Equals (2016)

equals

Equals est un film de science-fiction américain écrit par Nathan Parker (« Moon« ) et réalisé par Drake Doremus.  Le long métrage n’est pas malheureusement pas sorti dans les salles obscures françaises, il a été distribué en e-cinéma.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

J’ai toujours eu une attirance certaine pour la dystopie au cinéma. Une production signé Ridley Scott où l’on a un jeune réalisateur qui s’est montré intéressant avec ses deux premiers longs métrages et le duo Stewart/Hoult. Forcément, c’est alléchant dotant que la bande annonce dégagé un certain charme à la « Bienvenue à Gattaca« .

De quoi ça parle ?

Dans un monde où les sentiments sont considérés comme une maladie à éradiquer, Nia et Silas tombent éperdument amoureux. Pour survivre, ils devront cacher leur amour et résister ensemble.

Les premières minutes ?

Le réalisateur américain ouvre de manière classique et qui sonne le « déjà vu », une présentation visuelle de la société avec un homme nommé Silas (N.Hoult). La mise en scène de Doremus se constitue par fragments, en s’appuyant sur la sonorité et l’esthétisme. On nous présenté Silas comme un dessinateur de talent, rigoureux dont la vie sociale est la même que ses semblables. Jusqu’au jour où le jeune homme est chamboulé, il éprouve des sentiments envers l’un de ses collègues et se découvre une certaine conscience.

Le premier quart d’heure colle à ce que nous avait montré la bande annonce, il ne reste plus qu’à voir si tout ça ira un peu plus loin.

equals-movie

Le casting ?

Le duo Hoult/Stewart scintille par leurs présences physiques, ils correspondent tous les deux à l’atmosphère de ce futur proche. Malheureusement, la conception des personnages et de leurs actions n’ont rien d’original. Une écriture plus étoffée aurait permis aux deux acteurs de proposer un travail moins contemplatif et moins anodin.

Guy Pearce est présent par amitié avec le réalisateur. L’acteur se montre convaincant, sans pour autant être inoubliable. Il fait le job, c’est tout.

equals-movie

Et au final ça donne quoi ?

Même si il n’avait aucune prétention, ce film d’anticipation déçoit par son potentiel et son manque d’imagination et d’originalité. Drake Doremus ne propose rien de neuf, il s’inspire beaucoup trop des modèles du genre, ce qui ne lui donne aucune réelle identité. A part le petit filtre bleu et le travail sur les couleurs, on a rien à se mettre sous la dent. La seule chose qui identifie le réalisateur, c’est juste l’aspect relationnel et sentimental entre un homme et une femme, comme il l’avait pour ses deux précédents longs métrages.

Au niveau du scénario, Nathan Parker n’est pas plus inspiré que le réalisateur. Son histoire manque cruellement de relief, tout comme ses personnages. Aucun vrai rebondissement, c’est plat, beaucoup trop plat… Ça manque là aussi de caractère et personnalité. Ce genre d’histoire a pour but de nous surprendre, de nous envouté et nous faire réfléchir. Malheureusement, le scénariste passe complètement à côté de ses critères. Le final est peut être la seule chose à retenir du script, dommage qu’il soit mal orchestré à l’écran.

Même la musique de Sascha Ring ne se démarque pas, elle suit la platitude de Doremus et de Parker.

equals-movie-singapore-04

En résumé, Equals est une coquille vide, qui ne fait que esquisser du potentiel. L’aspect visuel et la beauté plastique des acteurs ne peut pas sauver ce film de sa vacuité. Dommage !

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Frédéric dit :

    C’est dommage, pourtant j’aime bien Kristen Stewart mais là ce que tu m’en dis confirme les mauvaises impressions des spectateurs au festival de Cannes il me semble. A éviter donc. Merci du partage 🙂 bonne journée !

    Aimé par 1 personne

    1. Après il faut se faire son propre avis, si tu aimes ce genre là, peut être que tu auras une autre impression que la mienne =)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s