Que demandez de plus ?

Qu’est ce que ça raconte ?

Jake Hoyt est une nouvelle recrue de la police de Los Angeles. Décidé à devenir inspecteur, il sollicite une mise à l’essai de 24 heures auprès du sergent chef Alonzo Harris, un vétéran de la lutte antidrogue qui opère depuis douze ans dans les quartiers les plus chauds de la ville. Une journée que la jeune recrue n’est pas près d’oublier…

Les premières minutes ?

En l’espace de deux minutes, le réalisateur nous dresse le portrait de Jake Hoyt (E.Hawke) et le stress qui l’habite pour son premier jour chez les stups. On assiste ensuite à la rencontre entre la recrue et Alonzo (D. Washington) et cela est déjà la première grande scène du film. Denzel Washington en impose immédiatement, cette scène du restaurant donne tout de suite une dynamique au film. Démarrer son long métrage de cette manière, c’est assez audacieux de la part de Fuqua. Il met la barre déjà à une certaine hauteur et il faudra entretenir cette cadence jusqu’au bout. Le réalisateur nous montre déjà qu’il est au plus près de ses personnages.

Après cette fameuse scène du restaurant, on enchaine sur une autre tout aussi bonne. Alonzo travers la rue à la démarche déterminée, le regard sombre et monte ensuite dans « le bureau » avec Hoyt. Le bureau ? C’est une Chevrolet Monte Carlo noire de 1979, une pure voiture gangsta qui nous montre déjà comment Alonzo voit son métier au sein des ghettos. Il ne faut pas oublier l’excellent son de Dr Dre qui accompagne tout ça.

Alonzo démarre l’initiation pour son poulain avec une course poursuite courte et intense.

Le premier quart d’heure nous embarque instantanément dans un polar musclé et haletant. Le duo Washington/Hawke fait déjà quelques étincelles. Et on en redemande !!

TrainingDay

Le casting ?

Du lourd ! On peut dire qu’Antoine Fuqua a bien fait de jeté son dévolu sur Denzel Washington et Ethan Hawke. Le duo fonctionne parfaitement et chacun y trouve un rôle à sa mesure.

Denzel Washington interprète un redoutable ripoux, à la fois fougueux et manipulateur. L’acteur est tout simplement magistral dans son premier rôle de salopard au cinéma et c’est celui qui va lui permettre d’obtenir l’Oscar du meilleur acteur.

A ses côtés, Ethan Hawke trouve l’un des meilleurs rôles de sa carrière. Une prestation qui fait divinement écho à la performance de son acolyte.

Scott Glenn n’apparaît que quelques minutes, mais il ne passe pas inaperçu. Il interprète avec conviction un grand ponte en cheville avec Alonzo.

Snoop Dog, Tom Berenger, Harris Yulin et Eva Mendes étoffent de façon convaincante le reste du casting.

training-day

Et au final ça donne quoi ?

A chaque fois, c’est toujours un grand plaisir de revoir ce polar sans concession, mené de main de maître par Antoine Fuqua. Ce dernier maitrise son long métrage de bout en bout, que ce soit au niveau de la mise en scène, du rythme et de la direction des acteurs. Rien n’est laissé au hasard et cela, on le comprend dés les premières minutes. Le réalisateur dépeint avec un certain réalisme les ghettos de Los Angeles, la brigade des stups et le mécanisme entre ces deux mondes. On y entrevoie même un petit côté documentaire, le travail d’Ayer, de Fuqua et des conseillers, porte ses fruits. Le suspens est maitrisé de la première à la dernière minute. La confrontation finale entre Jake et Alonzo est fantastique !

Un petit mot sur les décors, qui sont astucieusement choisis et captés par Fuqua. Cela est un facteur très important pour le réalisme que voulait le réalisateur pour son film.

Comme vous vous en doutez, le scénario est lui aussi excellent. David Ayer a mis quelques années à le concevoir, mais le résultat est là et c’est une réussite ! On a des personnages solides et une relation intense et tendue entre les deux flics, des rebondissements et des péripéties qui ont toutes leurs importances. La manipulation et la corruption sont les principaux thèmes abordés, et ils sont efficacement développés. Quand on voit tout cet excellent travail, on se dit qu’Antoine Fuqua et David Ayer devraient une nouvelle fois collaborer ensemble.

La bande originale se compose de plusieurs titres de rap américain comme Dr Dre, P.Diddy ou encore Cypress Hill. Mark Mancina orchestre quelques petits morceaux efficaces, notamment celui de la scène finale.

A mes yeux, Antoine Fuqua a réalisé un petit chef d’oeuvre. Une réalisation en adéquation parfaite avec un scénario intelligent et audacieux, sans oublier un excellent duo d’acteurs  ! Que demander de plus ?

Alonzo Training Day

En résumé, Training Day est une pépite du genre, à la fois divertissant, instructif et intelligemment conçu. Denzel Washington livre la meilleure performance de sa carrière !

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. celui là je l’ai vu et j’ai adoré, il est de ces films qui nous marquent dès la première minute

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s