The Hot Spot (1990)

hot_spot

The Hot Spot est thriller américain réalisé par Dennis Hopper. Le film s’inspire du roman Je t’attends au tournant de Charles Williams (1953).

Dennis Hopper passe derrière la caméra pour la sixième fois de sa carrière, il a entre autre réalisé le mythique « Easy Rider » et « Colors » et « Chasers« .

pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Ce long métrage tient une réputation de petit film culte et sous-estimé des années 90. La distribution est composée d’un trio qui sort de l’ordinaire.

De quoi ça parle ?

Le mystérieux Harry Madox est engagé comme vendeur de voitures dans une petite ville paisible du Texas. Il fait la connaissance de la gentille et naïve Gloria, et de la torride Dolly, la femme de son patron. Entretenant une liaison avec les deux femmes, il s’intéresse également de très près à la banque locale…

Les premières minutes ?

Sous la chaleur écrasante du Texas, un homme d’une trentaine d’années débarque dans un petit bled de la région. On ne sait rien sur lui, son passé et ses intentions restent énigmatiques. Son physique et son culot lui donnent un charme certain. Il arrive à se trouver un job e vendeur de voiture où il rencontre la belle et mystérieuse Gloria.

Dennis Hopper démarre son long métrage sur un rythme posé en imposant tout doucement une atmosphère brûlante et mystérieuse.

hot-spot

Le casting ?

Don Johnson se montre à la hauteur sous les traits d’Harry Madox, une prestation crédible de l’étranger au passé et aux arrières pensées troubles. Le film noir lui correspond plutôt bien, dommage qu’il n’ait pas eu plus de portes ouvertes au cinéma.

L’ancien flic de Miami est bien entouré avec Virginia Madsen et Jennifer Connelly. La première incarne  à merveille la blonde pulpeuse et sulfureuse, tandis que la seconde apporte un tout autre charme, plus sensible et plus innocent. Les deux actrices s’en tirent très bien, elles sèment le brouillard chez Madox ainsi que chez le spectateur.

Dennis Hopper a composé et dirigé avec sérieux un trio d’acteurs sous-estimés, qui respire la sensualité et le danger.

hotspot

Et au final ça donne quoi ?

Pour ce film noir, Dennis Hopper se montre à l’aise et inspiré. Il réunit tous les ingrédients du genre, on est à mi-chemin entre « Blue Vevelt » et « U-Turn« . Sa mise en scène reste classique, le réalisateur mise surtout sur ses acteurs et l’environnement caniculaire de la petite ville texane. Le rythme est en adéquation avec ce que Hopper veut souffler à travers cette histoire, à savoir la sensualité, la tentation et la manipulation.

En ce qui concerne le scénario, c’est du bon travail. On a des personnages très différents des uns et des autres, mais qui au final se complètent, notamment Harry et Dolly. En ce qui concerne l’histoire, il y avait la place pour nous offrir un petit twist final. L’hommage aux films noirs des années 40 est réussi, un cadre bouillant pour des personnages en chaleur, mêlant mensonges, sexe, argent et meurtres.

La bande originale nous propose un souffle de blues, ce qui correspond avec l’ambiance d’Hopper et le propos. On retrouve du John Lee Hooker, Miles Davis, Taj Mahal, Tim Drummond ou encore du Roy Rogers.

don-johnson-virginia-madsen-et-jennifer-connelly-dans-hot-spot-de-dennis-hopper

En résumé, The Hot Spot est thriller moite et sensuel porté un excellent trio d’acteurs.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Goran dit :

    Pour moi ce film est bien mieux qu’U-turn et il y a Jennifer Connelly…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s