Top 20 des scènes les plus tristes du cinéma

Un mois après vous avoir livré notre top 100 des meilleurs films, nous, les rédacteurs du Cinéma Avec Un Grand A, avons décidé de se regrouper pour un autre top. Nous sommes tous des cinéphiles qui adorent et regardent des films assez régulièrement si ce n’est pas quotidiennement. Parfois, certains métrages viennent nous chercher émotionnellement et nous marquent d’une façon ou d’une autre. Comme le dicton le dit, les bons films nous procurent une meilleure vie. Le cinéma c’est beaucoup plus que du divertissement, c’est de l’art, le 7éme Art ! Aujourd’hui, nous vous faisons part des 20 scènes les plus tristes du cinéma selon nous, rédacteurs(trices) du Cinéma Avec Un Grand A. Tout d’abord, sachez qu’il y a eu plusieurs propositions de scènes dans plusieurs films. La diversité de goût des rédacteurs a fait que vous avez aujourd’hui accès à ce top 20. Chacun de nous devait remettre un texte sur les 4 scènes les plus tristes qu’il avait eu l’occasion de voir. Après avoir reçu toutes les scènes, nous avons passé à un vote pour déterminer l’ordre du top. Rappelez-vous que malgré notre amour pour le cinéma, aucun rédacteur ni aucune personne n’a vu tous les films qui se sont tournés depuis le début de l’industrie cinématographique. Alors oui, il se peut que les scènes qui vous ont le plus touchés ne soient pas mentionnées dans le top. Cependant, nous vous invitons à les mentionner dans les commentaires.

Sur ce, voici notre top 20 des scènes les plus tristes du cinéma.

(attention risque de spoilers)

N°20 : La mort de Thomas dans My Girl (1991)

La chose la plus difficile lorsque qu’on écrit un article de ce genre, c’est de repenser à la fois où on a vu pour la première fois tous ces scènes tristes et emblématiques à la fois. Particulièrement la scène des abeilles du film My Girl avec Macaulay Culkin, à l’époque où il était mignon. My Girl raconte l’histoire de Vada qui fait la transition de l’enfance vers l’adolescence. Elle est accompagnée de Thomas, un ami qui est amoureux d’elle. Un jour, ils iront jouer près d’un lac et Vada perdra une bague très importante pour elle. Plus tard, Thomas va tenter de retrouver la bague de la fille qu’il aime mais se fera attaquer par des abeilles dont il est allergique. Il sera retrouvé mort par un chasseur plus tard. Ce qui nous touche vraiment c’est la réaction de Vada face à la mort de son ami. Elle était très proche de lui et lors de ses funérailles, qui se déroulent chez Vada car son père est embaumeur, il est très difficile de voir tout ce qui arrive à Vada et de voir comment elle réagit à la mort de Thomas. Elle nous rend très émotifs et le tout est lourd. Le moment où elle laisse exploser ses émotions devant les gens présents aux funérailles nous accable et nous attriste. La plupart des gens qui ont vu ce film vous diront surement qu’ils ont versé quelques larmes lors de cette scène émouvant en tout genre.

N°19 : La mort de Maggie dans Ni repris, ni échangé (2013)

Quand j’ai terminé le visionnage de No se aceptan devoluciones (Ni repris, ni échangé), je ne pouvais imaginer la douleur qui était infligé au personnage principal lors de la scène finale du film. Tout au long de cette comédie dramatique nous voyons Valentín, un père formidable qui prend soin le mieux possible de sa fille Maggie. Elle grandit tranquillement et le réalisateur Eugenio Derbez (qui joue Valentín) fait de la relation père-fille le thème principal du film. L’accent est mis sur ce thème et les scènes sont très touchantes à regarder. Lors de la dernière scène du film, Maggie a 7 ans et on apprend que celle-ci est atteinte d’une rare maladie cardiaque sans espoir de guérison et de traitement. Ceci explique pourquoi son père a voulu lui offrir la meilleure vie possible tout en sachant qu’elle mourra jeune. Elle meurt dans les bras de son père à la toute fin et après avoir vu leur relation évoluée depuis le début du film, nous ne pouvons pas nous contenir. Le tout est très amer et la scène est très forte. Derbez vient toucher un point sensible chez nous et cela nous monte aux yeux. Juste le fait de se mettre dans la peau du père nous attriste énormément.

N°18 : La Lettre de Valérie dans V pour Vendetta (2006)

V pour vendetta fait partie de ces films que je peux voir et revoir inlassablement, devant lequel je suis toujours en admiration. La lettre de Valérie est une des scènes qui m’a non seulement fait le plus pleurer, mais aussi le plus marqué, je suis incapable d’en oublier la moindre virgule. La confession de cette femme enfermée qui, même dans le pire de la tourmente, conserve son intégrité et son courage, est absolument sublime et superbement retranscrite.

