Après Séance : Jason Bourne

jason-bourne

Jason Bourne est un film américain réalisé par Paul Greengrass. Il s’agit du cinquième film de la saga et le quatrième avec Matt Damon.

Cette suite a mis du temps à se mettre réellement en marche, il faut savoir qu’en novembre 2009, Paul Greengrass déclare qu’il ne veut plus réaliser de film Jason Bourne. Matt Damon est déçu du retrait du réalisateur et du nouveau virage que prend la saga avec « Jason bourne : l’héritage« .

Matt Damon fait pression sur les producteurs, si il doit y avoir un nouveau film avec lui, il faudra que Paul Greengrass soit derrière la caméra. En septembres 2014, le réalisateur britannique annonce qu’il sera bien aux commandes du cinquième volet.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Après quasiment dix ans d’attente, la saga Jason Bourne refait enfin surface dans nos cinémas. Legacy (2012) étant un spin-off raté et sans Matt Damon, je ne considère pas la prestation de Jeremy Renner comme étant notable et existante. Bien que je sois très réticent, voire même par moment contrarié que la création artistique soit de plus en plus mise de côté pour des suites ou des remakes d’anciens films cultes du cinéma hollywoodien ; j’étais ravi d’apprendre le retour de notre Matthew préféré dans l’un des rôles phares de sa carrière. Ayant apprécié les trois premiers opus, j’espérais retrouver les valeurs qui ont fait la force de Jason Bourne.

De quoi ça parle ?

Jason Bourne est le melting pot des films d’action. Son joli mélange entre Die Hard, Mission Impossible et James Bond avait réussi à attiser ma curiosité lors des trois premiers feuilletons. Cette adaptation des romans de Robert Ludlum raconte l’histoire de David Webb un ancien espion ou plutôt assassin déchu de la CIA ayant perdu la mémoire. Depuis la Mémoire dans la peau (2002), notre héros se questionne sur sa vie passée tout en utilisant ses spécialités apprises lors de sa formation dans la célèbre agence de renseignement américaine pour fuir et vaincre ses ennemis. S’il n’a pas un mauvais fond, tout au contraire malgré son ancienne profession, Jason Bourne n’hésite pas à tabasser ou tuer les gens pour en apprendre plus sur lui tout au long de sa route. Il met d’ailleurs fin à chaque fois à de nombreuses ordures ne voulant pas forcément le bien autour d’eux.

Les premières minutes ?

Pour son retour, notre personnage principal ne déloge pas à cette règle. S’il n’hésite pas à se prendre des beignes en plein visage par un gros molosse à la boxe en tout début de film afin de se punir d’avoir tué tant de gens – Jason Bourne reste l’homme des premiers épisodes. On retrouve un personnage bon, fidèle à ses convictions et qui souhaite découvrir une nouvelle fois une page de son passé. Le côté nostalgique est bien manié puisqu’on retrouve Nicky Parsons présente dans les trois premiers films ainsi que certaines scènes semblables aux anciens opus.

jason-bourne-film

Le casting ?

Paul Greengrass, qu’on retrouve à la réalisation après La Vengeance dans la peau (2007) s’est entouré de grands noms lors de cette nouvelle aventure. Parmi les nouveaux on retrouve par exemple Tommy Lee Jones, Alicia Vikander ou notre frenchy Vincent Cassel.

Le premier est fidèle à son acting habituel, il possède les mêmes facettes et la même façon de jouer que lors de ses 40 derniers films. Je ne le trouve pas forcément exceptionnel (attention un mini spoil va arriver) pour un méchant de film d’action. Son jeu manque de sadisme, de pure méchanceté, de maléfice. On aurait cru par moment qu’il jouait l’agent K et que le réalisateur cherchait un méchant et qu’il s’est dit : « Imaginons qu’on soit dans un monde parallèle à la Men in Black 3, ça se trouve Tommy Lee Jones peut devenir méchant tout en restant aussi ramollie que dans les deux premiers épisodes ? Ce n’est pas une bonne idée ? » Noooooooon ! On veut du charisme !!!!

