Après Séance : Baby Driver

Baby Driver, prévu le 19 juillet prochain en France, est un film britanniquo-américain réalisé par Edgar Wright et produit par Tim Bevan, Eric Fellner et Nira Park. Il a été présenté pour la première fois au Festival du film South by Southwest le 11 mars 2017. Dès sa sortie aux États-Unis, il s’attire les éloges de plusieurs critiques et obtient 97% d’avis positifs sur le site Rotten Tomatoes.

Pourquoi j’ai voulu voir ce film ?

Je n’attendais pas la sortie de Baby Driver et je ne connaissais pas beaucoup de choses à son sujet avant sa sortie. Ce n’est que lorsque les critiques lui ont donné un beau 97% sur Rotten Tomatoes que mon attention et ma curiosité se sont dirigés vers ce film d’Edgar Wright. De plus, son casting bien pigmenté et ses bandes annonces plutôt intéressantes m’ont convaincu de me diriger dans un cinéma pour le visionner.

Un petit mot sur l’histoire ?

Baby, un jeune chauffeur très talentueux et un passionné de musique, travail pour une dangereuse organisation de braqueurs de banques. Il doit payer une dette auprès du patron de l’organisation et pour se faire, il agit à titre de conducteur pour un certain nombre de cambriolages. Cependant, Baby possède un talent si exceptionnel que même une fois sa dette payée, son patron refuse de le voir partir et le menace pour que celui-ci participe pour un dernier braquage, un braquage qui ne finira pas comme prévu.

Les premiers miles?

La scène d’ouverture de Baby Driver est à couper souffle ! Le film rembourse notre billet seulement que par son introduction. Il commence avec un braquage de banque suivi d’une poursuite incroyable dans la ville d’Atlanta. La musique est excellente et les prises de vue du film qui suivent la Subaru rouge de Baby et les véhicules de polices sont impressionnantes et imposantes. Une fois cette course folle terminée, le film se poursuit avec une scène filmée en une seule prise qui est là, j’en ai l’impression, pour nous faire sourire et pour nous dire que nous allons voir un bon film. Pourtant, ce n’est que Baby qui danse en allant chercher des cafés. Edgar Wright réussi d’emblé le début de Baby Driver et promet pour le reste du film.

Le casting ?

Il s’agit d’un des points forts du film car l’intégralité de la distribution nous livre en général une bonne performance. D’abord, c’est la jeune vedette montante de 23 ans Ansel Elgort qui endosse le rôle de Baby. On nous présente en Baby un gamin orphelin, fermé, brave mais aussi sensible qui conduit pour subvenir à ses besoins. On se fait du souci pour lui. Ansel Elgort livre une excellente performance qui pourrait ne pas passer inaperçu lors de prochaines cérémonies, je pense entre autres aux Golden Globes et voir même aux prestigieux Oscars.

La distribution a aussi engagé le populaire et le favori Kevin Spacey, il occupe le rôle de Doc, le grand patron et responsable des braquages du film. Encore une fois, Spacey nous fait rire et même à titre de « antagoniste », il reste sympa et son jeu d’acteur est prodigieux. Lily James possède le rôle féminin principal du film soit Deborah, la petite amie de Baby. Son temps d’écran et ses lignes ne sont par énormes pour qu’elle se dépasse à 100% mais son travail se démarque. Jamie Foxx est du film aussi et … cet acteur me surprend à chaque fois. Il joue son personnage d’une manière propre et soignée, le résultat est cynique et malgré l’admiration que j’ai pour Foxx, le sort que le film lui réserve était mérité. Dans les différents braqueurs, on y voit notamment Jon Hamm, Jon Berthnal et Eiza González. J’aime mieux vous prévenir immédiatement, ne vous existé pas trop vite pour Berthnal, son temps est très limité.

Et au final ça donne quoi ?

Rendons à César ce qui appartient à César, Baby Driver est un excellent film ! Mettez vos écouteurs, alignez votre levier de vitesse sur le neutre et savourez le meilleur thriller qui nous a été offert cette année.

Ce film est la preuve vivante qu’Hollywood n’a pas besoin de dépenser des millions pour produire un bon film de braquages, de voitures et d’action. Non ce n’est pas un Fast and Furious mais ça vaut beaucoup plus. Une performance remarquée pour l’intégralité de la distribution, des poursuites qui ont l’air réelles (pour une fois), un scénario incroyablement bien pensé et concret, rajoutons-y une histoire d’amour à travers et voilà ce constitue le film d’Edgar Wright.

Le réalisateur a rendu un film sérieux avec un ton humoristique qui ne dépasse pas l’exagération et qui ne prend pas ses personnages pour des bornés. Le scénario peut vous sembler simple au départ mais si on le regarde de plus près, il se démarque par son originalité et sa complexité.

De plus, au commencement de son écriture, Wright se devait absolument d’écrire un script qui vaut plus qu’un simple métrage auquel on y rajoute une histoire d’amour, des fusils et des voitures, un trio qui a su causé de nombreux problèmes aux films américains. Wright, maître de la surenchère, de l’esbroufe et de l’exercice de ce style, nous offre son meilleur film et nous emporte de la première seconde à la dernière. L’action est présente et la romance dans le film est charmante et met en valeur le talent de l’actrice Lily James. La trame sonore (ou plutôt les chansons) de Baby Driver est épique et aide beaucoup à rendre ce film unique.

En résumé, Baby Driver est un film à voir cet été, il possède toutes les chances de devenir un incontournable de par son ensemble d’action, de personnages et de musique carbure à l’adrénaline que nous transmet Edgar Wright à travers son métrage. Ce fût une agréable surprise pour moi. Je lui donne une note de 89% et vous le conseil fortement. C’est pour moi du Cinéma avec un Grand A !

William T.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. C’est le genre de films que j’aime aller voir au cinéma donc je pense que je vais y aller 😉

    J'aime

  2. Super film, l’action est synchronisée avec la musique, c’est très intéressant !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s