N°17 : les funérailles de Carin dans Docteur Patch (1998)

La scène du poème de Neruda lors de l’enterrement de Carin. Je n’ai pas grand-chose à dire de plus. Robin Williams est un acteur qui sait toujours m’émouvoir, nombreux sont les films dans lesquels il me bouleverse. Le poème est absolument magnifique et lourd de sens pour ce couple qui a fait tant de bien, c’est tout bêtement une scène devant laquelle je ne peux retenir mes larmes.

N°16 : Le retour de Shadow dans L’incroyable Voyage (1992)

Je ne peux pas m’empêcher de verser une larme dans les dix dernières minutes de l’œuvre. Ce film peu connu, ou du moins peu popularisé possède énormément de qualités. Je me moque souvent du cinéma français, mais quand Jean Reno incarne un golden retriever toute en retrait et en sagesse, Valérie Lemercier un chat avec de belles touches d’élégances et un Christian Clavier pour faire la voix d’un bouledogue américain excentrique, cela offre une super aventure pleine de promesses. Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, trois animaux de compagnie se sentent abandonnés suite au départ de la famille dans une grande ville et décident de faire un incroyable voyage pour retourner dans leur ancienne maison. Entre la comédie, l’aventure et le drame, ce film vous émouvra sûrement si vous aimez les films du genre. Attention spoiler – la scène dont nous allons parler aujourd’hui évoque le dénouement final. Après plusieurs galères dont je ne vais pas évoquer, les trois animaux arrivent enfin à la maison. Alors qu’on pensait que Shadow était mort dans une crevasse (Jean Reno), on le voit au tout dernier moment retrouver le chemin de la maison et enlacer son maître.

N°15 : Croc Blanc (1991)

Je ne sais pas encore si ce top sera posté sur le blog d’ici la sortie de mon après-séance sur « Mes vies de chien » de Lasse Hallströme, qui a fait polémique aux États-Unis, mais mon côté tendre ou mélancolique est vite atteint lorsque l’on aborde le sujet animaux. Voir des bêtes se faire torturer, maltraiter ou abandonner par l’Homme, touche directement mon petit cœur sensible. Croc Blanc ne pouvait que m’émouvoir. Entre la première partie où l’on est spectateur de la mort de la mère de notre « loup » puis au milieu où l’on constate que Croc Blanc doit se bagarrer contre d’autres chiens pour survivre et qu’on finit par un abandon de Jack (son nouveau maître voire son meilleur ami), cela fait beaucoup à digérer d’un coup. Alors quand la dernière scène finale nous refait croire en l’humanité, en l’amitié entre un animal et l’Homme, quelques larmes coulent le long de ma joue, je vous l’avoue volontiers.

N°14 : La mort de Dark Vador dans le Retour du jedi (1983)

« Je dois vous sauvez père. Tu l’as déjà fait. » La mort de Vador dans Star Wars est l’une des scènes les plus tristes de l’histoire du cinéma. La saga regorge de scènes extraordinaires qui m’ont mis la larme à l’œil. Mais si je ne devais en choisir qu’une, ce serait celle-là. Les derniers mots de Vador à Luke résume toute la saga et fait écho à plusieurs événements des épisodes précédents. C’était la meilleure des façons possibles de conclure la saga et de boucler la boucle. Le héros consumé par la haine, ramené par l’amour de son fils.

N°13 : Le Discours dans Le Dictateur (1940)

Vous savez ce qui est amusant avec le dictateur, c’est qu’en utilisant les lettres qui forment son titre on peut également écrire « Tirade culte » (Oui bon, je l’ai pas remarqué toute seule mais il faut avouer que c’est une sympathique anecdote) et c’est précisément cette scène dont il est question. Charlie Chaplin est grandiose, son interprétation est incroyable de justesse, l’écriture est fantastique, ce discours touche malheureusement par son actualité. C’est un message d’espoir qui est délivré, une véritable ode à l’amour et à l’humanité dans son sens le plus large, un discours qui prend aux tripes et qui est immédiatement rentré dans le palmarès des scènes les plus bouleversantes auxquelles j’ai assisté. Une véritable leçon que nous donne Chaplin, un immense moment de cinéma.

N°12 : La mort de Setsuko dans Le Tombeau des Lucioles (1988)

Il m’est très difficile de choisir une scène tant le film dans son ensemble me fait pleurer. Cependant la scène qui m’émeut le plus se déroule lorsque Seita se fait agresser par un homme à qui il a volé des légumes. Sa petite sœur Setsuko finit par le retrouver à la sortie du poste de police et lui demande naïvement s’il a besoin d’une piqûre parce qu’il a mal, ça ne manque jamais, le fait de voir cette petite démunie, dans la misère la plus totale s’inquiéter du bien être de son frère me touche énormément et c’est inévitable je pleure à chaudes larmes.

