FLOP Ciné des années 2000

daredevil-photo-affiche-daredevil-945812

Les années 2000 sont loin derrière nous, une décennie qui nous a laissé des chefs d’oeuvre incontournables mais aussi quelques déceptions personnelles et des navets avérés. Voici notre Flop Ciné des années 2000.

Vous vous doutez bien que ce classement va diviser et c’est bien normal. Chaque TOP ou FLOP correspond à des opinions personnelles, à un ressenti et une sensibilité personelle. Il est donc normal qu’on ne soit pas en parfait accord sur tout, mais n’hésitez pas à ouvrir le débat sur tel ou tel film.

N°10 : Avatar de James Cameron

avatar

Techniquement et visuellement, c’est scotchant voir révolutionnaire ! James Cameron franchit un cap de ce côté là. Par contre, son scénario reste beaucoup trop fade. Ça puise ses inspirations un peu partout, notamment dans Star Wars et Pocahontas, et ça nous donne quelque chose qui n’est pas à la hauteur des prouesses techniques. Les acteurs sont enfermés dans personnages stéréotypés, rien de transcendant. Espérons que les suites ne seront pas aussi lisse scénaristiquement parlant.

N°9 : Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal réalisé par steven spielberg

indiana-jones-and-the-kingdom-of-the-crystal-skull1

Il était très attendu par un bouquet de générations, malheureusement il n’a pas comblé tout le monde. Entre errances scénaristiques et un Steven Spielberg peu inspiré, ça nous donne un simple divertissement. Harrison Ford fait ce qu’il peut, sans en être totalement convaincu. Cette quatrième aventure d’Indiana Jones déçoit dans son ensemble et reste un divertissement du dimanche après midi. Petite déception au vu du potentiel qu’il y avait autour de ce quatrième opus.

N°8 : Quantum of solace réalisé par Marc Forster

Quantum of solace

Dur dur de passer après Martin Campbell et son revival mémorable, à savoir l’excellent « Casino Royale« . Marc Forster l’a bien compris puisqu’il nous pond une suite inégale, brouillonne et parfois proche de l’ennui total. Dans l’ensemble, Daniel Craig remplit sa mission, contrairement à la transparente Olga Kurylenko et à Mathieu Alamric qui n’est pas à l’aise du tout dans la peau du bad guy. Heureusement qu’on a eu Sam Mendes et « Skyfall« , pour retomber sous le charme de ce James Bond.

N°7 : Ocean twelve réalisé par steven soderbergh

ocean-twelve

On est loin, très loin de la qualité du premier volet. les braqueurs ne braquent plus, ils bavardent et on s’ennuie profondément. La seule scène que l’on retient de ce film c’est Vincent Cassel et la capoeira. Soderbergh s’est perdu dans un scénario beaucoup trop complexe, une surenchère de péripéties inutiles. Dommage car sa mise en scène dégage toujours autant d’élégance.

N°6 : X-men origins : wolverine réalisé par gavin hood

x-men-origins-wolverine-image-14

Gavin Hood n’a pas fait dans la délicatesse et la subtilité pour le premier spin off sur Wolverine. Des scènes invraisemblables, même pour un X-men, fallait le faire. Il faut rappeler que le film était vendu comme un film proche de Logan et de son passé, sauf qu’on y balance à l’arrache Gambit, Deadpool, le Colosse et Dents de Sabre. En plus de ça, les effets spéciaux sont grossiers et sans saveur. Le budget était quand même de 150 millions dollars… Ça ne vous rappelle pas un autre four-tout ? X-Men l’affrontement final, ça ne vous dit rien ?

N°5 : La planète des singes réalisé par Tim burton

planet-of-the-apes-2001

Un remake indigne de l’œuvre de Pierre Boulle et du chef d’oeuvre de 1968. Tim Burton s’est planté totalement en voulant s’attaquer à cette pierre angulaire de la science-fiction. Sa mise en scène est expéditive et impersonnelle. Mark Walhberg n’est pas non plus à son aise et n’a pas la prestance d’un Charlton Heston. L’histoire détient quelques remaniements intéressants, mais ça s’arrête là. On sauve quand même Tim Roth et Michael Clarke Duncan qui se donnent tant bien que mal à relever le niveau du film. On se demande au final, qu’est ce que faisait Tim Burton à la tête de ce remake ?

