Après Séance : Rock’n Roll

rock-n-roll

Rock’n Roll est une comédie dramatique écrite et réalisée par Guillaume Canet.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Après son premier film aux États-Unis, Blood Ties, Guillaume Canet souhaitait revenir à la réalisation en France. Tout simplement, j’étais curieux de voir ce qu’il nous a concocté avec Rock’n Roll. La bande annonce laissait entendre une comédie déjantée avec un soupçon dramatique à l’histoire.

Un petit mot sur l’histoire ?

Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.

Les premières minutes ?

Guillaume Canet nous conduit dans son « faux » quotidien du métier d’acteur mais aussi de sa vie personelle. Il appuie bien le fait qu’il a dépassé le cap des 40 ans et qu’il vit avec une actrice talentueuse (n’en déplaise à certains) qui aime se donner à fond dans ses rôles jusqu’à l’interpréter à la maison. Le cadre parodique de la vie de l’acteur et du couple est posé et même le principal concerné insiste bien dessus.

On arrive ensuite à l’interview qui va faire basculer l’acteur dans une crise. A partir de là, on commence à vraiment esquisser des sourires.

Rock n roll

Le casting ?

Globalement, Guillaume Canet porte assez bien son film et son personnage. Il joue sur la sur-interprétation jusqu’à son paroxysme pour casser son image.

A ses côtés, Marion Cotillard se montre à l’aise et marrante jusqu’à un certain point. Son personnage et les gags qu’il entretient sont beaucoup trop longs et gâchent la prouesse comique de l’actrice.

Le reste de la distribution nous offre des apparitions anecdotiques, sympas, bien senties et aussi pas assez creuser parfois. On retient principalement Johnny Hallyday et Camille Rowe. Certains guest auraient mérité d’être remplacé pour avoir un peu plus d’impact sur le spectateur.

rock n roll

Et au final ça donne quoi ?

Pour son cinquième long métrage en tant que réalisateur, Guillaume Canet parodie sa vie sans vraiment nous convaincre. Il pousse sa révolte identitaire jusqu’à l’absurde de manière brute et maladroite. Toutefois, il s’en dégage de l’audace et de l’intelligence.

La mise en scène se rapproche énormément de « Mon Idole« . Entre délires, rêveries et réalité, le réalisateur essaye d’entretenir l’équilibre, sauf qu’il le fait basculer dans l’irrationnel total et c’est là, que ça devient gênant. Le cassage d’image de Canet est désordonné en manque de finesse par moments.

Sur le fond, il y a des choses qui fonctionnent et d’autres beaucoup moins. J’avoue avoir un faible pour la première partie qui est plus subtile, par la suite ça devient plus du fourre-tout qui jongle entre le dramatique et la comédie pour finalement se concrétiser de manière totalement dans un délire boursoufflé. Cela m’a rappelé un peu le film de Casey Affleck sur Joaquin Phoenix : I’m still here. En gros, soit on accroche ou pas du tout.

La bande originale s’appuie plus sur les chansons additionnelles (Céline Dion, Demis Roussos) que sur les compositions de Yodelice, ce qui est un peu dommage.

rock

En résumé, Rock’ n Roll se voulait et devait être jubilatoire, malheureusement le contrat n’est pas rempli. Première petite déception de l’année.

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Aller voir des films au ciné si il n’y a pas d’action, j’arrive pas. Il faut que ça pète dans tous les sens…. Alors oui, ça fait beaucoup de con–ries mais j’adore quand ça mitraille, ça vole, ça casse, ça roule à 100 à l’heure, ça explose……….. Ce film, je vais attendre sa diffusion à la TV !!!

    J'aime

  2. juneandcie dit :

    Merci à toi, j’ai des arguments pour m’éviter cette séance qui me laissait sceptique mais que mon Alter Ego Conjugal tentait de me vendre (sous l’emprise de quelle drogue d’ailleurs lui qui n’aime pas les films de ce genre ?)

    Aimé par 1 personne

  3. mixate dit :

    un peu déçu aussi, je pensais voir aussi quelque chose de plus fin, sur un couple qui a décidé de se dire toute la vérité, et finalement pas tas et re tra..
    on sent le coté US de la deuxième partie, que je crois avoir compris ne t’as pas plu non plus 😉

    Aimé par 1 personne

    1. En effet, le souffle absurde et destructeur n’est pas mené comme il devrait.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s