Top 10 des meilleures répliques signées Bertrand Blier

Après les grandes répliques de Michel Audiard, on passe à un autre homme du cinéma français. Bertrand Blier est connu pour ses films mais aussi pour ses dialogues décalés, grossiers et poétiques.

A travers les marginaux, les voyous, les flics, le sexe ou encore la maladie, Bertrand Blier nous offert des dialogues délicieux et cinglants. Autour de Gérard Depardieu, Jean Dujardin en passant par Jean-Pierre Marielle, le cinéaste français a composé des répliques étincelantes. Une patte qu’on a voulu vous faire découvrir ou redécouvrir, et vous donner envie de (re)voir quelques grands films de Bertrand Blier.

N°10 : Le bruit des glaçons

Charles Faulque (Jean Dujardin) : Le matin au réveil, je bois ma bouteille de blanc. Vers 10 heures, histoire de marquer le coup quoi, d’être solidaire de tous ces mecs qui travaillent sur les chantiers, qui vont faire la pause, ben je, j’en bois une deuxième. J’en bois une troisième à l’apéro de midi, toujours du blanc. À déjeuner, s’il y à de la viande je peux passer au rouge, sinon je reste au blanc, ou les deux. Bon après faut une sieste, une heure ou deux de sieste. Quand on se réveille d’une sieste on a toujours un peu la bouche pâteuse alors là je repars sur du blanc pour m’éclaircir un peu les idées. Ensuite piscine, été comme hiver, il fait du bien de se décrasser, remettre un peu la machine en route. Et puis ensuite on arrive à l’heure fatidique, l’apéro du soir. Est-ce qu’on attend l’heure officielle, est-ce qu’on anticipe ? Moi j’aime pas perdre de temps. À 18 heures j’attaque et là je m’éclate la tête. Ce qui s’appelle vraiment boire.

N°9 : Tenue de Soirée

Monique (Miou-Miou) : Attendez une minute, que je remette ma culotte.

Bob (Gérard Depardieu) : Mais t’as pas besoin de culotte… y a pas de mouches en hiver.

N°8 : Buffet Froid

L’assassin paranoïaque (Jean Carmet) : Beaucoup de meurtres en ce moment ?

L’inspecteur Morvandiau (Bernard Blier) : Ça marche pas mal.

L’assassin paranoïaque : Et vous arrêtez les coupables?

L’inspecteur Morvandiau : Le moins possible ! … Un coupable est beaucoup moins dangereux en liberté qu’en prison.

Alphonse : Pourquoi ?

L’inspecteur Morvandiau : Parce qu’en prison il contamine les innocents.

N°7 : Calmos

Une passante dans la rue : Pardon monsieur la rue Gustave Flaubert s’il vous plait ?

Paul Dufour (Jean-Pierre Marielle) : Qu’est-ce que vous allez y foutre rue Gustave Flaubert ?

La passante :  Ça ne vous regarde pas Monsieur.

Paul Dufour : Alors m’emmerdez pas c’est tout ce que je vous demande.

La passante : Vous pourriez être aimable !

Paul Dufour : En quel honneur ?

N°6 : Les Valseuses

Pierrot (Patrick Dewaere) : Mais, bordel de nom de dieu, y a bien un cul qui nous attend quelque part !

Jean-Claude (Gérard Depardieu) : Ah bah ça c’est sûr ! Le problème, c’est d’établir la liaison sans donner l’alarme.

N°5 : Les côtelettes

Le Vieux (Michel Bouquet) :  Tous les hommes sont perdus. S’il n’y avait pas les femmes, on serait dans les forêts à hurler comme des loups.

N°4 : Tenue de Soirée

Antoine (Michel Blanc) : Mais je ne vais tout de même pas me faire enculer sous prétexte que c’est un ami.

N°3 : Trop belle pour moi

Bernard Barthélémy (Gérard Depardieu) : Une histoire d’amour, c’est comme une œuvre d’art : une étincelle, beaucoup de patience, et la patine du temps.

N°2 : Préparez vos mouchoirs (le petit père mozart)
N°1 : Tenue de soirée
En bonus :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s