Après Séance : Doctor Strange

doctor-strange

Doctor Strange est un film de super héros américain réalisé par Scott Derrickson. Cette œuvre nous offre de belles retrouvailles entre Chiwetel Ejiofor et Benedict Cumberbatch qui avaient déjà joué ensemble dans 12 Years a Slave (oscar du meilleur film en 2014). Pour préparer le rôle l’acteur britannique, qu’on retrouvera dans quelques mois dans la nouvelle saison de Sherlock, aurait d’ailleurs passé un an à faire du bénévolat dans un monastère bouddhiste.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Avant toute chose, j’aimerai préciser dans ce prélude que je ne suis pas fan des studios Marvel, loin de là. Je préfère les projets D.C. qui ont, la plupart du temps, un intérêt cinématographique dû notamment à la noirceur de leur univers et du travail des personnages souvent plus vaste que la maison des idées. J’avoue également que je suis un énorme fan de Superman donc cela joue également dans mes préférences.

Je n’aime pas les blockbusters qui n’ont aucun intérêt et qui n’apportent rien aux 15 étapes très bien expliqué par Blake Snyder dans son livre Les règles élémentaires pour l’écriture d’un scénario. Je ne demande pas forcément du neuf, car aujourd’hui beaucoup d’œuvres se ressemblent, mais qu’au moins on essaye d’instaurer un style, une psychologie des personnages et que les scènes aient une cohérence les unes après les autres. Marvel adore passer du coq à l’âne sans rien travailler en fond ; on t’en met plein les yeux en se transformant en cinéma du chaos et on en reste là.

Je gardais un dernier espoir en Marvel dans Doctor Strange. Ce personnage est connu pour avoir un pouvoir quasi illimité et il n’est en aucun cas plat. Avant de découvrir ses pouvoirs, ce héros très connu de l’univers des comics était un homme cynique, hautain et égoïste. Au cours de sa quête, il change complètement psychologiquement. Son rôle étant de sauver le monde, il se doit de devenir un homme meilleur. Le casting fait rêver car les quatre acteurs principaux ont beaucoup de talents et le réalisateur, Scott Derrickson m’avait épaté il y a quelques années dans Sinister. Après visionnage que peut-on tirer de cette deuxième œuvre de la phase trois de Marvel ?

De quoi ça parle ?

Le docteur Strange est un neurochirurgien de renom. Tout se passe bien pour lui, son travail le passionne, il se considère comme le meilleur dans son domaine, l’argent coule à flot… jusqu’au jour où sa vie va basculer. Incapable de reprendre son travail suite à un accident de voiture qui lui brisa les mains, Stephen Strange dépense des fortunes pour réparer son problème physique. Lors d’une journée de rééducation, son kinésithérapeute lui raconte l’histoire d’un homme similaire, qui du jour au lendemain n’avait plus aucun problème physique. Benedict Cumberbatch part donc à la recherche de cet individu qui lui apprend l’existence d’un lieu où il pourra guérir. C’est alors qu’il fait la connaissance de l’Ancien, une sorte de chaman qui changea sa vision du monde et de la réalité.

Les premières minutes ?

Pour la petite anecdote de la journée, je suis parti voir ce film avec un ami et pour la première fois il s’est passé au moins dix minutes pendant lesquelles aucun son ne sortait de l’écran. On rajoute à ça, le problème de logistique de mon cinéma qui nous a fait rentrer dans la salle 15 minutes en retard ; cette œuvre ne commençait pas de la meilleure des façons.

Pour revenir au sujet de cette critique, les premières minutes sont, comme à l’accoutumé, basiques. A l’image d’un Avengers 2, on arrive en plein milieu d’un combat qu’on ne comprend pas, on rencontre le méchant, qu’on n’arrive pas à vaincre puis on apprend quelques instants plus tard les problèmes psychologiques sur le ou les personnages principaux. On a le droit également aux petites blagues fidèles à l’univers Marvel, ce qui conclut donc cette première partie de l’œuvre comme un nouvel épisode de super héros sans originalité et sans vrai saveur.

Doctor Strange

Le casting ?

