Blade Runner : Rick Deckard, être ou ne pas être Réplicant ?

Encore aujourd’hui, il s’agit de la question qui fait débat. Est-ce que Rick Deckard est un réplicant ou un être humain ? 

Depuis 1982, Blade Runner entretient cette question à travers les sept versions que le film a connu. La version Final cut de 2007 a relancé un peu plus la causerie autour des origines du personnage. A quelques mois de la sortie de Blade Runner 2049, l’interrogation refait surface et certains fans espèrent avoir une réponse définitive à travers cette suite réalisée par Denis Villeneuve. Ce dernier a déclaré qu’il a tenu a conservé l’ambiguïté autour de Rick Deckard et que la réponse ne sera aussi limpide que l’on croit. La question a donc été reposée à Harrison Ford et Ridley Scott, et il y a encore une fois débat.

Dans le roman de Philip K. Dick, Rick Deckard est présenté comme un humain. Mais le doute en lui s’installe, et c’est très ouvertement qu’il se pose la question, avec un collègue Blade Runner, de la possibilité d’être eux-mêmes des réplicants à leur insu, et de ce qu’ils feraient s’ils le découvraient. Le film est beaucoup plus mystérieux sur ce sujet, laissant planer cette éventualité de façon subtile. Pourtant, la version Final cut de 2007 contient des scènes qui nous porte à croire que Rick Deckard serait un réplicant…

Le fameux rêve fait par Rick Deckard d’une licorne : Les souvenirs et les rêves sont implantés dans le cerveau des réplicants à partir de vrais souvenirs. La licorne viendrait donc des rêves/souvenirs d’une autre personne. Aussi, on sait que ces informations sont dans les dossiers des réplicants.

Le reflet rouge dans les yeux : Tous les réplicants dans le film sont trahis un moment ou un autre par un mouvement de caméra voulu par Ridley Scott montrant leurs yeux robotiques. Deckard a droit à ce même mouvement de caméra. Difficile de croire au hasard.

La résistance physique de Deckard : Lors de ses affrontements contre les réplicants Leon Kowalski et Roy Batty, Deckard en prend pas mal pour son grade. Pourtant, le Blade Runner s’accroche alors que tous les humains du film sont montrés comme faibles physiquement.

La fameuse question de Rachel : Pour discerner les réplicants des humains, Deckard leur fait passer un test. Après avoir démasqué Rachel, celle-ci lui demande si le Blade Runner a déjà fait ce test. Deckard ne répond pas…

Les photos dans l’appartement de Deckard : Il est montré que les réplicants sont particulièrement attachés aux photos, car celles-ci leur donnent l’illusion d’un passé, d’une histoire. Comment se fait-il que Deckard, pourtant si seul, en ait autant chez lui ? Encore une fois, ce n’est pas un hasard.

Gaff et la scène de l’origami : Il s’agit de l’indice le plus éloquent du film. Gaff est un autre Blade Runner plus âgé que Deckard et affaibli physiquement. Lors de la scène finale, on aperçoit une licorne faite origami laissée par Gaff. Une manière pour lui de dire à Deckard : « Je sais qui tu es, j’ai lu ton dossier, tu es un réplicant ». On parle même d’un autre théorie  qui dit que Deckard serait le réplicant de Gaff. Cela permettrait d’expliquer pourquoi Gaff accompagne Deckard et pourquoi il fait tous ces origamis.

Lors d’une interview pour Wired en 2002, Ridley Scott donne la réponse à la fameuse question en s’appuyant notamment sur Gaff et l’origami. « Deckard a toujours été conçu comme un Réplicant. C’est pour ça que Gaff, qui laisse des origami partout, ne l’aime pas. On ne sait pas pourquoi, mais tous les indices sont là. Si on part du principe que Deckard est un Nexus 7, il a une espérance de vie incertaine, et se comporte de plus en plus comme un humain. Gaff à la fin, laisse un origami, sous forme de licorne. Maintenant que vous avez vu que Deckard rêve de Licorne, c’est clair que c’est un message que laisse Gaff, ‘j’ai lu ton dossier mon pote’ ».

La réponse réside dans une version du scénario, datée du 23 février 1981, qui se révèle clair et précise sur la nature de Deckard. Dans ce script, sa voix off finale disait : « Je l’ai découvert sur le toit ce soir. Nous étions des frères. Roy Batty et moi. Des modèles de combat très avancés. Nous avons combattu dans des guerres que personne n’avait encore rêvées… dans un cauchemar que l’on ne peux pas nommer. Nous étions une nouvelle race… Roy, Rachel et moi ! Nous étions nés pour ce monde là. Il était à nous !« .

De son côté, Harrison Ford a toujours défendu le fait que Rick Deckard était un humain, tout comme le scénariste Hampton Fancher. L’acteur avance les faits suivants comme preuves que le Blade Runner n’est pas un réplicant :

Rick Deckard transpire et s’essouffle lors des affrontements face aux autres réplicants.

La durée de vie d’un réplicant est évaluée à 4 ans, le premier film se déroule en 2019 et sa suite en 2049, Rick Deckard apparaît dans les deux films.

Deux arguments faiblards face à ceux de Ridley Scott. Ce dernier a d’ailleurs souligné le fait qu’il a convaincu Harrison Ford : « Maintenant, il a laissé tomber. Il m’a dit « d’accord mon pote, tu as gagné ! Tout comme tu veux, comme ça on en parle plus ! » »

On a désormais hâte de voir la vision de Denis Villeneuve envers Deckard et l’univers de Philip K. Dick. Vivement le 4 octobre 2017 !

Source : Première et lasueur.com

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Shad dit :

    J’espère que l’on aura pas de réponse sur ce sujet dans la suite et qu’au contraire, que ça nous poussera encore plus loin dans la réflexion. 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Villeneuve veut rester dans l’ambiguïté =)

      J'aime

  2. Shad dit :

    Ouaip c’était bien précisé dans l’article mais espérons qu’il tienne parole. 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Aphadolie dit :

    Pour ma part… Blade Runner (1982), un film culte.

    Quant au second opus… L’on verra bien.

    Merci pour votre article.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s