Ciné 2017 : bilan de la mi-année !

Nous venons de commencer le 7e mois de l’année et nous entamons désormais la 2e moitié de 2017. Le Cinéma avec un Grand A a donc pensé de faire un petit bilan sur les films sortis durant la première demie de l’année pour déterminer les grands gagnants et perdants jusqu’à maintenant en 2017. Il sera question des films sortis en France entre le 1er janvier et le 30 juin. Nous ne prendrons donc pas en compte les récentes nouveautés comme Spider-Man Homecoming ou encore Moi, Moche et Méchant 3. Nous récapitulerons des films classés dans différentes catégories : surprises, blockbuster, animation, déceptions et autres. Nous déterminerons également les studios gagnants et perdants jusqu’à maintenant.

BLOCKBUSTERS

On ne peut dire que cette première moitié d’année aura été calme côté blockbusters, nous en avons eu pour l’équivalent d’au moins un an. Cette réalité aura eu un impact important sur le Box-Office de plusieurs grosses productions. Gardiens de la Galaxie cette semaine, Alien Convenant la semaine d’après suivi de Pirates des Caraïbes et de Wonder Woman … Bon, les gens aiment le cinéma mais ce n’est pas tout le monde qui est prêt a y aller à chaque semaine dans l’année. D’abord l’année a commencé en force avec Logan au début mars. Une surprise certes, qui est marquée par la fin du Wolverine. Suivi par Kong : Skull Island, la Belle et la Bête, ainsi que Power Rangers, trois reboots qui ont divisé la critique et les fans. Pour ce qui est de Kong : Skull Island, il a su démarrer un nouvel univers cinématographique de la bonne façon et en général, est un bon divertissement. La Belle et la Bête a connu un énorme succès commercial mais il reste, je crois, un bon film qui, malheureusement, aurait pu aller en chercher tellement plus. Power Rangers s’est avéré  être un échec sur toute la ligne, un scénario pourri, des avis négatifs et une défaite commerciale. Avril a été quelque peu calme avec comme seul blockbuster Fast and Furious 8. Comme les précédents opus, il a été un autre succès pour les studios Universal mais c’était le film de trop. Quand 50% des acteurs de la franchise menacent de quitter, il serait peut-être temps de tourner la page. Mai, le mois le plus fou pour les grosses productions, s’est entamé avec le premier film du MCU de l’année soit Les Gardiens de la Galaxie Vol.2. Un bon divertissement qui ne marque pas son public et qui est loin d’être à la hauteur du premier. La semaine d’après arrivait Alien : Convenant, la trahison de la saga ! Une série B indigne de l’univers Alien, aucune prise de risque, aucune originalité et surtout aucune cohérence. Le dernier Blockbuster de mai fût le grand attendu Pirates de Caraïbes : la vengeance de Salazar. En soi, le film est divertissant, cocasse, facétieux et aimable. Disney termine de presser le citron sur une franchise marquante de la bonne façon. Poursuivons avec Wonder Woman, la première « vraie » réussite du DC Extended Univers. Un film réussi, drôle, bien géré et il apporte plusieurs choses qui manquaient à l’appel dans les films de superhéros et chez DC. Bon… les 2 derniers blockbusters ont laissé à désirer. La Momie et Transformers : The Last Knight. La Momie est un film très très très divisé mais laisse un goût amer. Tant qu’à Transformers et bien vaudrait mieux l’oublier immédiatement ! Quelle déception et quel gâchis ! L’un des pires films que j’ai vu en salles. Voilà ce qui clôt la première moitié de l’année du côté des grosses productions hollywoodienne.

ANIMATION

La première moitié de 2017 aura été subtile du côté des films d’animation. Une des principales raisons est que Disney connait une énorme année du côté blockbuster et a préféré se concentrer sur d’autres projets que sur les films d’animation. Quoique nous avons quand même eu droit à quelques films. D’abord Tous en scène, un bon film d’animation qui s’est mérité une nomination aux Golden Globes pour meilleur film d’animation. Ensuite Lego Batman en février, une excellente comédie qui a été une réussite sur plusieurs points et l’un des films les plus drôles de l’hiver. Dreamworks nous offre Baby Boss en mars, un film doté d’un humour nuancé et d’une profondeur scénaristique inspirée, ce qui en fait un bon film d’animation pour toute la famille. On termine le tout avec Les Schtroumpfs 3 qui s’est avéré être le film de trop, ce qui a mené à son échec.

