Après Séance : The Girl With All The Gifts

The Girl with All the Gifts est un film post-apocalyptique britannique réalisé par Colm McCarthy. Il est écrit par M. R. Carey d’après son propre roman homonyme.

Le bouche à oreille

Le romancier britannique M.R. Carey a soumis l’idée d’une adaptation cinématographie de son roman The Girl with All the Gifts à la productrice Camille Gatin (Shadow Dancer). Celle-ci trouve l’initiative intéressante et en parle à Colm McCarthy (Peaky Blinders) qui se montre immédiatement animé par le projet. M.R. Carey a alors travaillé l’adaptation de sa nouvelle, il a pour cela étoffé son histoire en offrant d’autres arcs scénaristiques, qui offrent une véritable suite à l’histoire originale.

Mon avis sur The Girl with All the Gifts

The Girl with All the Gifts nous raconte l’histoire de Mélanie, jeune fille surdouée touchée par un virus qui change les gens en morts-vivants et dont elle semble pouvoir maîtriser les effets dévastateurs. Le thème a été dix mille fois visité et revisité, pourtant Colm McCarthy et M.R. Carey proposent une vision surprenante et particulièrement réussie, notamment sur le traitement de la contamination et plus précisément de la contaminée.

Au niveau du casting, on peut souligner le jeu des acteurs, avec en grande surprise Glenn Close sous les traits du Docteur Caroline Caldwell dans un film de zombies. Mais la révélation de cette distribution se nomme Sennia Nanua. Cette jeune actrice est tout bonnement fascinante, elle livre une interprétation remarquable dans son rôle d’enfant zombie qui refuse de sombrer dans le mal et qui lutte contre elle-même et les autres.

A travers cette performance, on suit la lutte intérieure endurée par Mélanie face à la souffrance pour ralentir le processus du virus, avec humanité. Nous endurons avec elle son parcours chaotique avec le reste des survivants dans de beaux décors d’un Londres apocalyptique. Colm McCarthy prend soin de faire baigner le spectateur dans une atmosphère sous haute tension avec un esthétisme travaillé et cohérent.

La bande originale composée par Cristobal Tapie de Veer (Utopia) se révèle envoutante et conforte l’effet hypnotique que véhicule ce film.

En résumé, The Girl with All the Gifts est un film de zombie pas comme les autres. Il est rempli d’humanité et de sagesse, ce qui le démarque un peu de ce qui a été fait auparavant. Un film à voir absolument !

Loïc Bugnon,  Organisateur du festival Bloody week-end

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s