N°11 : Scène de finale de Philadelphia 

La voix de Neil Young accompagnée des images de la famille et des amis d’Andrew (Tom Hanks) vient immédiatement nous perforer en plein cœur.

N°10 : La mort de Guido dans La Vie est belle (1997)

Roberto Benigni n’a pas sauté sur tous les bancs du Dolby Theater pour rien lorsqu’il a remporté l’Oscar du meilleur film en langue étrange pour La Vie Est Belle en 1999 peu avant de monter sur la scène pour remporter celui du meilleur acteur. Le film et la performance qu’il nous a offerts en 97 sont tout simplement magnifiques. Il y a particulièrement la scène finale du film qui est très touchante. Durant tout le métrage on voit cet homme qui peu importe les mauvaises choses qui lui arrivent tente de toujours rester souriant pour ne pas que son fils s’aperçoive de toute la terreur qui les entoure et à la fin, on le voit aller se faire exécuter par des soldats mais sans même démontrer aucune faiblesse pour faire croire à son fils qu’il s’est fait éliminer du jeu qu’il avait tout monté pour ne pas blesser son enfant. Le fait de le voir lui et son petit garçon caché, le fait de voir qu’il sait ce qui va arriver mais qu’il reste fort pour son fils, cela nous touche directement au cœur. Benigni rend tout le monde ému et affligé. Il est très difficile de contenir ses émotions devant cette scène. De plus, juste à entendre la musique cela nous rend triste à un tel point. Pourtant le film est une perle, une œuvre magnifique qui nous rend joyeux malgré tout.

N°9 : La scène finale dans La Vie est belle (1946)

It’s a Wonderfull Life est un chef d’œuvre du cinéma américain. Le célèbre James Stewart et la sublime Donna Reed nous proposent pendant presque deux heures, une ode à la vie. En ces temps difficiles, arriverez-vous à ne pas verser une larme lors de la scène finale ? Imaginez un homme qui a voué sa vie aux autres, qui a abandonné ses rêves, ses ambitions pour rendre le monde meilleur. Un jour, plus rien ne va et il tente de se suicider, ce qui suivra vous émerveillera, du moins si vous avez du cœur. Je me doute, qu’un film en noir et blanc n’est pas accessible à tous et si vous prenez ce que vous voyez aux pieds de la lettre, vous allez sûrement penser qu’on vous prend pour un imbécile ; mais laissez-vous vivre, laissez votre cœur se submerger d’émotion devant la beauté humaine représentée au cinéma.

N°8 : La mort de Jenny dans Forrest Gump (1994)

Ce film est une merveille gorgée d’émotions, et si l’on devait retenir la scène la plus triste c’est celle de Forrest sur la tombe de Jenny, son amour de toujours.

N°7 : Interstellar (2014)

Deux scènes m’ont terriblement ému dans ce film. La première est celle des messages vidéo que regarde Cooper dans la navette. La seconde est bien sûr celle où Cooper va voir sa fille sur son lit de mort. Les larmes sont impossibles à retenir.

N°6 : La mort du capitaine John H. Miller dans Il faut sauver le soldat Ryan (1998)

Dans ce film de guerre de Steven Spielberg, un questionnement revient souvent : « La vie d’un homme vaut-elle le sacrifice d’autres hommes ? » C’est une question légitime, qui est illustré par la mort de Miller. Un personnage droit, moralement irréprochable qui ne remet jamais en cause sa mission. Malgré cela, il affirme qu’il rentrera chez lui et qu’il retrouvera sa femme, qu’il ne mourra pas dans ce trou. » Mais il meurt, comme tous les membres de son escouade. Et comme un symbole juste avant le bombardement aérien par l’aviation américaine. Comme si c’était son destin de mourir dans ce trou.

N°5 :  ÉPILOGUE dans LA LA LAND (2016) 

Cette scène fait de La La Land ce qu’est La La Land. Pour moi, c’est la meilleure de Damien Chazelle. Et oui, plus forte que la scène finale de Whiplash. Certaines personnes diront qu’ils avaient vu venir la fin de La La Land mais personnes ne s’attendaient à l’Épilogue. Ces sept minutes de danse et de musique sont les sept minutes les plus forts que j’ai vécu dans une salle de cinéma depuis très longtemps. C’est une fermeture parfaite pour un film parfait. La musique nous émerveille, les images nous enjoue et nous ébranle à la fois. Il y a plusieurs façons de percevoir l’Épilogue de La La Land mais pour les « rêveurs » du film, cette scène aura été très émotionnelle. J’admire que Chazelle soit venu nous chercher profondément sans faire mourir personne ou quelque chose du genre. Quand on repense à ce qu’il serait arrivé si… c’est triste mais d’un côté, la scène est si merveilleuse à la fois qu’elle nous fait voir le film d’une toute autre façon. Damien Chazelle nous prouve encore une fois qu’il peut réaliser des scènes innovatrices et ce, dans plusieurs aspects.