AUTRES

Dans cette catégorie sont classés des films qui n’ont pas surpris ni déçu leurs spectateurs et qui auront plus ou moins été une réussite. Ils sont la plupart du temps que des films « bonus » auquel il peut être bon d’aller voir lorsque nous avons envie de sortir. Commençons avec le quelque peu attendu Live by night de Ben Affleck, qui donne le sentiment d’être incomplet et qui manque d’originalité mais il reste une bonne expérience, suffisamment divertissante pour y jeter un coup d’œil. Continuons avec le surprenant John Wick 2 qui a été une surprise et qui s’est montré meilleur que le premier mais malgré un excellent tout, le film n’a pas connu le succès espéré. Il y a aussi eu le film Traque à Boston qui s’est attiré l’éloge de la plupart des critiques mais qui est resté discret au Box-Office. Fin mars a été marqué par l’attendu Ghost in the Shell qui, avec ses effets spéciaux incroyables, son scénario aiguisé et le jeu de ses acteurs en font un film magnifique en soi. Avril est marqué par le boycottage du film Mes vies de Chiens en raison de « spéculations » envers la maltraitance animale et le résultat du film est peu convainquant. On termine avec A Cure for Life, un film incontestable à découvrir et un thriller horrifique qui ne vous fera pas de cadeau.

DÉCEPTIONS

Bien sûr les 6 premiers mois de 2017 ont connu des films attendus qui se sont avérés à être de grandes déceptions autant au niveau commercial que critique. Inutile de les décortiquer et il serait plus approprié de peut-être juste oublier ces navets. Pensons à La Grande Muraille, Dalida, XXX : Reactived, Resident Evil chapitre final, Underworld : Blood of wars, 50 nuances plus sombres, T2 – Trainspotting 2, Le Roi Arthur, Baywatch et encore. Pour certains, un échec était inévitable et pour d’autres, cela aura été une simple déception liée à une attente.

SURPRISES

La demie de l’année n’a pas connu que des déceptions, au contraire il y a eu de nombreuses surprises. La course pour l’Oscar du meilleur film le 4 mars prochain sera assurément très serrée. Revenons en début d’année, lorsque Damien Chazelle a fait rêver le monde entier avec La La Land, sa deuxième perle et grande gagnante des derniers Oscars avec 6 statuettes pour 14 nominations. À moins d’un dénouement inattendu, La La Land restera le meilleur film de l’année 2017. Damien Chazelle réalise son rêve et nous y emporte de la première à la dernière minute. C’est simple, on a envie de rester sur son siège pour la prochaine séance. Au début de l’année, il y a aussi eu Quelques minutes après minuit, un film qui traite habilement de thèmes difficiles, c’est une expérience cinématographique unique et indescriptible. Ce film ravira à la fois les amateurs de beaux contes fantastiques et de drames sentimentaux.

Enfilons avec Nocturals Animals, un film intense et de toute beauté, qu’il faut voir absolument et qui aura surpris par chaque plan, chaque transition, chaque note de musique. Poursuivons avec deux autres nominés à l’Oscar du meilleur film qui sont sortis en 2017 en France soit Lion et Les Figures de l’ombre. Lion est un film complexe avec des thèmes profonds. Une approche intelligemment discrète d’une histoire quasiment trop incroyable pour être vraie. Les figures de l’ombre est un film équilibré où le tout est incroyablement bien dosé. Le rythme proposé dans cette œuvre est vraiment très bon. Martin Scorsese nous a lui aussi offert un bijou avec Silence, un film marquant et puissant. Scorsese, avec l’appui d’un casting solide et d’un Andrew Garfield exceptionnel réussit un énième tour de force. Une autre surprise, et celle là en ai vraiment une, le film Split. Un thriller psychologique de qualité sur le fond et la forme. M.Night Shyamalan se montre à son meilleur et nous démontre à quel point son cinéma nous avait manqué et qu’il est en pleine résurrection. Terminons le tout avec le récent film Get Out qui s’est mérité une note de 99% sur Rotten Tomatoes, avons-nous trouvé le meilleur film de 2017 aux Oscars ? Ce que Jordan Peele a réalisé est un délice. C’est intelligent, sans prétention, puissant et intense. Un film d’horreur unique ! Il ne reste qu’à attendre pour voir lesquels de ces films se mériteront une nomination(s) aux prochains Oscars le 4 mars 2018.