Comme à l’heure habitude sur le papier, le casting vend du rêve. Pour le rôle principal Kevin Feige, président de la célèbre société de super héros a opté pour le très renommé Benedict Cumberbatch. L’ancien nommé aux oscars n’était pourtant pas leur premier choix. Bien que de nombreux noms ont circulé comme Tom Hardy, Ethan Hawke, Joaquin Phoenix ou encore Jared Leto, c’est bien l’acteur de Sherlock qui décrocha le rôle principal. Il refusa une première fois avant d’accepter finalement le rôle quand les dates de tournage furent chamboulées. En soit l’acteur anglais n’est pas mauvais dans cette œuvre de Scott Derrickson. Il joue très bien de son humour british et sort quelques mimiques ou intonation qui nous rappelle la superbe série tv Sherlock. Le film étant assez vide par moment, il ne pouvait pas faire mieux des scènes qu’on lui a accordé.

Il y a ensuite ma petite chouchoute : Tilda Swinton. Cette femme est merveilleuse, j’adore son jeu et je trouve ça d’ailleurs dommage qu’on ne lui propose pas plus de films qui ont du sens. Malheureusement pour elle, Hollywood est machiste et superficielle donc pour qu’une femme, qui n’a pas forcément des traits esthétiques envoutants et charmeurs (bien qu’elle soit très élégante) ; avoir des rôles majeurs, cela se complique vivement. Je ne serais pas langue de bois, de mon point de vue, la britannique est dans le top 5 des meilleures actrices du cinéma américain, rien que ça ! J’espère d’ailleurs qu’elle sera nominée pour son rôle dans A bigger Splash, même si je suis très peu optimiste suite aux critiques, que je trouve infondées de la presse. Pour revenir au film, Tilda Swinton prouve une nouvelle fois que son charisme bat la plupart des comédiens actuels. Elle a su gagner sa place pour le rôle de l’Ancien parmi une farandole d’hommes et ce n’est pas sans raison.

In fine, Chiwetel Ejiofor n’a pas eu la chance d’avoir un rôle vraiment travaillé. On le voit à de nombreuses reprises et il possède quelques scènes, mais son personnage n’a pas été poussé à ses limites. J’espère que dans le deuxième opus, son rôle ayant plus de complexité psychologique, on arrivera enfin à comprendre son utilité. Je passerai l’épisode du grand méchant joué par Mads Mikkelsen (que j’apprécie pourtant pas mal), car à part avoir du maquillage, il est comme tout le reste du film : plat.

doctor-strange-tilda-swinton

Et au final ça donne quoi ?

Commençons par le point positif de ce long métrage Marvel. Je vais être complaisant et les féliciter pour leur utilisation de fond vert pendant deux heures ainsi que pour leur travail sur ordinateur. Ils ont dû passer de nombreuses semaines en post-production pour réaliser tous ces effets spéciaux. Pour être honnête avec vous, le seul intérêt de cette œuvre vient du domaine artistique. Que ce soit les personnes spécialisés dans les effets spéciaux, dans les décors ou dans les costumes. Il y a un gros travail derrière, ça je ne peux pas le nier. Cependant, et là que ça se complique, ils nous en mettent tellement plein les yeux qu’on peut parfois avoir le tournis surtout en 3D. Les choses défilent tellement rapidement et sont paradoxalement très précises et très vastes à la fois. Un autre petit souci, mais là je chipote, lors d’une scène, Benedict Cumberbatch finit sa bataille et tente de remettre sa cape sur lui, par malheur si on est un peu pointilleux on voit très bien le travail numérique de la cape. On se rend compte très facilement qu’il ne prend en réalité rien du tout dans sa main et que tout a été animé en post production.

C’est parti pour les critiques et je ne vais pas y passer trois heures car en soit, je pourrai faire la même sur quasiment tous les Marvels à quelques exceptions près. La réalisation et ça m’attriste car j’ai adoré ce réalisateur lors de son travail sur Sinister est nul. Il ne s’est pas servi de son style de réalisation pourtant tant appréciable, il nous a fait un film basique, sans imagination et sans vrai originalité. Que ce soit lui ou Jacques Dupont à la réalisation aurait été la même chose.

