Après Concert : La La Land live in Montréal

Un des films les plus acclamés de la dernière année soit La La Land, a vu sa prestigieuse musique être joué par l’Orchestre Métropolitain de Montréal dimanche soir à l’occasion du Festival International de Jazz de Montréal. Le métrage de Damien Chazelle, qui s’est fait voler l’Oscar du meilleur film à la dernière minute par Moonlight lors de la 89e cérémonie des Academy Awards, a débuté une tournée de concerts en mai dernier pour y faire entendre sa musique oscarisée aux quatre coins du globe. C’est au spectaculaire Hollywood Bowl que le tout a commencé et c’est le compositeur de la trame Justin Hurwitz qui dirigea les quelques 100 musiciens devant des estrades pleines à craquer sur les Hollywood Heights. La tournée s’est arrêtée dans la Salle Wilfrid-Pelletier sur la Place des Arts et pour l’occasion, je me suis rendu à Montréal.

Ciné-Concert !

Pour nous faire vivre une expérience sonore et visuelle magistral, le réputé chef d’orchestre Erik Ochsner a dirigé l’Orchestre Métropolitain en simultané avec le film complet sur un grand écran dont seul lui et les spectateurs était en mesure de voir. Dans le passé, Ochsner a dirigé plusieurs Orchestres pour des ciné-concerts comme Back to the futur, E.T., Frozen, Lord of the Rings, Pirates of the Caribbean et Star Trek. Un montage spécial de La La Land a été fait pour ainsi couper le son de la musique de manière à ce que les musiciens soient en mesure de la jouer en live devant nous.

Démarrage surprise !

Lorsque le spectacle a commencé, le film n’a pas débuté. L’Orchestre Métropolitain nous a d’abord joué le thème Ouverture du film. Ce thème était sensé débuté le film mais il avait finalement été coupé au montage pour laisser les premières minutes à la chorégraphie Another Day of Sun. C’est donc avec grande surprise que la salle bondée a découvert ce thème caché de Justin Hurwitz. C’est un mélange de Epilogue avec Planetarium et Mia and Sebastian’s theme et le résultat est épique. C’est à se demander pourquoi ils n’ont pas simplement remis le thème plus loin dans le film. C’est le petit trésor enterré de Hurwitz.

Un véritable challenge !

Comme le rapporte le magazine Billboard, le niveau de difficulté de La La Land in Concert est beaucoup plus élevé que les autres ciné-concerts. Ceci s’explique par la complexité de certaines pièces comme Planetarium et Epilogue mais aussi car il s’agit d’une comédie musicale et que les musiciens doivent accompagner plusieurs chants vocaux.

Tempo Harmony

Le film est projeté sur l’écran, il ne s’arrête pas et de tous les membres de l’Orchestre, seul le chef est en mesure de voir le film. Les musiciens doivent garder le rythme et rester synchronisé avec les chanteurs et danseurs des différentes chorégraphies du film. De plus, Erik Ochsner se devait de diriger le concert d’une manière impeccable pour éviter de perdre la synchronisation. Il connaissait l’endroit du début de chaques thèmes et son travail a été des plus remarquables. Pour que quelqu’un soit capable de partir un thème à moment silencieux et précis dans un film, il n’a pas le choix de compter dans sa tête. Ochsner a été parfait !

CITY OF STARS, YOU WERE SHINING FOR US.

De mes 5 visionnements de La La Land en salles, ce fût le plus incroyable. Quoique le premier avait été très spécial et unique pour moi, celui-ci était électrisant. Une expérience folle et une prestation sensationnelle rien de moins. Voir un Orchestre symphonique recréer la musique de film la plus extraordinaire de la dernière année, si ce n’est pas de la dernière décennie, c’était fascinant et formidable. Des pièces de Jazz aux mélodies rêveuses de Mia et Sebastian en passant par les chorégraphies en couleurs du film, l’Orchestre Métropolitain aura été parfait. Quelques petites pertes de rythme lors des solos de piano de Sebastian et sur le solo de trompette final lors de l’Epilogue mais il fallait s’y attendre. Il faut croire que ce n’est pas toute la foule pleine à craquer de la salle Wilfrid-Pelletier qui avait vu le film car le public a ris à plusieurs reprises et a réagit de manière à ce qu’il n’avait pas encore vu le film.

Erik Ochsner aura été impeccable, il a donné le rythme et l’a fait suivre tout au long des 128 minutes du spectacle et au final, il a donné un concert parfait, unique et magistral qui aura fait rire, pleurer, danser, chanter et rêver les 3000 personnes présentes ce soir là. Ils ont joué jusqu’à la dernière seconde du générique et la foule s’est levée pour applaudir l’incroyable performance des 80 musiciens avec une ovation impressionnante de plus de 5 minutes. C’est un autre accomplissement réussi pour La La Land et l’Orchestre Métropolitain. Ils ont fait rêver la ville de Montréal après celle de Los Angeles. La La Land in Concert fera son tour en Europe à partir de début août jusqu’au mois de novembre prochain et s’arrêtera au Rockhal de Esch-sur-Alzette au Luxembourg le 20 octobre prochain, y serez-vous ?

William T.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s