Voir du Pays (2016)

voir-du-pays-affiche

Voir du pays est un film franco-grec écrit et réalisé par Delphine et Muriel Coulin.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Étant donné que j’ai passé militaire, le sujet m’interpelle bien évidemment. L’angle qui semble être traité sort de l’ordinaire et cela attise également ma curiosité.

Un petit mot sur l’histoire ?

Marine et Aurore, deux jeunes militaires de 25 ans, rentrent d’Afghanistan. L’armée a organisé pour toute leur section un séjour de trois jours parmi les touristes dans un hôtel chypriote. Il s’agit d’une période de décompression afin de les aider à se libérer de la violence accumulée pendant le conflit.

Les premières minutes ?

Décollage vers la Chypre pour trois jours. L’ambiance est très calme dans l’avion, peut être un peu trop à mon goût. La centralisation sur les deux femmes militaires se fait instantanément. Je trouve dommage que celles-ci soient un peu trop ignorantes sur le déroulement du séjour. Normalement, il y a un topo de fait au préalable. En dehors de ça, les bases sont bien posées.

Le premier quart se conclue sur une scène intéressante, à savoir le test psychologique en réalité virtuelle. On sent qu’il y a des blessures et des secrets profonds. La suite nous dira si ça sera développé avec intelligence et réalisme.

« VOIR DU PAYS » Un long métrage de Delphine et Muriel COULIN

Le casting ?

Delphine et Muriel Coulin ont composé une distribution en cohérence avec le propos et l’environnement. Nous avons en tête Soko qui se montre convaincante dans l’ensemble. A ses côtés, Ariane Labed décoche une prestation solide et inspirée. Les deux actrices se montrent à l’aise dans leurs personnages et surtout dans les rangers.

Karim Leklou nous montre lui aussi de belles choses, il tient son rôle comme il faut. Jérémie Laheurte tient quelque chose de magnétisant dans son regard et son élocution. Je trouve que son personnage aurait mérité un peu plus de place au sein de cette histoire.

Dans la peau du chef de section, Damien Bonnard montre qu’il a les épaules mais lui aussi n’est pas assez mis en lumière.

Le reste du casting est lui aussi performant et il y aura certainement quelques acteurs  « inconnus » que l’on reverra très vite.

voir du pays

Et au final ça donne quoi ?

C’est pour ce genre de film, que je continuerais à défendre le cinéma français. Les sœurs Coulin nous plonge au cœur d’une section qui a morflé en Afghanistan et qui se retrouve confronté à leurs secrets, leurs blessures mais aussi les répercutions que cela cause sur leurs avenirs. On est immergé  au sein du groupe pendant trois jours, l’accent est mis principalement sur le choc post-traumatique et le stress qui habite chacun des membres de l’équipe. Les réalisatrices font preuve d’audace et d’intelligence sur le fond et la forme. Elles nous propose l’envers du décors de la guerre et met le doigt sur un aspect rarement traité au cinéma.

La mise en scène se veut au plus près des acteurs et cela amène une véritable dimension humaine à l’histoire. Le cadre paradisiaque de Chypre est mis en valeur afin de mieux contraster avec la noirceur et les troubles qui habitent les militaires, et notamment les femmes. Les réalisatrices sont fidèles à leurs fondamentaux en amenant ce grain semi-documentaire au film.

On pénètre dans les coulisses du post-Afgha avec de l’audace et de l’intelligence. Les sœurs Coulin aborde l’institution militaire en zoomant sur deux femmes dans un milieu très masculin. Les réalisatrices y montrent l’endoctrinement qui agit sur les différents protagonistes. Les personnages sont plutôt bien conçus même si on aurait aimé en savoir un peu plus sur certains.

voir_du_pays_stopover_no_film_school

En résumé, Voir du pays frappe juste et sans prétention. Dommage qu’il ne soit pas représenté aux Césars 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s