Après Séance : Wonder Woman

Wonder Woman est le 4e film de l’univers cinématographie DC (DCEU) et le premier de deux à sortir cette année. Avec des avis très mitigés pour ses 3 premiers films, DC se devait absolument de revenir en force avec Wonder Woman car cela aurait bien pu nuire à l’avenir de son univers. Le film est le premier du DCEU à être réalisé par une femme, Patty Jenkins, qui d’ailleurs réalise son premier métrage depuis 2003. On y retrouve la très douée Gal Gadot qu’on avait pu voir pour la première fois en Wonder Woman dans Batman V Superman sorti l’an dernier. Le film a été sublimement bien reçu par la presse américaine récoltant ainsi une note très impressionnante de 94% de critiques positives sur le site Rotten Tomatoes. Après visionnage, c’est effectivement le meilleur film du DCEU et DC réussit sa mission de nous livrer un produit complet, concret et maitrisé !

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Étant l’un des films les plus convoités de l’été, c’était évidemment un incontournable pour moi. Même si je n’ai pas accroché à l’univers cinématographique DC depuis sa création en 2013, j’ai mis ma foi en Wonder Woman pour leur donner une deuxième chance. Le seul point positif de Batman V Superman selon moi, était l’arrivée de Gal Gadot en Wonder Woman alors c’était avec impatience que j’attendais le film de Patty Jenkins.

Un petit mot sur l’histoire ?

La princesse Diana, fille de la reine Hippolyte, est entrainée par la meilleure guerrière de son peuple pour devenir une déesse invincible qui saura protéger son royaume du dangereux Dieu de la guerre. Lorsqu’un soldat américain s’écrase sur la plage de leur royaume caché, Diana quitte son peuple et retourne avec le soldat dans ‘le monde des humains’ pour arrêter la guerre. Étant sûr que si elle tue le dieu de la guerre, les batailles s’arrêteront alors Diana part sur les fronts à l’aide de camarades pour tenter de vaincre son ennemi mais aussi pour arrêter une grande menace.

Les premières minutes ?

Étant le premier film de Wonder Woman, les premières 30-45 minutes sont consacrées à l’introduction habituelle qu’on a normalement droit lors du premier film d’un héros. Sa jeunesse, sa transformation, son évolution, etc. L’histoire de Diana est racontée de son enfance jusqu’à ce qu’elle devienne Wonder Woman. Le début du film est le principal défaut du métrage, il tarde à commencer et même si l’introduction au personnage est importante, elle est longue et étirée. On embarque dans le feu de l’action qu’après la première heure du film seulement.

Le casting ?

Je dois avouer que j’ai été énormément surpris par la qualité du choix des acteurs et leurs performances m’ont vraiment éblouies. Gal Gadot est à couper le souffle et porte l’armure de la princesse Diana à perfection.

Du côté de l’acteur américain Chris Pine, c’est tout autant réussi, il va au bout de ses capacités et exploite le maximum de son talent. Celui qui m’a réellement surpris pour la première fois dans Comancheria m’a tout autant épaté que son acolyte Gal Gadot.

Nous ne pouvons ne pas saluer la prestation de l’incroyable David Thewlis (ou professeur Lupin pour plusieurs), qui joue l’antagoniste du film. On y retrouve également les acteurs Saïd Taghmaoui, Danny Huston, Ewen Bremner, Robin Wright, Connie Nielsen et Elena Anaya.

Et au final ça donne quoi ?

Enfin ! Enfin le film que j’attendais de DC! Ils ont réglé tous leurs problèmes en un seul métrage de 141 minutes. Wonder Woman est un film ambitieux, évolutionniste et concret.

Son scénario est cohérent et bien écrit, évitant ainsi des longueurs et des parties absolument inutiles qui auraient fait de Wonder Woman un film de 3h tout comme Batman V Superman. L’humour est présent et il y a tout se qui manquait aux autres films du DCEU. L’univers cinématographique DC a vraiment évolué et maturé avec Wonder Woman. Le travail de sa réalisatrice est splendide ! Elle manipule son film à la perfection, elle qui n’avait pas réalisé un film depuis Monster sorti en 2003. Le début du film est plutôt lent, mais cela est pour mieux gérer le rythme de manière crescendo jusqu’à l’apothéose final. Les scènes de combats et leurs chorégraphies sont incroyables et bien différentes de se qu’on est habitué de voir. Visuellement parlant, le film est tout simplement magnifique et grandiose. Le contexte exploité de la guerre dans la première guerre Mondiale est parfaitement respecté et lorsque l’on pense à toute la production, la postproduction et le casting du film, on se demande comment ils ont réussi à faire un truc pareil avec un budget de 149 000 000 de dollars.

La bande sonore de Wonder Woman est vraiment formidable et s’enfile parfaitement avec les scènes du film. Même si ce n’est pas Hans Zimmer et Junkie XL qui ont composé la musique du film, l’excellent thème qu’ils avaient composé pour Wonder Woman dans Batman V Superman nous donne des frissons à chaque fois qu’on l’entend, il est juste trop épique et croyez-moi, ça réveille quelqu’un qui dors. Bon, oui le film ressemble à un mélange de Thor et de Captain America : The First Avenger si l’on y pense mais ce n’est pas du tout du copier-coller. On ne peut changer l’histoire de Wonder Woman car Marvel possède un personnage né à la même époque, et pour ce qui est de la ressemblance avec Thor, ce sont tous les deux des dieux alors c’est normal. Pour la première fois, un film de superhéros est concentré sur un femme et cela a apporté quelque chose de bien particulier et distinct à Wonder Woman.

Sa réalisatrice et son protagoniste ont réussi leur entrée en la matière et permettrons aux femmes de plus se démarquer solennellement dans le domaine. Pour ce qui est du méchant principal du film, on a vu mieux chez DC mais cela n’affecte en rien le mérite du film car plusieurs petits antagonistes font surface durant les 2h20 minutes du métrage.

En résumé, Wonder Woman est un film réussi, drôle, bien géré et il apporte plusieurs choses qui manquaient à l’appel dans les films de superhéros. Sa musique, ses chorégraphies et ses effets visuels sont tout simplement fantasmagoriques et à couper le souffle. Le film de Patty Jenkins plaira à plusieurs personnes et permettra de donner un second souffle à DC et Warner. Il résout la majeure partie des problèmes du DCEU et promet pour Justice League qui doit sortir en novembre prochain. Je lui accorde la généreuse note de 76%. Sur ce, je vous le conseil fortement.

William T.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s