Après Séance : Get Out

Get out est un film d’horreur américain écrit et réalisé par Jordan Peele.

Jordan Peele est, pour ma part, nouveau dans le domaine du cinéma à suspens et a donc misé gros sur ce premier long métrage qui fait parler depuis des mois. Il est surtout connu pour la série télévisée Key et Peele. Il a participé récemment au projet Les aventures de capitaine superslip, qui est un dessin animé qui sortira au mois d’octobre 2017. Autant donc vous le répéter qu’il misait gros quand à la réussite de ce nouveau film.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

J’ai toujours été passionnée par les thrillers et les films d’horreur et en voyant la bande annonce, il me semblait clairement que nous serions face à un film horrifique. L’ambiance avait l’air plutôt pesante, à la M. Night Shyamalan. De plus le casting avait l’air plutôt alléchant.

Un petit mot sur L’histoire ?

A l’heure actuelle, notre société sombre toujours dans un profond racisme et climat discriminatoire. Chris Whasington, un jeune noir en couple avec Rose Armitage file le parfait amour. Quoi de mieux, donc aux yeux de celle-ci que de présenter son bel et tendre à sa famille ? Chose normale en soit, mais Chris s’inquiète tout de même de la réaction que peuvent avoir ses beaux parents en sachant qu’il est noir. Heureusement, la famille s’avère plutôt accueillants et ouverts à l’intégrité des personnes. Mais une série d’évènements inquiétants ne vont pas tarder à prendre place dans la vie de Chris.

Les premières minutes ?

Première scène dans une rue assombrie par la nuit, un jeune homme noir se promène téléphone en main. Il raccroche, une voiture blanche s’arrête à son niveau. Visiblement cela l’inquiète, l’accent est mis sur le climat hostile et inquiétant des États-Unis où le racisme est malheureusement omniprésent. L’homme rebrousse chemin, et s’en va pour traverser, lorsque l’instinct de survie lui fait tourner la tête mais également car l’on peut entendre une musique présente, pour surveiller la voiture qui le persécute depuis quelques minutes. La portière est ouverte. Visiblement plus personne à bord, puis il se fait agresser par une personne dont on ne peut percevoir le visage. Ce qui est impressionnant, c’est la façon dont le corps est mené vers le coffre de la voiture, sur un fond sonore et en faisant des pas de danse, comme une scène joyeuse. Cette ouverture amène déjà le ton du film avec son suspens, son étrangeté, sa musique et ses thématiques.

Sur une musique de fond nous rappelant des rites vaudou, nous avançons le long d’une route, autour de la forêt à l’aide d’un simple plan de caméra, qui nous amène à Chris et Rose qui s’appètent à se rendre chez les parents de la jeune femme. Ce premier quart d’heure est d’une efficacité redoutable, un suspens subtilement orchestré qui nous met tout de suite dans le bain.

Le casting ?

Les acteurs sont plutôt bons, dont une mention spéciale pour Daniel Kaluuya ( Chris Washington) qui est très convaincants dans ses émotions. Des qualités que l’on retrouve très rarement chez les acteurs du genre dont une sincérité exceptionnelle dans son regard. Vous pourrez le retrouver prochainement dans Black Panther et Widows, et par le passé dans Kick Ass 2 et Sicario.

Quand à sa partenaire Allison Williams ( Rose Armitage) n’a pas un grand palmarès, elle tient ici son premier rôle au cinéma et globalement elle s’en sort assez bien.

On retrouve également l’expérimenté Bradley Whitford (Dean Armitage) qui se montre à l’aise dans son personnage.

Et au final ça donne quoi ?

Premièrement j’aimerais revenir sur la bande son, qui est excellente. Le compositeur Michael Abels signe un score en totale adéquation avec le propos et la vision du réalisateur. Une cohérence artistique qui fait mouche !

Concernant le film en lui même, je suis un peu déçue car je m’attendais à un film d’horreur et au vu de la tournure des évènements, je m’attendais à une exploration du vaudou et l’étrange qui entoure la Louisiane. La direction artistique va d’ailleurs dans ce sens. Et bien pas du tout, nous avons affaire à un thriller qui se veut palpitant mais qui entretient pas mal d’incohérences pour ma part. J’en attendais beaucoup de ce long métrage au vu des premières images de la bande annonce.

Get out est long à démarrer et quand nous avons passés la scène du début, les choses se mettent en place lentement. Puis finalement, lorsque celles-ci commencent à se développer, on comprend immédiatement comment cela va aboutir. C’est dommage, car Jordan Peele avait sous sa coupe une équipe intéressante, surtout le talentueux Daniel Kaluuya et le compositeur Michael Abels.

En revanche, il faut avouer qu’au niveau du scénario tout n’est pas à jeter. Le racisme et la souffrance qu’il peut entretenir chez quelqu’un, est traiter de façon originale et intelligente. La manière d’appréhender l’humour est également l’une des forces du film.

On peut reprocher un final qui se veut original mais qui est tout même un peu tiré par les cheveux, ça manque de finesse.

En résumé, Get out tient une base scénaristique intéressante et cela correspond à ce que l’on a pu voir dans la bande annonce. Malheureusement, je m’y suis trop fiée et c’est certainement pour cela que je suis en grande partie déçue par ce film.

Charlène J.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Anvil dit :

    J’ai trouvé que Get Out avait un côté comédie horrifique plutôt qu’un côté film d’horreur. Cette ironie grinçante sur les « bourgeois », cette vieillesse qui s’accroche… a un côté assez pathétique.

    La montée en tension par contre m’a plutôt plu même si cela accélère un peu vite par moments (notamment quand Chris tombe sur les photos).

    Finalement j’ai passé un bon moment même si je m’attendais à quelque chose peut-être de plus « mystique » comme évoqué dans l’avis. J’en ressors finalement un peu mitigé même si la fin est assez jubilatoire.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s