N°4 : Alien versus predator réalisé par Paul W. S. Anderson

alien-v-predator

On réunit deux créatures mythiques du 7éme Art et on demande à un tâcheron de réaliser le film qui symbolisera leur rencontre. Paul W. S. Anderson ne se fait pas violence et pond une série B indigne de la richesse mythologique autour de deux monstres qu’il filme. La direction artistique est intéressante, dommage que le scénario n’ait rien d’innovant et que le réalisateur ne soit pas l’homme de la situation. Il y avait tellement à nous offrir en faisant ce cross-over, quel gâchis !!

N°3 : Daredevil réalisé par Steven johnson

ben-affleck-daredevil-vs-jennifer-garner-elektra

La Fox et Marvel ont raté leur coup avec ce film. La première erreur a été de confier l’adaptation d’un tel personnage à un « yes man » pire que Paul W. S. Anderson. Rien n’est à sauver dans la mise en scène, ni dans le scénario. Tout est expédié de manière épileptique. L’ensemble du casting est largement en dessous de son potentiel et plus particulièrement Colin Farrell. Les effets spéciaux sont proches du ridicules, pourtant il y avait un budget de 78 millions de dollars. Heureusement que Netflix a fait oublier ce produit nauséabonde.

N°2 : The Spirit réalisé par Frank miller

The Spirit

Frank Miller avait tous les atouts en mains pour nous offrir une œuvre aussi puissante que « Sin City« . Malheureusement, l’auteur ne parvient jamais à rendre hommage au comics. Pour sa deuxième expérience derrière la caméra, Frank Miller est seul et ça se ressent. Le film ne décolle jamais, trop de retenu peut être mais aussi un manque de caractère dans la mise en scène. Le casting est séduisant sur le papier, mais s’essouffle complètement à l’écran. Tout le monde est en roue libre et particulièrement Samuel L. Jackson. Au niveau du scénario, ça reste d’un plat, grotesque et indigne de Frank Miller. C’est plus difficile de faire de belles choses, quand on a pas Quentin Tarantino ou Robert Rodriguez à ses côtés. En bref, c’est un désastre !

N°1 : Les 4 fantastiques

Les 4 fantastiques

Une adaptation digne des films de super héros des années 90. On mise sur le numérique, un humour et une intrigue à deux sous. Cinq grands personnages réduits à faire mumuse avec leurs pouvoirs et former une grande farce collective. Tim Story et les scénaristes livrent un film absurde, qui ne reflète pas la vraie nature du comics et son potentiel au cinéma. Les acteurs se ridiculisent et le pire c’est qu’ils ont acceptés de tourner dans la suite.

Autres déceptions :

  • Ghost Rider (Marvel n’avait pas compris la leçon de Daredevil)
  • Les Bronzés 3 (Du réchauffé et de la surenchère)
  • Vercingétorix (Une catastrophe que le sujet ne méritait pas)
  • Babylon A.D (Un tournage chaotique, tout est dit)
  • Astérix aux Jeux Olympiques (N’est pas Alain Chabat qui veut)
  • X-Men l’affrontement final (Un réalisateur et des scénaristes en totale roue libre avec 210 millions de dollars)

Les navets :

  • Catwoman
  • Blair Witch 2
  • Cinéman
  • Les Visiteurs en Amérique
  • Beowulf
  • Taxi 4
  • Dragon Ball Évolution
  • Elektra
  • Alien v Predator Requiem
  • Appelez moi Dave / Pluto Nash (Eddie Murphy c’était pas ta décennie mon vieux)
  • La personne aux deux personnes
  • Lucky Luke / Les Daltons

 Et vous, quelles sont vos déceptions ciné des années 2000 ?

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. belette2911 dit :

    Oh, j’avais bien aimé Avatar, moi 😀 Mais bon, comme tu dis, chacun ses goûts pour les Top et les Flops.

    Dardevil… no comment !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s