La seconde est la nouvelle mode d’Hollywood. Depuis Ex Machina, dont j’attendais peut-être trop, Alicia Vikander se voit ouvrir toutes les portes. Elle est désormais l’égérie de la marque Louis Vuitton et a été annoncée dans le prochain Tomb Raider qui sortira en 2018. Pourtant, si ces rôles précédents sont honnêtes et respectables, celui-ci est plus contestable. Je ne trouve pas forcément qu’elle joue mal puisqu’elle arrive admirablement à se mettre dans le rôle de la jeune timide, sans expérience et soumise à ses supérieurs, mais ses jeux de visages manquent de lumière. On la voit régulièrement faire des mimiques visuelles qui pourtant n’ont aucun intérêt dans l’histoire et des fois dans le contexte de la scène. A-t-elle un problème avec son visage ? Envisage-t-elle de préparer ses futures chirurgies plastiques ? Ce serait dommage, une si jolie femme…

Je ne vais pas faire un long paragraphe sur Vincent Cassel dont je ne suis vraisemblablement pas réceptif, mais il faut avouer qu’il joue bien le « salopard» sans cœur et sans scrupule dans ce nouveau Jason Bourne. Ce rôle a-t-il été créé pour lui ? Il a la gueule de l’emploi en tout cas…

Dans le reste du casting, Matt Damon est fidèle à ce qu’il sait faire et à son personnage de David Webb. Ce héro lui va toujours aussi bien et je suis heureux de le revoir en haut de l’affiche ces dernières années. In fine, Julia Stiles alias Nicky Parsons fait une apparition basique, sa dernière scène est toutefois très cul cul la praline.

Jason Bourne (2016)

Et au final ça donne quoi ?

Ce n’est clairement pas le film de l’année. Malgré quelques premières minutes émouvantes puisqu’on retrouve l’ambiance de la première trilogie, le film n’arrive pas à se hisser à la hauteur des créations précédentes. Son scénario est trop basique et manque d’originalité. Si le film était un jeu, il aurait sûrement fait un gros succès puisqu’il ressemble par moment à Splinter Cell ou Watch Dogs, mais en termes de cinéma, cela ne vaut pas grand-chose. On nous met des cascades ou des poursuites en voici en voilà afin de faire des entrées en salle et ressembler à un blockbuster basique. Certaines d’entre elles ne sont d’ailleurs pas très jolies visuellement parlant. La scène où Jason Bourne saute d’un immeuble en faisant Tarzan avec un câble n’a pas été très travaillé. La post production et les chargés d’effets spéciaux auraient pu faire plus d’efforts pour cacher le fond vert et le cascadeur…

L’intrigue n’est donc pas très palpitante et les méchants (voir plus haut) n’ont pas un intérêt majeur dans cette œuvre cinématographique. La réalisation n’est également pas toujours très bien faite, une scène me vient par exemple à l’esprit, puisqu’en toute fin de film, Matt Damon affronte un méchant au « corps à corps » et les mouvements de caméra sont justes horripilantes. Je suppose que les deux personnages sont doublés par des cascadeurs et comme le réalisateur ne souhaitait pas que ça se voit, il a choisi de faire bouger son appareil dans tous les sens. Au final, on ne voit rien de cette bagarre et on finit par avoir le tournis. Perdant – perdant ?

jason-bourne-movie-review-4

Pour conclure, Jason Bourne est un blockbuster d’action basique sans originalité et surtout sans vrai intérêt en termes de cinéma. Je suis sûr que de nombreuses personnes s’amuseront devant ce spectacle, car ils ont réussi à produire une œuvre markéting, mais je suis certain que je ne me le referai pas en DVD à l’inverse des trois premières adaptations, qui ont, encore aujourd’hui, une légitimité artistique.

Tomas Richy

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Smadj dit :

    Oui j’en entends pas que du bien… Et tu confirmes.

    Aimé par 2 people

  2. zetsuboucycy dit :

    Je suis assez d’accord. Il est bien mais sans plus…

    Aimé par 1 personne

  3. juneandcie dit :

    Eh bien je vois qu’on est totalement d’accord sur celui-ci. J’y suis moi-aussi allée les yeux fermées, pensant retrouver la saveur des premiers volets (et du livre de départ de fait). J’ai été désappointée. Pas fondamentalement déçue mais c’était fade et sans imagination. La réalisation donnait le tournis, et à force de bouger on perdait des bouts du film.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s