STUDIOS GAGNANTS JUSQU’À MAINTENANT

Parlons bénéfice, certains films ont été très rentables pour les studios mais lesquels sont jusqu’à maintenant les grands gagnants monétairement des 6 premiers mois de l’année au niveau mondial. Vient en 4e position la 20th Century Fox qui a ramassé près de 1 506 000 000$ USD pour entre autres les films Logan, Boss Baby et Alien : Convenant qui ont su rembourser leur budget de production assez rapidement. En 3e c’est Warner Bros avec ses 2 milliards de dollars américains qu’auront rapporté notamment les films Wonder Woman, Kong : Skull Island et Lego Batman le film. En 2e mais pas pour longtemps j’en ai l’impression, Disney et ses 3 051 000 000$ provenant principalement des Gardiens de la Galaxie Vol. 2, La Belle et la Bête, Pirates des Caraïbes 5 et Cars 3. Le grand gagnant du Box-Office en 2017 jusqu’à maintenant est Universal Studios qui a récolté près de 3 520 000 000$ grâce singulièrement à Fast and Furious 8, Moi Moche et Méchant 3, 50 Nuances plus sombres et la Momie. Avec des sorties imminentes comme Spider-Man Homecoming, Thor Ragnarok et Star Wars 8, il est presque certain que Disney tombera 1er au Box-Office mondial à la fin de l’année.

STUDIOS PERDANTS JUSQU’À MAINTENANT

Il y a plusieurs échecs commerciaux depuis le début de l’année et certains studios en sont sortis plus touchés que d’autre. Les deux grands perdants jusqu’à maintenant sont Lionsgate et Paramount. Ils auront payé trop cher pour des films peu rentables. Pour Lionsgate, l’échec de John Wick 2, Power Rangers et the Shack les auront limités à quelques dollars. Heureusement pour eux, leurs petites productions auront contribué plus considérablement que ses grosses pour acquérir un total de 460 000 000$. Paramount tant qu’à eux, auront payé trop cher pour produire des films très passables qui n’auront pas connus le succès espéré. Pensons à Transformers 5, XXX, Ghost in the Shell, Baywatch et Monster Truck. Oui ils ont été chercher 1 328 000 000$ mais ce montant aurait pu être beaucoup plus élevé. En espérant que ces studios trouveront un moyen de sortir de leur torpeur cette année.

PIRE FILM DEPUIS LE DÉBUT DE L’ANNÉE

Ne passons pas par 4 chemins, le pire film de l’année jusqu’à maintenant c’est Transformers : The Last Knight. Ce film est d’une nullité extrême. Rien à rajouter ! C’est long, inutile, incohérent, bête, incompétent, nullarde, stupide, une vraie crasse. Je suis incapable de sortir ne serait-ce qu’une chose positive à son sujet. Transformers 5 fait honte à Hollywood rien de moins. Quel désastre !

MEILLEUR FILM DEPUIS DE DÉBUT DE L’ANNÉE

Le meilleur film de l’année revient à … vous le savez ! La La Land reçoit amplement le crédit. Ce film m’a fait rêver, pleurer, chantez et fait vivre la plus belle expérience cinématographique dans un cinéma de toute ma vie. Damien Chazelle rend magnifiquement hommage à cette musique, aux comédies musicales qui ont bercé son enfance. Que dire du duo Stone-Gosling ? le couple s’est investi à 200% ! Les chorégraphies, le chant ou encore le piano, ils réalisent tous les deux de véritables prouesses. Comment qualifier le travail titanesque dans la mise en scène de Chazelle ? C’est tout simplement brillant, intelligent et millimétré. Techniquement, c’est impressionnant et fluide. Il se dégage une souplesse dans le cadre et une véritable communion de travail au sein de l’ensemble de l’équipe du film. On prend de plein fouet l’énergie déboursée sur le plateau. La direction artistique est phénoménale et c’est bien évidemment l’une des grandes forces de cette comédie musicale. On est absorbé par chaque séquences et chaque note de musique, c’est tout simplement magique ! Bref, j’ai pris un pied de dingue devant cette merveille. Damien Chazelle y inclut subtilement un petit bout de sa vie, celui où ses chances de devenir un cinéaste reconnu à Hollywood étaient inaccessibles.

Voilà ce qui résume en grande partie la première moitié de 2017 au niveau cinématographique. De belles surprises parmi plusieurs films mixés avec quelques navets. La 2e moitié promet et pourrait bien être aussi intense que la première. Êtes-vous satisfait de ce que vous avez vu depuis le début de l’année ? Jusqu’à maintenant, qui mérite l’Oscar du meilleur film ?

William T.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s