La trame scénaristique, j’en ai un peu parlé plus haut dans l’après séance, mais cela n’a pas évolué au fil des minutes. Marvel sait très bien faire un blockbuster basique, ils utilisent toutes les règles sans se fouler, ils savent que ça rapportera de l’argent alors pourquoi se prendre la tête et essayer de changer ? Le contenu va tellement vite à partir de la moitié de l’œuvre qu’on ne comprend pas les évolutions des personnages. On passe d’un homme hautain à quelque de humble sans explication et surtout sans logique. C’est pareil pour les autres rôles, on ne comprend rien de ce qui leur arrive.

Le principe du film et de Doctor Strange est de pouvoir faire tout et n’importe quoi du temps et de l’espace. Quand je parle d’espace, je ne parle pas de galaxie, mais des mondes. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent de la Terre, d’une planète, c’est gratuit et on ne peut rien dire, car c’est le fondement du personnage et de son univers. Je ne rentrerai donc pas trop dans les incohérences. Cependant leur voyage et leurs milliers de mondes me perturbent. Je veux bien ne pas avoir compris le film, mais on nous nous rabâche pendant 1h30 qu’il ne faut pas toucher au vrai monde et qu’au contraire ils doivent user de leur magie dans une sorte de matrice et pourtant ils s’en fichent pendant toute l’œuvre. Ce qui est d’ailleurs amusant, et permet de renforcer un peu mes propos sur le travail des personnages, à la fin, Chiwetel Ejiofor se bat au côté de Benedict Cumberbatch. On le voit faire toutes ces manipulations et il ne dit rien. Il est même enjoué par la situation, car il va pouvoir sauver le monde et battre le méchant pas beau. Je ne pense pas que je vais vous spoil en disant ça, ils arrivent à vaincre le grand méchant. Non c’est vrai ? Oui, je vous jure ! Bref, dès que ce fût fini, ce dernier part bouder en disant, on a gagné, mais on a triché, « alors ça c’est injuste c’est vraiment trop injuste* ». Pour revenir au sujet de ce paragraphe, même les réalisateurs sont conscients d’avoir fait n’importe quoi des règles d’où le départ d’un des personnages, mais s’en fiche complètement. D’ailleurs autre mini spoil, l’une des scènes du générique annonce l’arrivée de Doctor Strange dans un autre film Marvels. Donc si on est logique, notre grand magicien peut faire ce qu’il veut du temps et du monde, donc à quoi vont servir Iron Man, Antman etc ? Il envoie la personne qui l’embête dans un trou temporel et c’est fini. Vu que les règles existes mais ne sont pas respectées et n’ont aucun impact sur le monde, on peut faire tout et n’importe quoi non ?

doctor-strange

Pour conclure, si vous souhaitez aller voir Doctor Strange allez-y, vous aurez le droit à un film quelconque, qui ressemble à Iron Man 12 ou Thor 40. Si vous prenez l’œuvre de Scott Derrickson comme un pur blockbuster hollywoodien où le seul intérêt est de végéter sur un siège de cinéma devant des effets spéciaux, foncez, mais si vous recherchez un projet intéressant, ce ne sera pas la meilleure séance de votre vie.

*Citation de Caliméro

Tomas Richy.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. zetsuboucycy dit :

    Pour ma part, je suis à peu près du même avis pour Marvel / DC, mais justement je trouvais que celui là pour une fois, était quand même mieux que ce qu’on nous sert d’habitude! Rien que niveau humour, j’ai trouvé ça moins lourd que ce qu’ils font d’habitude et mieux dosé.
    Après c’est clair que niveau scénario ils auraient pu approfondir, il y avait de la matière pour ça mais ils ne l’ont pas assez exploité. Personnellement j’espérais plus d’explications sur les « théories » de la magie enfin voir l’évolution de Dr Strange, son entraînement… la transition entre le début du Dr Strange en tant que simple chirurgien et celui avec des pouvoirs était un peu trop brute à mon goût.
    Même vis à vis du « méchant », ils auraient pu approfondir et donner des meilleures explications sur la noirceur du personnage enfin bref
    Au final le film est surtout esthétique, en 3D il vaut quand même le coup étant donné les effets spéciaux
    Après j’ai quand même trouvé que c’était un bon film dans l’ensemble !
    🙂

    Aimé par 1 personne

  2. belette2911 dit :

    Oh mince, j’étais impatiente de le voir, moi ! 😥 Bon, je le verrai quand même, mais je sais que je ne dois pas m’attendre à un truc de dingue ! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s