N°4 : La mort de Mufasa dans le Roi Lion (1994)

Une scène qui a hanté et qui hante encore beaucoup d’enfants. La mort de Mufasa est l’un des moments les plus importants et émouvants du film. Tout est réuni pour nous faire pleurer, les larmes de Simba, les mots violents et le geste fratricide de Scar envers son frère. La mort de ce personnage reste comme un moment de douleur incroyable, on partage la douleur du jeune Simba presque comme si on y était.

N°3 : E.T. L’extra-terrestre (1982)

Ce chef d’oeuvre nous fait passer par un florilège d’émotions, à commencer par la peur, ensuite l’humour pour finir à la fin en larmes. Même après plus de 400 visionnages, E.T. reste pour moi l’un des meilleurs films de science-fiction du cinéma. Steven Spielberg et John Williams m’ont procuré mes premières vraies émotions face au cinéma. Ce partage reste intemporel  et toujours aussi émouvant.

N°2 : Ô Capitaine, mon capitaine dans Le cercle des poètes disparus (1989)

Dead Poets Society m’a incroyablement touché et fait sans nul doute partie des films qui ont le plus changé ma façon de voir les choses, de penser et même de réagir. Alors vous imaginez bien que je ne pouvais pas oublier de mentionner ce super projet de Peter Weir dans ce top. Je ne savais pas trop quelle scène choisir, plusieurs sont venues en tête, mais j’’ai décidé d’opter sur le « Ô captain, my captain » de clôture. Je préfère le speech avec la citation de Walt Whitman, mais cette dernière scène est tellement forte, tellement intense, qu’il m’était difficile d’en choisir une autre. Avez-vous envie de pleurer devant le « Thank you boys, thank you » de l’incroyable Robin Williams, un professeur qu’on aurait tous rêvé d’avoir suite au courage d’Ethan Hawke pour l’un de ses premiers rôles au cinéma ?

N°1 : La Liste de de Schindler (1993)

« J’aurais pu en sauver plus. » Dans cette scène, Oskar Schindler (Liam Neeson) exprime sa frustration de n’avoir pu sauver plus de gens de l’extermination et de la barbarie des Nazis. Liam Neeson est excellent et poignant, on comprend toute sa douleur et sa frustration. Son geste est extraordinaire et les gens qu’il a sauvés lui sont reconnaissants. Cependant, il ne peut s’empêcher de penser que c’est peu en comparaison du drame qui est en train de se produire. Il s’agit d’une des scènes les plus touchantes d’un des chefs d’œuvre les plus émouvants de l’histoire du cinéma.

Mentions honorable :

ALABAMA MONROE

ELEPHANT MAN

LA LIGNE VERTE

Publicités

7 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Merci pour ce merveilleux article, je n’ai pu retenir une petite larme rien que de penser à certaines scènes que tu évoques ! Merci du partage 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Franchement, c’est du classement ultra-attendu…ça a dû être dur de mettre un film non américain (le 19) j’imagine…Quand je pense à la Chambre du fils (Nanni Moretti), à la fin de Ma vie en rose (Alain Berliner), au Pantalon (Yves Boisset), à la Chambre des officiers (Dupeyron), à Liste Noire (Bonnot) et à de bien meilleurs films américains comme la Ligne Rouge (Malick), Crossing Guard (Penn), les Evadés (Darabont), le Labyrinthe de Pan (Del Toro) ou même la Fabuleuse Gilly Hopkins (Herek), je trouve votre top très consensuel…moins de 25 ans j’imagine…

    Aimé par 1 personne

    1. Eh non pas moins de 25 ans 😉

      J'aime

  3. roijoyeux dit :

    Beaucoup de Spielberg dans ce classement, moi j’aurais mis la fin de « La couleur pourpre », plus émouvant que Forrest Gump sur la tombe de Jenny !

    J'aime

  4. Jenny CWZ dit :

    Mais c’est trop triste ! 😥

    Aimé par 1 personne

  5. Article incroyable !
    Je n’ai pas tout vu, mais beaucoup des scènes évoquées dans cette liste m’ont aussi marqué … Mention spéciale pour lalaland, le roi lion, la vita è bella, … Merci simplement ! (et bonne continuation !!!)

    Aimé par 1 personne

  6. Anthony dit :

    D accord avec beaucoup de ces scènes, la scène du Roi Lion et de La Vita è bella m’ont particulièrement ému…
    Si je dois rajouter un film, ce serait à coup sur Hatchi, un très bon film très émouvant

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s